Bordeaux : Le projet d’école musulmane du Millî Görüş au point mort ?

Publié le 30 août 2019 dans Actualités, Politique

Bordeaux : Le projet d’école musulmane du Millî Görüş au point mort ?

En février 2019, Infos Bordeaux révélait qu’une école musulmane risquait de voir le jour dans l’agglomération bordelaise, à Lormont. Le projet, géré par un mouvement islamique d’origine turque (Millî Görüş), semble être au point mort. Le journal Valeurs Actuelles, dans sa dernière édition y consacre un article, intitulé « A Lormont, les islamistes veulent leur école ».

Il y a plusieurs mois, sur les réseaux sociaux, l’association CIMG Bordeaux annonçait l’ouverture d’une d’école « une première en Aquitaine », qui ferait partie du groupe scolaire Iqra. Ce groupe « a pour objectif d’offrir aux enfants une structure éducative de qualité et soucieuse de leur identité musulmane ». Pour les promoteurs du projet bordelais, le but était « d’avoir une génération éduquée selon l’éthique musulmane ». Ils précisaient  « nous allons soumettre ce projet d’une capacité de 2070 m2 pour la Oumma. Nous sollicitons votre contribution pour la construction de cet édifice inshaAllah ».

Le Millî Görüş est un mouvement est classé comme « islamiste fondamentaliste » par le renseignement fédéral allemand (Bundesverfassungsschutz), et a été mis en 2003 sur la liste des associations pouvant servir de base arrière au terrorisme dans le pays.

Le lieu visé est situé à Lormont, dans la zone industrielle La Gardette, à côté de l’usine Ricard. Selon le journal Valeurs Actuelles, le projet aurait peu de chances d’aboutir et susciterait l’opposition de la mairie.

« Contactés, les responsables de Mili Görüs national sont restés injoignables, ceux de Bordeaux évasifs, ne souhaitent pas répondre à nos questions. Un membre aussitôt averti des sollicitations d’un journaliste, confie : « On ne souhaite pas communiquer sur notre projet. Malheureusement dans le contexte actuel, l’islam, la religion… la moindre chose est mal interprétée ». Un autre tente de mettre fin à la conversation « Finalement, on n’achète pas » (…)

« La Mairie de Lormont affiche en tout cas son opposition farouche au projet qu’elle n’a jamais approuvé. « Ce n’est pas du tout une implantation que l’on souhaite. Pour nous, l’école se passe dans un cadre laïc et républicain et pas du tout confessionnel », tonne Gaspard de Tastes, directeur de cabinet du maire Jean Touzeau, édile socialiste à la tête de sa ville depuis vingt-quatre ans ».

Pourtant, la mairie socialiste drague depuis longtemps la communauté turque de la ville, au point que deux conseillers municipaux sont issus de ses rangs : Salim Koc (en photo avec François Hollande) et Suna Erdogan.

Le journal pose la question : « le projet d’école coranique serait-il né dans le dos du maire par le biais de ses adjoints ? ». Si la lecture de l’article ne donne pas la réponse, il semble que la construction de cette école ait peu de chances d’aboutir, même si un cabinet basé à Clichy-Sous-Bois (Mod Concept) est toujours sur l’affaire.

Selon les chiffres de l’Insee, la ville de Lormont (23 000 habitants) possède une part très importante de personnes issues de pays étrangers. La part de la population immigrée était de 19,9% en 2012 (contre 8,9% au niveau national).

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , , ,

Les réactions sont terminées

  • Colococo2
    30 août 2019 à 16:44 |

    Il faut toujours se méfier de l’eau qui dort …
    Pas d’actualité….pas d’actualité …ouais !
    Je fais toute confiance à Julie RECHAGNEUX , Tête de liste du rassemblement national ( RN ) aux prochaines élections municipales de Lormont, pour suivre de très près ce problème, si elle était élue, magistrats de cette ville, ce que je souhaite grandement .

    De même pour la Grande mosquée de Bordeaux …..n’est plus d’actualité depuis que Ali a rejoint Paris, mais la vigilance s’impose.
    Dossier plus d’ actualité, mais toujours sous le coude !

  • COLOCOCO2
    30 août 2019 à 17:09 |

    Il faut se méfier de L’eau qui dort…
    Cette école n’est pas à l’ordre du jour…
    ? Ouais…
    Je fais toute confiance à Julie RECHAGNEUX, tête de liste du rassemblement national ( R N ), aux prochaines élections municipales de mars 2020 de Lormont, pour suivre de très près ce problème, au cas où elle serait élue première magistrate de cette ville.
    😁
    De même, la Grande mosquée de Bordeaux n’est plus d’actualité depuis qu’ ALI a quitté Bordeaux pour Paris ..
    Ce dossier n’ est plus d’ actualité, …..mais toujours sous le coude, dans l’ attente du moment propice ….
    Donc vigilance, encore vigilance est toujours vigilance.
    Le silence des babouches est plus dangereux que le bruit des chaussures à Clous 😇😇😇

  • Laboile
    30 août 2019 à 17:31 |

    Oui Restons vigilants