Rapprochement avec le FN : Juppé désapprouve la position de Garraud

Publié le 13 juin 2012 dans Actualités, Législatives 2012, Politique

Rapprochement avec le FN : Juppé désapprouve la position de Garraud

Alain Juppé a indiqué ce matin qu’il désapprouvait les propos sur le Front National tenus par le député UMP de Gironde, Jean-Paul Garraud. Dans un entretien accordé mardi à nos confrères de 20 Minutes, le parlementaire sortant, s’est interrogé sur « la pertinence du maintien d’un cordon sanitaire autour du Front national ».

« Il faut faire la différence entre les questions d’appareils et ce qui nous remonte du peuple. Les gens ne font plus la différence entre les partis au sein du bloc de droite. Sur le terrain, nous entendons sans arrêt, la question suivante de la part des sympathisants de droite : Nous perdons sans arrêt les élections alors que les valeurs que nous défendons sont majoritaires. Quand est-ce que vous vous entendrez avec le FN ? Une demande populaire existe, on ne peut le nier. Il nous appartient d’en tirer les conséquences » a-t-il déclaré.

Dans un communiqué de presse, le maire de Bordeaux a indiqué ce matin qu’il « désapprouve fermement ces propos en totale contradiction avec la position du bureau national de l’UMP  et qu’en conséquence il n’ira pas soutenir M. Garraud avant le deuxième tour ».

Arrivé en deuxième position (32,22%) derrière le socialiste Florent Boudié (36,96%), Jean-Paul Garraud a reçu le soutien de la candidate frontiste, Anne-Christine Royal (15,74%). Il semble qu’Alain Juppé, à l’instar de plusieurs ténors de l’UMP, soit devenu autiste sur les demandes de la base. Selon un sondage Ipsos, 66% des électeurs de droite se prononcent pour un accord de désistement mutuel entre l’UMP et le FN  lorsqu’il s’agit de battre un candidat de gauche.

Addendum 13/06/2012 à 21h00 : Communiqué de Jacques Colombier du Front national « Décidément  Alain Juppé ne manque pas une occasion de faire perdre son camp (…) Mr Garraud ne se trompe pas d’adversaire entre la gauche socialo-communiste  et le FN « .

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Celtibère
    13 juin 2012 à 13:02 |

    Juppé appartient désormais au camp des loosers. l’UMPS est condamné à brève échéance puisqu’il ne peut y avoir deux partis « socialistes ». L’avenir est bleu marine car les Français comprendront petit à petit, et parfois dans la douleur, que c’est le seul mouvement capable d’enrayer le déclin et la désagrégation de la nation. Ce jour là Juppé et tous les traîtres seront appelés à rendre des comptes.

    • Anar Paillot
      19 juin 2012 à 13:50 |

      Je crois que c’est Garraud qui est inscrit au camp des loosers maintenant…

    • TIBO
      19 juin 2012 à 16:47 |

      La droite populaire a été ratiboisée par ces dernières élections. Aucun article sur ce site. On a la défaite mauvaise sur Infos Bordeaux ?

      • Rizzela
        22 juin 2012 à 11:02 |

        Je ne savais pas que ce site était un fervent défenseur de la Droite Populaire.
        Il est vrai cependant que nous attendons les analyses de ce site sur les résultats des élections. Pour bientôt ?

  • Marc
    14 juin 2012 à 09:26 |

    Le Mouvement initiatives et libertés (MIL), le Mouvement pour la France (MPF), Chasse pêche nature et traditions (CPNT) et le Parti chrétien démocrate soutiennent Garraud contre Juppé !

  • Baudoin
    14 juin 2012 à 14:40 |

    Toutes les personnes intelligentes soutiennent M. Garraud. Les autres suivent M. Juppé, décidément bien seul dans sa mairie. Un peu comme l’ex-candidate à la présidentielle ou le béarnais qui volent d’échecs en échecs. A eux trois, ils feraient un beau ménage. De la droite de la gauche à la gauche de la droite en passant par un centre mollasson…

    • David
      14 juin 2012 à 14:43 |

      Si Alain Juppé savait ce qu’il se dit à l’UMP en ce moment ! La côte de Jean-Paul Garraud est au plus haut !

  • Voltaire
    14 juin 2012 à 18:08 |

    Mr Garaud est homme de droit et de bon sens et aussi un homme de terrain. Il connait le peuple et ses attentes, contrairement à son rival de la rive gauche de la Garonne, qui vit dans sa tour d’ivoire bourgeoise, avec des vieilles idées du XVIIIe siècle.

  • Pascal PILET
    14 juin 2012 à 23:41 |

    D’ordinaire, je ne ménage pas Alain JUPPÉ. L’éloge n’en est, par conséquent, que plus flatteur. Ici, je tiens à saluer son courage politique et la fermeté de ses convictions républicaines.

    • Claude Vranais
      15 juin 2012 à 17:19 |

      sacré pascal Pilet indécrotable bobo, le seul parti qui aujourd’hui est républicain c’est le FN et quelques petites formations trop discrétes qui ont pour but de sauver la France et pas L’UMPS qui a prouvé son incapacité depuis 40 ans…vous allez faire coment lorsque votre FH aura fini de ruiné la France tourné votre veste?

      • Nathalie
        15 juin 2012 à 22:11 |

        Avant, on avait la gauche caviar, on l’a toujours, à présent, on a la gauche-plumard, une référence à saluer, n’est-ce pas ? Oui oui, « fermeté » des convictions avec les socialistes, on peut dire ça comme ça….. tssssss

      • Pascal PILET
        16 juin 2012 à 22:29 |

        Le FN ne partage aucune des valeurs républicaines. Le fait que 20 % des électeurs votent pour lui n’y change rien… Cela révèle simplement la fragilité de la République et la nécessité de la défendre, encore plus en temps de crise.

        • Claude Vranais
          18 juin 2012 à 06:27 |

          ce matin apres ces élections ou bien des députés ont été comme votre président élus par défaut, je veux positivé.en ayant tous les postes de commande Présidence, séna,régions, mairies et maintenant assemblée nationale vous ne pourrez pas, acuser qui que ce soit de votre catastrophe annoncée par tous les Français censés,dont 20/100 font parti des électeurs du FN.Mr Pilet vous aller conduire la France au désastre et peut etre a des évenements dramatiques que vous et les votres ne pourrons pas maitrisé!!!.

          • Pascal PILET
            18 juin 2012 à 23:28 |

            La situation est difficile, je n’en disconviens pas, et elle constitue un véritable défi pour la majorité de gauche sortie des urnes. Elle est même, à bien des égards, désastreuse. Et la gauche qui entame son mandat, n’y est pour rien. Je vois pas venir de catastrophe particulière, même si j’ai conscience des difficultés qui nous attendent. Le peuple français a souvent montré, au cours de l’histoire, sa capacité à rebondir. Je crois que nous sommes au début d’un tel processus.

  • Marc
    15 juin 2012 à 00:33 |

    « La fermeté de ses convictions républicaines » c’est du blabla de gauche. C’est quoi une conviction républicaine ? C’est sans doute vouloir empêcher que 20% des électeurs soient représentés à l’assemblée, dite « national ». Elle est belle la république !

    • Nathalie
      15 juin 2012 à 22:12 |

      c’est d’être porté au pouvoir avec le vote confessionnel de certain, c’est ça la laïcité à la française.

      • Pascal PILET
        16 juin 2012 à 22:30 |

        De qui parlez-vous ?

        • Nathalie
          20 juin 2012 à 19:40 |

          de Flamby !

          • Claude Vranais
            20 juin 2012 à 20:56 |

            Nathalie vous n’etez pas aller au fond de votre pensée…ce sont les français de papiers(majoritairement de confession musulmane) qui ont fait élire FH, c’est ce que voulais vous faire ecrire PP…je l’ai fait!!!.

          • Pascal PILET
            20 juin 2012 à 22:01 |

            Je n’ai pas l’impression que les grandes confessions de notre pays aient soutenu François HOLLANDE ni combattu d’ailleurs. C’est cela aussi la laïcité. Des religions qui n’interfèrent pas dans le débat politique, et des croyants qui s’engagent en tant que citoyens de façon plurielle.

    • titou
      20 juin 2012 à 22:34 |

      « C’est quoi une conviction républicaine ?  »
      CQFD : ne pas savoir ce que sont les valeurs républicaines, celles qui sont l’essence de notre « vivre ensemble », montre bien à quel niveau se situent le FN et ses partisans …..

  • Pascal PILET
    20 juin 2012 à 21:58 |

    La République est une et indivisible. Tous les français, quelle que soit leur origine et leur
    ancienneté dans la nationalité le sont de la même
    manière. Le fait de considérer qu’un autre français le serait moins que soi même n’est pas digne des valeurs de la France.

    • Titou
      20 juin 2012 à 22:20 |

      C’est le propre des partis fachistes de cataloguer les gens, avec le vocabulaire approprié : il n’y a plus des « français » mais des « patriotes », sois entendus que ceux des français qui ne sont pas patriotes sont de mauvais français.
      Quant au vote confessionnel, dire qu’une majorité de français de cofession musulmane ou juive a voté pour FH me réconforte, plutot que de voir les schismatiques lefevbristes et autres intégristes catho ennemis de Rome voter pour les fachos.

    • esprit libre
      20 juin 2012 à 23:59 |

      Vous vous moquez de qui ? Ce que vous appelez « la République » – car il n’y a plus de France, le mot écorchant la bouche de la Gauche française et du microcosme médiatique – cette « République » donc n’est plus qu’un agrégat de « communautés » que les leaders de la Gauche française flattent l’une après l’autre.
      J’ai détesté la propension communautariste de Nicolas Sarkozy mais la Gauche française ne connaît, elle, plus que des communautés, qu’elle invente même à partir – horreur – de choix sexuels. Bref, si pour ces gens-là il n’y a plus de « France », il n’y a plus de « République une et indisible » mais un « conglomérat » (selon le mot du ministre Besson) que l’on peut rejoindre, la carte d’identité étant en libre distributeur.

      • Titou
        21 juin 2012 à 18:55 |

        Eric Besson comme référence, voila qui en dit long ….Il est vrai qu’il était à bonne école, avec son maitre « es-ruptures », qui n’a eu de cesse que de fractionner, diviser, cataloguer.
        En quoi un « choix sexuel » serait-il condamnable au motif qu’il déroge à la règle du plus grand nombre ?
        Le mariage serait LA norme, l’hétérosexualité aussi ? Le type de sexualité serait un critère de classement « ethnique » ? Faut-il mettre les célibataires par choix au ban de la société, avec celles et ceux qui ont des atomes crochus avec une personne de même sexe, au prétexte que ce n’est pas LA norme édictée bien souvent sur des critères culturels et/ou religieux (juifs et musulmans sont bien plus catégoriques que les chrétiens).
        Voila qui sent bon les années 1930 en Allemagne.
        Une personne seule, célibataire, est recevable pour pouvoir adopter, être « famille d’accueil ». Pas telle autre personne, au seul motif qu’elle « en couple » avec une personne du même sexe ? Faut-il aussi exclure les échangistes ?
        En quoi la séxualité des personnes peut-elle être un critère déterminant, de « sérieux », voire de « normalité » ?
        La république « une est indivisible » n’a jamais voulu dire « uniforme », ce dont rêve la fraction extremiste de droite. « Je ne veux voir qu’une seule tête », voila son crédo, dans un autre temps pas si lointain « …tête blonde aux yeux bleus » !
        C’est là le discours classique des extrémistes de droite, que NS a mis (remis !) sur les rails avec ses « ruptures ». Il y a les « vrais » français, ceux qui ont un « vrai » travail, bref les « patriotes » dans la traduction frontiste … avec ce vocabulaire bien connu de ceux qui ont observé « ordre nouveau », « occident chrétien » et autres appellations jusqu’à ce « front » !
        Tout ceci est risible de bêtise … si ce n’était pas à pleurer !
        Notre réublique est « une et indivisible », par delà nos origines, bretonne, alsacienne, basque, corse, auvergnate, nos croyances .. ou pas, notre façon de vivre, nos revenus, notre instruction, nos diplomes ….
        Se revendiquer breton, basque, corse, catholique, boudiste, libre penseur (un corse libre penseur !!!) n’est pas faire du communautarisme : c’est revendiquer une particularité au sein de la grande famille « France », …. comme il en est des particularismes et sensibilités au sein de toute famille.
        Et c’est heureux : « unicité » n’a jamais eu pour traduction « uniformité »,…. ce que ne peuvent admettre les tenants de l’extreme droite.

      • Pascal PILET
        22 juin 2012 à 00:09 |

        Je vois mal comment on peut taxer la gauche française de communautarisme… Ce n’est ni son histoire (forgée aux idées universalistes de la Révolution Française) ni sa pratique historique, plutôt assimilationniste… Sa défense des minorités n’a d’autre objectif que de leur étendre les droits de la majorité, selon le principe fondamental de l’égalité entre tous les hommes. La gauche s’adresse aux individus et aux citoyens, non aux groupes et aux communautés !

        • Titou
          22 juin 2012 à 07:54 |

          A la différence de la droite et l’extrême droite, qui en appelle à ce qui est « vrai » (français, patriote, travail …) pour mieux pointer du doigt « les autres », ceux qui seraient à l’origine du malheur des « vrais » (sécurité, travail, …), boucs émissaires utilisés de tout temps pour masquer ses propres dérives : hier les juifs, aujourd’hui les musulmans.
          La peur est une méthode de gouvernance bien connue,toujours utilisée par les extrêmistes, avec le « C’est pas moi, c’est l’autre » !

  • Titou
    20 juin 2012 à 22:08 |

    Le FN « parti républicain » ???
    C’est comme écrire que Laval étant un défenseur de la France, Darnan un patriote !
    Ce n’est pas leur faire injur, mais il est u fait qu »‘entre 60 et 80% de ceux qui votent FN (et pour une grande part votaient PC il y a peu) sont peu ou pas diplomé, certains sans instruction « citoyenne ».
    Il n’y a que les « idiots » qui peuvent proner la sorte de l’euro, la fermeture des frontières, et le travail aux « vrais » français ! Cela n’a ni queue ni tête, faillité certaine dans les 6 mois,avec, contrairement à la Grece, refus des autres pays et du FMI de « préter » quoi que ce soit à un pays dont la monnaie, le franc, ne peut servir que de (mauvais) papier hygiénique.
    Quant à vouloir mettre les « étangers » dehors, il ne faudra pas compter sur Marine ni sur sa nièce, et encore moins sur Gilbert, pour aller nettoyer les rues, travailler à la chaie, ou être tacherons pour ramasser les fruits que nous trouvons trop chers, ceci en étant payé au smic !
    Il ne faut pas oublier qu’Hitler et arrivé au pouvoir démocratiquement, à la suite d’élections, que les partis d’extreme droite sont tous anti-républicain, sans exception, ceci aussi loin que l’on remonte dans le temps.
    Ce ne sont pas quelques habillage « beu marine » qui changent le fond des choses, ni les sourires de façade.
    Le FN est un parti facho, anti républicain, qui, comme tous les parts fachos, n’utilise le système démocratique que pour mieux faire passer ses idées. Si par malheure il y arrive, on connait tous d’avance le résultat : la cata économique grandeur nature, les centres « de vacances » pour les réfractaires et autres « joyeuserés » bien connues ….
    FN = ennemi de la France qui n’a comme but que l’asservicement du « bon peuple », comme tous les partis d’extreme droite.
    NB : Le parti de gauche, le PC, sont des partis républicain, qui défendent les valeurs de la république, ce que n’est pas du tout le FN.

    • PROMPT'O
      22 juin 2012 à 10:44 |

      Votre message est tellement nul que je ne sais quoi répondre…

      Certains économistes (même de gauche) qui préconisent une sortie de l’euro sont donc des « idiots » ?

      Vous devez être extrêmement brillant cher ami, pour vous permettre ce jugement péremptoire !

    • Rizzela
      22 juin 2012 à 10:59 |

      Moi j’aime beaucoup les « républicains » qui discréditent le vote de certains en fonction de leur niveau d’étude !
      J’aime ces gens qui critiquent le niveau d’étude des gens alors que leurs réactions sont remplies de fautes.
      J’aime ces gens qui ne jurent que par les « valeurs républicaines » – argument absolu que nul n’a le droit de contester – mais sont incapables d’en donner une définition et des exemples.
      J’aime ces gens qui n’ont d’autres arguments pour défendre l’UE que de dire que sans l’euro ce serait pire alors qu’aujourd’hui la zone euro est celle qui est dans la pire situation économique.
      J’aime ces gens qui pour discréditer des idées ou d’autres personnes se sentent toujours obligées de faire des parallèles avec la 2nde guerre mondiale.
      J’aime ces gens qui sont persuadés que les Français n’accepteraient aucun des emplois occupés par des « étrangers ».
      J’aime ces gens pour qui c’est le propre des anti-républicains que de « catégoriser » les gens alors qu’à de nombreuses reprises ils font exactement cela.
      J’aime ces gens qui ne connaissent pas la différence entre communautarisme et régionalisme – identité.
      Bref, j’aime tout le monde…

  • Nathalie
    22 juin 2012 à 13:18 |

    Heu, je ne voudrai pas mettre les pieds dans la flaque d’eau, mais c’est obligé et évident d’être « républicain » ?
    Parce que , il y en, là, comme ça, qui pose cela comme si c’était évident, et pas à questionner et qu’aucune autre réalité ne pourrait exister.
    Surtout quand ils ne savent pas en quoi ça consiste…. Ca fait ballot, quand même.