Jean-Pierre Farandou, le bordelais qui va diriger la SNCF

Publié le 19 septembre 2019 dans Brèves

Le président de la République Emmanuel Macron a choisi Jean-Pierre Farandou, cadre dirigeant de la SNCF, pour succéder à Guillaume Pepy à la tête du groupe ferroviaire public.

Jean-Pierre Farandou, 62 ans, travaille à la SNCF depuis 1981. Ce proche de M. Pepy est depuis 2012 patron de Keolis, la filiale de transports en commun du groupe.

« Je suis fier de relever avec vous tous, cheminots et salariés du groupe engagés, ce défi au service de tous les Français qui depuis des décennies nous montrent combien, eux aussi, ils aiment notre entreprise », a-t-il réagi sur le fil de nouvelles internes du groupe.

Payé 450.000 euros bruts par an, ce bordelais est entré à la SNCF en 1981 comme chef de gare, avant d’y gravir les échelons comme chef de projet du TGV Paris-Lille, fondateur de Thalys, directeur aux ressources humaines, directeur de la région Rhône-Alpes et de Keolis Lyon et directeur de la branche SNCF Proximités (Ile-de-France, TER et Intercités).

De sensibilité de gauche, Jean-Pierre Farandou est né en 1957 à Bacalan. Fils unique de Gérard Farandou, agent des douanes à Bordeaux, et de Giselle Farandou, institutrice à l’école Charles-Martin, il a fait ses études au Lycée Michel-Montaigne et est diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,