Alain Juppé quitte la mairie de Bordeaux

Publié le 13 février 2019 dans Actualités, Politique

Alain Juppé quitte la mairie de Bordeaux

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) a proposé mercredi le maire de Bordeaux et ancien Premier ministre Alain Juppé (ex-LR) comme membre du Conseil constitutionnel, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Alain Juppé, qui devrait ainsi succéder à Lionel Jospin parmi les « Sages », est « un homme d’État, fort d’une expérience de la décision publique, qui saura avec une véritable exigence républicaine garantir le respect des principes et des règles fondamentales de la Constitution de la République« , fait valoir M. Ferrand.

Cette proposition de nomination surprise doit encore être soumise à l’approbation de la commission des Lois constitutionnelles de l’Assemblée, la semaine prochaine.

Agé de 73 ans, M. Juppé, cofondateur de l’UMP en 2002 et candidat malheureux à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017, « s’est toujours consacré au service de la vie publique » et « ce grand serviteur de l’Etat et des territoires fera bénéficier de son expérience les gardiens de la Constitution », selon le communiqué de la présidence de l’Assemblée.

Le maire de Bordeaux, créateur de l’UMP, qui s’est transformée en LR (Les Républicains) a officiellement quitté les Républicains le 1er janvier 2019Il s’est depuis rapproché d’Emmanuel Macron.

Alain Juppé va donc démissionner de son poste de maire de Bordeaux ne pourra pas participer à la campagne pour les élections européennes, comme il était envisagé jusqu’à présent.

Dans leurs communiqués séparés, le président de la République, Emmanuel Macron, celui du Sénat, Gérard Larcher, et celui de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, annoncent le renouvellement partiel (trois membres sur neuf) du Conseil constitutionnel. Selon les règles, ces trois hauts personnages désignent un membre chacun. Ainsi, ils ont respectivement opté pour Jacques Mézard, François Pillet et Alain Juppé.

Ce dernier officialisera ce tournant dans sa carrière politique, lors d’une conférence de presse, demain jeudi à 11h à l’hôtel de ville de Bordeaux.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :

Les réactions sont terminées

  • Blasco Robert
    13 février 2019 à 20:02 |

    Bonjour.
    Je pensais qu’un Gardien de la Constitution devait être vierge de condamnation!!!même s’il a payé sa faute reconnue.
    C’est indigne et inadmissible de participer à cette magouille.

  • jean aymard
    13 février 2019 à 20:54 |

    Tant mieux, qu’ il rembarque toute sa clique, dans les Landes avant d’ avoir transformé notre ville en goutte d’ or qui déborde du vase!

  • jean aymard
    13 février 2019 à 21:03 |

    qu’ il la consomme à plein temps, sa retraite de cochon avant d’ avoir transformé notre jolie ville en goutte d’ or, qui déborde de la cuvette!

  • feynaud
    14 février 2019 à 09:44 |

    Bon voyage, surtout sans retour ! ! !

  • jean aymard
    16 février 2019 à 07:58 |
  • GALLANT
    17 février 2019 à 13:43 |

    Certes M. Juppé n’est pas juriste et sa nomination au conseil constitutionnel s’en trouve contestée. Et pourtant, il est un des élus qui connaissent le mieux la Justice. C’est bien elle qui l’a condamné dans l’affaire des emplois fictifs. A l’évidence, qui mieux que lui pouvait opposer une telle expérience judiciaire.
    Et puis, alors que les retraités sont matraqués, il va pouvoir conserver un peu de pouvoir d’achat avec ses 15000€/mois d’indemnités qui compléteront judicieusement ses nombreuses retraites et ses avantages d’ex premier Ministre. Et on dira que Macron ne fait rien pour les seniors. Encore une fake news!