Bordeaux : Le lobby LGBT toujours à l’œuvre

Publié le 8 mai 2019 dans Actualités, Politique

Bordeaux : Le lobby LGBT toujours à l’œuvre

Malgré le changement à la tête de la mairie, le port de la lune reste une des places fortes du lobby LGBT. Principal artisan de cet activisme, l’adjoint au maire de Bordeaux, Marik Fetouh, en charge « de l’égalité, la citoyenneté et la lutte contre les discriminations ».

Dans un article publié la semaine dernière sur son blog, ce dernier (au centre sur la photo) annonce l’adoption « d’un plan de prévention et de lutte contre les LGBTphobies » par le Conseil municipal de Bordeaux du 29 avril dernier.

Il y détaille les différentes actions qui vont être mises en place dont la mesure phare sera la création d’un passage piéton aux couleurs arc-en-ciel, « symbole de la communauté LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexes) » ! Il sera situé à côté du grand théâtre, au croisement du cours du chapeau rouge et de la rue Louis.

Cette promotion du communautarisme gay en plein centre de Bordeaux va s’accompagner de nombreux autres actions comme « la création d’un espace de mémoire de la déportation et des victimes des LGBTphobies » et « la mise en place d’une campagne de sensibilisation sur les LGBTphobies dans l’espace public et favoriser une communication institutionnelle inclusive en prenant en compte la diversité des personnes et des typologies familiales ».

Cette véritable propagande va se poursuivre par « la formation des agents municipaux », « la lutte contre l’homophobie dans le sport », « la promotion des droits LGBT », ou encore « l’achat de livres présentant une image positive des personnes LGBT+ par les bibliothèques » !

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • Marie
    8 mai 2019 à 18:01 |

    Un passage piéton aux couleurs arc en ciel, que c’est ridicule, on aura tout vu !

  • Odile Thévenot
    11 mai 2019 à 20:36 |

    Ce lobby LGBT envahissant me gonfle!

  • Pascal PILET
    20 mai 2019 à 17:40 |

    La recrudescence des agressions homophobes oblige les pouvoirs publics à agir. La formation et la prévention sont indispensables. Si l’on peut toujours faire mieux en la matière, on ne saurait blâmer la municipalité de prendre le problème en mains. Comme toutes les formes de haine, l’homophobie se combat d’abord par la culture. Et de ce point de vue, toutes les associations, toutes les églises, tous les clubs doivent prendre leur part. On ne soulignera jamais assez le rôle de l’éducation et des parents pour ouvrir les enfants et les jeunes à l’acceptation des différences.
    Quand tout cela ne marche pas, reste la répression. La loi s’est considérablement durcie ces dernières années. C’était probablement nécessaire et cela rend encore plus nécessaire la prévention de ces actes odieux et délictueux.