Véhicule militaire incendié à Paris : le suspect est bordelais !

Publié le 13 février 2019 dans Brèves

L’homme soupçonné d’avoir incendié un véhicule de la mission antiterroriste Sentinelle samedi, en marge de la treizième journée de mobilisation des « gilets jaunes » à Paris, a été mis en examen et placé en détention provisoire aujourd’hui, a appris l’AFP de source judiciaire.

Âgé de 25 ans et originaire de la région bordelaise, ce suspect a été mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « dégradations d’un bien appartenant à autrui », « dégradations par un moyen dangereux de biens destinés à l’utilité publique », « violences aggravées » et « violences sur une personne dépositaire de l’autorité publique », a précisé cette source.

Appartenant à la mouvance d’extrême gauche et fiché S (pour Sûreté de l’Etat), il avait été interpellé samedi après quatre heures de filature dans la capitale, selon des sources policières. Le suspect « vient de la mouvance anarcho-libertaire », avait annoncé dimanche le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui avait exprimé son « indignation » et son « dégoût » après l’attaque du véhicule.

Les enquêteurs le soupçonnent également d’être impliqué dans l’incendie d’une Porsche et dans des violences ayant visé un fourgon de l’administration pénitentiaire, non loin des Champs-Élysées.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :

Les réactions sont terminées

  • tik
    13 février 2019 à 14:56 |

    Il n’y a pas de photo ou de nom du suspect ?