Bordeaux : Plusieurs policiers blessés dans le quartier du Grand Parc

Publié le 24 juillet 2020 dans Actualités, Faits divers

Bordeaux : Plusieurs policiers blessés dans le quartier du Grand Parc

Dans un communiqué de presse, le syndicat Alternative police CFDT dénonce « un vrai guet-apens ». « Des collègues ont été victimes de jets de mortiers au Grand Parc. De nombreux fonctionnaires ont été blessés ». Il souligne également « la multiplication des actes d’agressions envers les forces de l’ordre ».

Il faut dire que ce quartier, où la population étrangère est très nombreuse, est bien connu pour alimenter régulièrement la rubrique des faits divers.

Le syndicaliste Bruno Vincendon raconte les faits dans le journal Sud-Ouest : « en patrouille, des membres de la BAC ont croisé des personnes qui circulaient sur deux scooters volés. Ils les ont pris en charge, mais les pilotes ne se sont pas arrêtés et les ont semés, abandonnant les deux-roues dans le secteur de la rue des Frères-Portmann. Comme la procédure le prévoit, les collègues ont voulu faire retirer les scooters volés par un dépanneur. C’est à ce moment-là qu’une quinzaine de personnes, les visages dissimulés, leur est tombée dessus ». Les fonctionnaires de police ont essuyé des jets d’explosifs artisanaux ou de feux d’artifice détournés, lancés directement sur leur véhicule !

Parallèlement à ces faits de délinquance qui touchent les quartiers bordelais à forte proportion maghrébine, la ville de Bordeaux connait également depuis plusieurs semaines une multiplication des attaques au couteau.

Le journal Valeurs actuelles a entrepris de dresser un état des lieux. « De recoupement d’informations en compilation de témoignages, l’insécurité se dévoile sous une lumière crue. Selon nos informations, au moins 48 faits d’agressions ont été avérés à Bordeaux, à ce jour, depuis le début de cette vague d’attaques, qui semble démarrer le 3 juin. Dans ces prises à partie, 47 personnes ont été blessées, dont 26 par arme blanche, a minima, soit environ une tous les deux jours. En outre, 4 personnes ont été retrouvées mortes à Bordeaux, sur la même période, dont une vraisemblablement assassinée par un sans-abri et une autre, décédée lors d’un rodéo urbain ».

« Les auteurs, pour la plupart identifiés, sont en général des « MNA » (mineurs non accompagnés) ou jeunes majeurs multirécidivistes, en provenance du Maghreb (Algérie et Maroc principalement), en situation irrégulière ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • consternation
    26 juillet 2020 à 10:49 |

    Ce n’est pas avec Monsieur hurmic que cela va changer! bien au contraire!

  • Versaline
    26 juillet 2020 à 17:57 |

    Bordeaux est devenue un coupe-gorge et avec la nouvelle municipalité “pastèque” on va bientôt l’appeler “Chicago sur Garonne” !!!

fr_FRFrench
fr_FRFrench