Le « lobby gay » du Front national sur la sellette ?

Publié le 29 janvier 2013 dans Actualités, Politique

Le « lobby gay » du Front national sur la sellette ?

Dans un article intitulé « Philippot : Moi, Marine et d’autres », l’hebdomadaire Minute poursuit son enquête sur un « lobby gay » qui sévirait au Front national, et qui serait à l’origine de la position, pour le moins alambiquée, du parti concernant le « mariage pour tous ».

Obrador Damien Front nationalParmi les rares militants favorables au « mariage » homosexuel, on retrouve un membre du Front national de la jeunesse, Damien Obrador, qui affirme qu’« en Gironde, 50 % des jeunes du FNJ sont gays » ! Ses jours dans le parti de Marine Le Pen semblent comptés. D’après nos confrères, une demande de traduction en commission de discipline vient d’être formulée par Jacques Colombier, secrétaire départemental.

« Un spécimen rare, photographié en compagnie de Marion Maréchal-Le Pen, mais pas, alors vraiment pas, lors de la Manif pour tous où l’élue du Vaucluse, elle, était présente. Le jeune homme s’appelle Damien Obrador (photo). Agé de 20 ans, encarté au FN depuis trois ans, il affirme qu’« en Gironde, 50 % des jeunes du FNJ sont gays » et se dit pour le mariage des homosexuels: « Le gouvernement socialiste, dit-il à l’hebdomadaire (VSD), doit être courageux pour faire passer la loi. Je l’encourage. » Ce n’est rien de le dire… Selon notre enquête, le 8 décembre dernier, quand la Manif pour tous a réuni 10 000 personnes dans les rues de Bordeaux, lui était du côté… des contre-manifestants! (…)

Et ce lundi 28 janvier, la direction du FN a pris connaissance d’une demande de traduction en commission de discipline, aux fins d’exclusion, du jeune Obrador. Une demande formulée par Jacques Colombier, membre du bureau politique du FN, secrétaire départemental du FN pour la Gironde et adhérent du parti de Jean-Marie Le Pen depuis 1975 (il avait alors 23 ans). Motif: prises de position contraires à la ligne officielle du parti, lequel est, jusqu’à plus ample informé, opposé au « mariage pour tous ». Une occasion, peut-être, de clarifier (un peu) les choses, tant on voit mal la commission de discipline refuser l’éviction d’un militant du FN en même temps militant du « droit au mariage et à l’adoption » pour les homosexuels ».

Addendum 30/01/2013 à 19h25 : Damien Obrador dément « les propos que lui a fait tenir la journaliste de VSD sur une prétendue parité gay dans ma section » Pour Jean-Baptiste Defrance, responsable départemental du FNJ, « notre camarade a été victime d’une journaliste du système avide de scandale ».

Minute

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,

Les réactions sont terminées

  • Baudoin
    29 janvier 2013 à 15:37 |

    Donc, ceux qui nous insultent et veulent nous empêcher de dire que cette loi ne doit pas passer, marchent avec des cadres du FN… Il faut savoir : pour eux, le FN est fréquentable ou pas ? Parce que lorsque nous marchons avec des gens du FN contre ce « mariage », nous devenons pour eux de vilains fachos. Et si, ils marchent avec des gens du FN pour ce « mariage », que sont-ils ? Je ne les comprends (presque) plus. Quelle incohérence ! Savent-ils vraiment ce qu’ils disent et ce qu’ils font ? Ils mentent aux Français, ça c’est certain. Et comme le claironnaient si bien Himmler et Voltaire : « mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ».

  • Marc
    29 janvier 2013 à 16:10 |

    Je ne comprend même pas que l’on puisse être au Fn, et pour le mariage des homos. La famille est un des piliers de notre société, et une petite minorité d’activistes d’extrême-gauche souhaite détruire cette institution. On a viré des gens au Front pour moins que ça. Désolé Damien, mais on fait de la politique. Il est vrai que la direction devrait être plus ferme sur les « fondamentaux », cela éviterait ce genre de situation.

    • Franck
      30 janvier 2013 à 04:56 |

      Oui, c’est préférable qu’il soit viré.
      On ne peut pas en plus rejeter la « préférence nationale » au motif qu’elle serait « xénophobe » (dans la droite lignée de la pensée molle habituelle), alors qu’il s’agit simplement d’avantager les nationaux sur le territoire… national.
      En plus, les militants ne devraient pas afficher leur vie sexuelle, et encore moins l’extrême minorité des homosexuels qui cherchent à faire de l’entrisme ou de la promotion.

  • Galibert
    30 janvier 2013 à 09:41 |

    Il se dit que ce serait Florian Philippot himself qui aurait commandité cette interview parue dans VSD dans le but d’accréditer sa thèse des 50/50 partisans ou pas du « mariage pour tous » au sein du FN. Mais ce sont sans doute là aussi de vilains bruissements de couloir, comme cette histoire de « lobby gay » au sein du Front National. Des commérages de jaloux qui en veulent injustement au gentil Florian.

  • […] Le « lobby gay » du Front national sur la sellette ? [Infos-Bordeaux] […]

  • rené Vinson
    19 février 2013 à 12:14 |

    Ceux qui sont pour le mariage homosexuel au FN
    doivent être viré.Cela me semble évident.