Gilets jaunes : 10 mois ferme pour le saccage d’une banque

Publié le 29 septembre 2020 dans Brèves

Ce samedi 08 décembre 2018, la violence avait marqué la fin de la manifestation des gilets jaunes. L’agence postale au bas du cours Victor-Hugo, avait été ravagée par un certain nombre de manifestants. Deux ans plus tard, après les investigations de la police, deux personnes comparaissent en correctionnelle. Déjà condamnés à plusieurs reprises, leurs noms étaient dans le fichier national des empreintes génétiques.

Il s’agit de Salah Kelouache et Khaled Belhassous. Comme le précise le journal Sud-Ouest, « Salah Kelouache, natif de la Seine-Saint-Denis, s’exprime en vidéoconférence depuis la prison de Vivonne, dans la Vienne, où il est actuellement détenu dans le cadre d’une affaire passible de la cour d’assises (…) Khaled Belhassous venait alors de passer quelques mois derrière les barreaux ».

 

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

fr_FRFrench
fr_FRFrench