Bordeaux : Les inquiétudes du planning familial?

Publié le 2 février 2011 dans Actualités, Culture

Bordeaux : Les inquiétudes du planning familial?

Selon les membres du planning familial, le droit à l’avortement serait en danger en France. Trois associations viennent tentent donc d’interpeller le Premier ministre sur la situation de l’avortement en France. Le Planning familial ainsi que la Cadac (Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception) et l’Ancic (Association nationale des centres d’IVG et de contraception) ont adressées un recours gracieux à François Fillon. Elles demandent « l’application de la loi du 4 juillet 2001 rendant obligatoire une information et une éducation à la sexualité dans les établissements scolaires du primaire (!) au secondaire ».

Dans un reportage diffusé sur Canal Plus, les militants bordelais de ce mouvement (proche de la gauche et de l’extrême-gauche), dénoncent « une vrai menace sur l’avortement ». Nicole Blet, présidente du Planning Familial de Bordeaux confirme « nous sommes en colère. Des hôpitaux de périphérie refusent de prendre en charge les 10 à 12 semaines de délai légal ». En cause, selon cette activiste, l’hôpital de Langon dont un certain nombre de praticiens font jouer la clause de conscience. Le docteur en charge du service montre d’ailleurs à la caméra la photo d’un enfant de 12 semaines. Saisissant !

Pour Nicole Blet, il faudrait « encore rallonger le délai légal de l’avortement ». Chaque année, c’est pourtant plus de 200 000 enfants qui sont victimes de cette pratique. L’avortement reste pour beaucoup de femmes un drame, et non un simple acte chirurgical comme voudrait le faire croire un certain nombre d’associations.

Proche de la gauche et de l’extrême-gauche (à l’instar de la responsable Monique Nicolas, également cadre du NPA en Gironde), les militants féministes sur Bordeaux tentent de jeter l’anathème sur le « mouvement pro vie » qui accroit chaque année son audience.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , ,

Les réactions sont terminées

  • Josette
    2 février 2011 à 10:11 |

    Vous oubliez de montrer cette vidéo, où l’on voit des membres de ces associations de défense de l’avortement insulter les catholiques dans des termes très injurieux : http://www.youtube.com/watch?v=11GfYNWW0Y8&feature=player_embedded

  • esther
    2 février 2011 à 10:22 |

    De toute façon toutes ces personnes d’un certain âge et d’un certain non sexe sont complètement dépassées par les événements, s’accorochent à un combat de mort. Ils se disent prochoix pour ne pas se dire promort contre les provie mais c’est tout vu. Ils ne prônent que le désastre et la tristesse. Je n’ai jamais vu une femme cool et bien dans sa peau après un avortement, que ce soit dans les jours qui suivent que dans les décennies. L’avortement n’est pas du tout une solution et ces gens n’ont pas à recevoir de subvention. En plus effectivement, avec les techniques actuelles, on voit bien qu’un embryon est un être humain et terminé. on ne tue pas un être humain sans défense, que ce soit un tout petit bébé ou un vieillard.

  • Chocard
    2 février 2011 à 10:51 |

    Il n’y a pas de droit à l’avortement en France. Seulement une exception au droit à la vie. Dommage de devoir dire à un journaliste que les mots sont importants…

    • Arcathor
      2 février 2011 à 13:07 |

      Effectivement, je suis d’accord qu’il aurait fallu mettre ces termes entre guillemets. Cela aurait été plus judicieux.

  • agathe
    2 février 2011 à 11:27 |

    saisissant de voir la personne que l’on va tuer, n’est-ce pas ? Et à qui on refuse le droit à la vie au nom d’une perversion de la liberté.

  • HENRY
    2 février 2011 à 21:14 |

    l’avortement EST UN CRIME;
    IL Y AS TELLEMENT DE GENS QUI VEULE DES ENFANTS ET QUI NE PEUVE PAS EN AVOIR ;
    ALORS AU LIEU DE TUE PENSER A CES GENS.

  • zoni
    5 avril 2011 à 23:09 |

    Vous avez tort: juridiquement tort. Le droit à l’avortement existe en France. Cela vous dérange mais il existe et il existera encore très longtemps malgré vos gesticulations et un pouvoir proche de l’extrême droite pour une raison très simple: il est partagé et accepté par une immensité de français, dont beaucoup de (vrais) catholiques.
    Comme voue ne représentez que vous-même, vous vous agitez, mais ne vain, en pure perte et cela vous rend nerveux, intolérants et révèle ainsi votre vrai visage…

  • Arcathor
    5 avril 2011 à 23:36 |

    « Acceptés par de (vrais) catholiques » ? Faux ! Un catholique est quelqu’un qui a la foi et qui respectent les principes de l’Eglise. Hors l’Eglise interdit sous peine d’excommunication l’avortement qu’elle considère comme un crime.
    Arrêtez vous aussi de qualifier vos opposants d’intolérants, cela devient agaçant à la fin !
    On dirait l’argument ultime de ceux qui n’en n’ont pas.

  • Marius
    6 avril 2011 à 06:38 |

    Vous ne délivrez aucun label qui certifie le bon ou le mauvais catholicisme. Voue ne représentez que vou smême, pas l’église et vous êtes comme les islamistes avec l’Islam: ne perversion, un dévoiement du catholicisme.

    • Arcathor
      6 avril 2011 à 12:10 |

      Eh Marius. Moi je ne juge pas de la qualité des catholiques (contrairement à zoni) qui se définissent comme tels. Je ne fais que rappeler la position de l’Eglise ! Ca vous gêne ? Rien ne vous oblige à être catholique ou de toute autre religion.