La tension est vive entre musulmans bordelais

Publié le 10 novembre 2011 dans Actualités, Politique

La tension est vive entre musulmans bordelais

Nos confrères du Sud-Ouest révèlent aujourd’hui les tensions qui sont chaque jour plus grandes, au sein de la communauté musulmane installée dans la région bordelaise. En cause, un conflit larvé dont l’enjeu est le contrôle de l’association des musulmans de Gironde (AMG), qui gère les principales mosquées de l’agglomération.  Cette association, proche des islamistes de l’UOIF est connue pour abriter les imams Tareq Oubrou (photo) et Mahmoud Doua.

Dernier incident en date, une violente dispute qui aurait éclaté au sein de la mosquée de Cenon. Pour les opposants à l’actuelle direction,  « les dirigeants actuels sont soumis à l’UOIF ». Ces derniers reprochent notamment à la direction l’inefficacité dans le « projet phare » de l’association : la construction d’une mosquée cathédrale dans le quartier de la Bastide, projet contesté par de nombreux habitants et commerçants.

Violence, tension, altercations, la communauté musulmane s’entre-déchire. Joint par Infos-Bordeaux, un commerçant du quartier de la Bastide, situé tout près du terrain visé par les musulmans, ne cache pas sa joie. Sous couvert de l’anonymat, il déclare ainsi à Infos-Bordeaux « Ils sont en train de perdre le peu de crédit qui leur restait aux yeux de la municipalité, c’est plutôt une bonne nouvelle ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,

Les réactions sont terminées

  • allan
    10 novembre 2011 à 13:08 |

    L’UOIF est un ramassis d’islamistes; ils sont un peu le pendant des intégristes chez les cathos. Pas étonnant donc!

    • PROMPT'O
      10 novembre 2011 à 16:56 |

      Tss, Tss : On ne dit plus « intégristes cathos » mais « Fondamentalistes chrétiens ».

      Va falloir vous mettre à la page…

  • Bernadette Mora
    10 novembre 2011 à 14:17 |

    S’ils se tapent sur la figure entre eux, au moins on ne parlera pas de racisme !

  • cedric
    10 novembre 2011 à 17:02 |

    je pense qu’ils devraient aussi utiliser l’hotel de ville pour construire une mosquée…ceci dit…on peut peut-être construire une énorme cathédrale dans un pays de mouvance islamique pour partager les réactions…

  • Nathalie
    11 novembre 2011 à 13:48 |

    Qu’avons-nous à voir dans leurs divisions ?
    Cela ne nous regarde pas, qu’ils se battent entre eux et nous laissent tranquilles.

    • Pascal PILET
      11 novembre 2011 à 18:11 |

      Je partage assez cet avis. Les oppositions internes, au sein du culte musulman, sont l’affaire des musulmans eux mêmes et doivent le demeurer. Du moins tant que le conflit ne déborde pas le cadre de cette religion.

      • Lézard plastique
        11 novembre 2011 à 18:31 |

        Sans croire aux théories du complot, je me demande s’il n’y a pas les USA derrière ces luttes d’influence.
        Vous rappelez-vous le troublant câble diplomatique intercepté et publié par Wikileaks ?
        Où on lisait que l’objectif des USA était de nous affaiblir par des actions en faveur de l’immigration. En soutenant et en provoquant des initiatives valorisant la diversité, en mobilisant le showbiz pour manipuler l’opinion, en appuyant la construction de mosquées, en suscitant des rapports d’expertise favorables démontrant que l’immigration est une chance pour la France…?

  • BEAUVAIS
    11 novembre 2011 à 14:48 |

    Je suis contre les mosquées en France.
    Puisque que les arabes d’Arabie Saoudite interdisent les églises sur leur sol.

    • Lézard plastique
      11 novembre 2011 à 15:00 |

      …et puisque les autres pays musulmans oppriment et massacrent les minorités chrétiennes qui ne demandent rien d’autres que pouvoir prier en sécurité dans leurs églises.

      • Pascal PILET
        11 novembre 2011 à 23:40 |

        Dans le cadre de notre République laïque, la liberté de culte est garantie, y compris aux musulmans, dès lors que cela s’opère en respect des principes de la loi de 1905 pour ce qui est du rapport à l’État et des lois fondamentales de la République, pour ce qui est du respect du droit des personnes. Si les persécutions observées dans certains pays doivent être dénoncées, leur existence ne peut en revanche justifier des mesures de rétorsion à l’encontre des musulmans de France, car cela reviendrait pour la République à abandonner la neutralité vis à vis des cultes à laquelle elle est tenue.

    • Pascal PILET
      11 novembre 2011 à 23:59 |

      L’Indonésie est le pays qui compte le plus de musulmans au monde (200 millions). Sa constitution ne fait référence à aucune religion. Et les chrétiens (5 % de protestants et 2 % de catholiques) ont leurs églises. Idem en Malaisie pour les 10 % de chrétiens. En Afrique noire, des pays où les musulmans sont majoritaires ont néanmoins construit des cathédrales dans des périodes récentes : Côte d’Ivoire, Sénégal… On le voit, il faut se garder de faire des généralités. Les situations sont beaucoup plus contrastées qu’on ne le dit parfois. Par ailleurs, la Grande Mosquée de Paris, qui est un très beau monument, n’a jamais fait d’ombre à Notre-Dame. Il est des coexistences réussies !

      • Claude Lelogik
        12 novembre 2011 à 06:10 |

        Mr Pascal Pilet, le Sénégal est musulman a 98/100 de sa population, et dans ce pays le Pére spirituel était Chrétien L.S.Senghor d’ou par respect du chef les chrétiens ne furent pas « dérangés » par les musulmans!!! la cote d’ivoire est elle majoritairement Chrétienne, et la derniére basilique fut construite pa r Humphoet Boignie bien sur de nos jours le nouveau Présindent étant musulman cela peux changer…mais ilfaut savoir que pour les pays de l’frique noire les religions musulmanes ou chrétienne sont souvent des religions importées et que les animistes sont encore et bien souvent majoritaires, les religions importées sont souvent pratiquées par opportunisme affairiste( voir feu Omar el Hadj bongo né alber bernard comverti a l’islam et ex président dinastique du Gabon)Par contre il faut que vous vous reveillez gardons la grande mosquée de pParis comme monument classé si tel est votre souhait( en algérie a alger ils ont encore,pour combien de temps, conservés notre dame de Sainte Afrique)pour le reste qu’ils aillent tous vivre leur religion et leurs coutumes construire leurs mosquées sur leurs belles terres d’islam, vu que maintenant ils ont fait(et ce n’est pas fini) leur révolutions les rendants libres dans des pays régis par leur loi : la Charria!!!voila comment nous pouvons vivre une coexistance réussie avec ces gens la…

        • Pascal PILET
          12 novembre 2011 à 17:39 |

          En Côte d’Ivoire, les chrétiens sont environ 28 % (22 % de catholiques, 6 % de protestants). Les musulmans représentent quant à eux 38 % de la population (ils sont le groupe religieux le plus importants). Le reste de la population se réparti entre diverses croyances traditionnelles et animistes.

  • Claude Lelogik
    12 novembre 2011 à 06:18 |

    mais non mais non ils vont ce calmé ils sont les adeptes de la religion de paix d’amour et de tolérance mais ne vous avisés pas a intervenir de quelques façons que ce soit car la ils vont trés vite oublié leurs bonnes maniéres et égorgés les chiens d’infidéles que nous sommes nous en terre de France et non musulmans … mais encore chez nous, et ne me repondez pas qu’ils sont Français ce n’est que de papiers!.

  • castel
    12 novembre 2011 à 11:14 |

    Je lis dans plusieurs commentaires que les conflits entre musulmans de gironde ne nous regarde pas.
    Cette attitude (politique de l’autruche) est inconcevable.
    Car ces conflits ont en réalité une dimension nationale, la prise de pouvoir de l’UOIF dans la mouvance musulmane sur le territoire.
    Le but est simple, une ambition politique générale pour imposer un islam radicale sur le territoire.
    Vouloir fermer les yeux en prétextant que cela ne nous regarde pas , c’est ouvrir un peu plus la porte à l’hégémonie islamique et islamiste qui se répand dans notre pays.
    Se cacher derrière le bouclier républicain ou démocratique pour justifier la violence musulmane est de la lâcheté.
    L’islam est un vrai danger pour nos libertés et notre pays.

    • Pascal PILET
      12 novembre 2011 à 17:43 |

      Ces conflits internes ne regardent que les musulmans. En raison du principe de laïcité, la puissance publique n’a pas à s’y immiscer. Les chrétiens, au nom de leur foi, peuvent souhaiter que soit trouvée la voie de la concorde, mais ils ne peuvent non plus prendre un quelconque parti ! Que diraient-ils si les les musulmans se mettaient à vouloir arbitrer les oppositions entre traditionalistes et progressistes, ou à influer sur les relations entre le Vatican et la Fraternité St. Pie X ?

      • Lézard plastique
        12 novembre 2011 à 18:59 |

        « Que diraient-ils si les musulmans se mettaient à vouloir arbitrer les oppositions entre traditionalistes et progressistes, ou à influer sur les relations entre le Vatican et la Fraternité St. Pie X ? »

        Argumentation tordue :
        Nous sommes chez nous, un pays façonné par le christianisme, sa civilisation, sa culture, ses traditions, la structuration de sa société.
        Nous avons parfaitement le droit de nous mêler de ce que font ceux que nous recevons sur notre territoire, notamment de savoir qui est derrière le financement de leurs « associations culturelles ».
        L’inverse n’est pas admissible.

        • Pascal PILET
          12 novembre 2011 à 22:15 |

          Nous sommes dans un pays laïque. Le christianisme a certes une importance dans notre histoire, qu’il ne s’agit pas de nier. Mais dans le contexte de l’égalité républicaine, cela ne donne et ne doit donner aucun droit supplémentaire aux chrétiens, par rapport aux membres des autres cultes, ou même par rapport à ceux qui ne se réclament d’aucune religion.

          L’exercice des cultes étant libre, la puissance publique ne peut agir que lorsque les principes fondamentaux de la République, des libertés publiques et individuelles, ainsi que des droits de l’homme, sont mis en cause… En aucun cas dans les débats internes aux confessions.
          Pour ce qui est des chrétiens, s’il n’est pas envisageable d’interférer dans les oppositions propres à l’Islam de France, le dialogue inter religieux peut en revanche permettre une meilleure connaissance et un plus grand respect mutuel… dont l’ensemble de la Société est susceptible de bénéficier.
          Concernant le financement des lieux de culte musulmans, il est logique, important et légal qu’il soit à la charge des fidèles.

          • maury
            18 novembre 2011 à 18:59 |

            En Algérie 900mosquées ont été fermées par les autorités et en France une 50taine sont surveillées par les RG à cause du djihad prêché par les imams et générant des terroristes!!!alors votre liberté de religion n’a plus cours,c’est à la protection de notre territoire qu’il faut penser,l’islam est politique et ne peux en aucun cas être comparé aux autres religions même soi disant intégristes qui est une façon de stigmatiser ce qui n’est pas muzz par les dhimmis de service!!!!!!!!!!!!!

  • Elie Domotique
    12 novembre 2011 à 13:03 |

    Mayotte serait un beau théatre pour les diatribes entre muzos verts foncés et muzos verts clairs.

  • necv
    12 novembre 2011 à 22:07 |

    Rappelons que la mosquée prévue à La Bastide doit contenir 3 à 5 fois plus de fidèles que la cathédrale. Ce qui veut dire que le plus grand édifice religieux de Bordeaux serait musulman.
    Et on va nous dire que l’islamisation du pays n’est pas en route ?…

    Rappelons la promesse de Boumédiène : « Nous n’envahirons pas la France par les armes, mais par les ventres de nos femmes ».