Une histoire de “violence policière” montée par l’extrême gauche

Publié le 7 mai 2020 dans Actualités, Politique, Vidéo

Une histoire de “violence policière” montée par l’extrême gauche

Sur plusieurs sites internet proches de l’extrême-gauche, la police municipale de Bordeaux est accusée de « violences policières » contre « un racisé ».

Il s’agit tout simplement de l’interpellation d’un homme noir, qui était sur un vélo dans le quartier de Nansouty. Ce dernier, en infraction au code de la route, a fait un doigt d’honneur au véhicule de police à proximité. Comme le confirme la mairie de Bordeaux, « les policiers ont ensuite été insultés et menacés physiquement par la personne interpellée ».

La vidéo de l’interpellation a été publiée sur Facebook par la militante de gauche Kler Lerouzique, puis relayée par un intermittent du spectacle, Stéphane Le Sauce (photo).

Le site d’information lié au Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Révolution Permanente, a ensuite publié un article intitulé « Un jeune homme noir roué de coups embarqué par la police ».

Écrit par Jahan Lutz (numéro 2 sur la liste du NPA aux dernières élections municipales à Cenon), ce dernier (photo) accuse : « La police fait un travail systématique et quotidien de répression des classes populaires, des populations racisées, ce qui révèle un racisme d’État par la gestion autoritaire du confinement » !

Il n’en fallait pas plus au site de gauche « Rue 89 Bordeaux », pour qui cette arrestation “indigne les réseaux”, évoquant certains commentaires suscités par cette interpellation.

Bien entendu, ils ne parleront pas des nombreux commentaires favorables à la police municipale qui soulignent les difficultés d’intervention face à des « publics » de plus en plus récalcitrants.

"violence policière" à Bordeaux ?

Sur plusieurs sites internet proches de l’extrême-gauche, la police municipale de Bordeaux est accusée de « violences policières » contre « un racisé ».Il s’agit tout simplement d’un homme noir qui était sur un vélo dans le quartier de Nansouty. Ce dernier, en infraction au code de la route, a ensuite fait un doigt d’honneur au véhicule de police à proximité. Comme le confirme la mairie de Bordeaux, « Les policiers ont ensuite été insultés et menacés physiquement par la personne interpellée ».

Posted by Infos-Bordeaux on Thursday, May 7, 2020

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • José
    7 mai 2020 à 18:44 |

    Le mec, il fait un doigt à la police, et se plaint de se faire arrêter ! Dans son pays, la police lui aurait mis une vrai branlée !!!

  • Marc
    7 mai 2020 à 18:47 |

    C’est pas Nicolas Florian et beaucoup d’élus de “droite” de la mairie de bordeaux qui avaient appelé à soutenir financièrement Rue 89 :):):)

fr_FRFrench
fr_FRFrench