Bordeaux : La presse locale se déchaine contre la Manif pour tous

Publié le 4 octobre 2014 dans Actualités, Politique, Presse

Bordeaux : La presse locale se déchaine contre la Manif pour tous

« Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage » dit le dicton populaire. Pour discréditer un mouvement ou une personne, la gauche a toujours pratiqué la diabolisation ou la « reductio ad hitlerum ». Il ne s’agit pas de débattre avec des arguments de fond, mais de disqualifier l’adversaire. Que des groupuscules d’extrême-gauche utilisent de telles méthodes ne surprend pas, mais quand il s’agit de la presse financée en grande partie par le contribuable, c’est plus surprenant.

Il faut dire que la couverture médiatique de ces derniers jours est particulièrement caricaturale. Que ce soit le Sud-Ouest, Rue89 ou radio France, c’est toujours la même méthode. Tenter de faire croire au grand public que la manif pour tous est un rassemblement d’extrême-droite, alors qu’il s’agit d’un public familial, composé en grande partie de personnes politiquement proche du centre ou de la droite (on rappellera qu’Édouard du Parc, l’ancien responsable, a rejoint l’UMP et non pas le Front national).

rue-89-bordeauxPour le Sud-Ouest, c’est la journaliste Stella Dubourg qui ouvre le bal avec un article intitulé « Bordeaux, bastion de la famille traditionnelle ? ». Celle-ci ne prend pas la peine d’interroger un responsable de la Manif pour tous, mais interviewe le « spécialiste » Matthieu Rouveyre, par ailleurs conseiller municipal socialiste, homosexuel revendiqué, et ancien président de la Lesbian and Gay Pride. Autant dire un homme d’une objectivé totale sur le sujet ! Pour ce dernier, les réunions qu’organisent les défenseurs de la famille sont « des rendez-vous qui ne visent qu’à cultiver la haine de l’autre ». Ce matin encore, le quotidien récidive dans un nouvel article intitulé « La manif pas pour tous » où la parole est uniquement donnée à des opposants de gauche, qui accusent les manifestants « d’attiser les peurs et de nourrir les discriminations ».

La radio France Bleu Gironde et 20 Minutes Bordeaux distillent également des articles dans la même veine, mais la palme revient à Aline Chambras (Rue89 Bordeaux), pour qui « la Manif pour tous est la vitrine de la droite extrême bordelaise » !

Que l’on soit favorable ou non à la PMA et la GPA, ces sujets méritent des débats constructifs plutôt que des anathèmes lancés par une presse partisane, de plus en plus discréditée. La manif pour tous quant à elle donne rendez-vous à ses sympathisants demain à 14h00, Place de Quinconces.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Colococo2
    4 octobre 2014 à 15:45 |

    Bordeaux pillier de la famille traditionnelle ?
    Oui et alors ? Il faut en avoir honte ???
    Bien au contraire il faut le gueuler sur les toits !
    5 000 manifestants ? Pour moi cela serait un échec !
    Quand à Du Parc, il a rejoint l’ UMP … Et bien grand bien lui fasse ; qu’ il y reste; c’ est la qu’est sa place …..

  • Baudoin
    4 octobre 2014 à 16:12 |

    Bravo pour l’article. Effectivement, la presse devrait être plus honnête, surtout quand elle n’existe que parce que nos impôts la financent. Sans nous, il n’y aurait plus que des médias libres et engagés. Ce serait peut-être mieux d’ailleurs.
    Rue 89 a été très légère et l’article ressemble plus à une charge qu’à de l’honnêteté journalistique. Elle a oublié la 3è librairie catholique bordelaise et les librairies protestantes. Quid des orthodoxes, des protestants, des Juifs, des bouddhistes… qui seront présents à la Manif ? Et bien entendu, elle ne parle que des groupes minoritaires dits d’extrême-droite qui seront peut-être présents. Comme si lorsque l’extrême-droite dit « il fait beau » quand il y a un ciel sans nuages, il nous fallait dire le contraire pour ne pas dire comme eux.
    Bref, ce n’est pas du journalisme, mais du militantisme.

    • 6 octobre 2014 à 14:50 |

      Bonjour. Trois réponses aux remarques émises dans l’article et les commentaires :
      – Rue89 Bordeaux est une société bordelaise ne bénéficiant d’aucune subvention publique, et est totalement indépendante d’intérêts privés ou public.
      – Le sens du titre de notre article est juste, et nous le revendiquons, dans la mesure où la Manif pour tous donne l’opportunité à certains partis et mouvement de droite et d’extrême droite de s’exprimer dans la rue, donc de s’afficher publiquement, ce qui n’est pas si fréquent. Il ne signifie pas par autant que d’autres tendances plus modérées en soit exclues ou amalgamées.
      – Si vous ne vous êtes pas arrêté au titre et avez lu l’article, vous aurez remarqué que notre journaliste a interrogé plusieurs organisateurs de la Manif pour tous, mais qu’elle n’a notamment pas pu trouver les Familles musulmanes censées en faire partie. Si parmi l’organisation figurent des associations bouddhistes, juives, ou protestantes, nous serons ravis de les rencontrer pour un prochain sujet.
      Bien à vous
      Simon Barthélémy
      Rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

  • Henri de Laroche Jacquelain
    4 octobre 2014 à 19:16 |

    Rue89, à fuir, tout simplement ! Ce n’est pas du journalisme, c’est du militantisme. Quand à la presse institutionnelle, elle est en chute libre ! Elle redécollera quand elle fera à nouveau de l’information.

    • bataille de Tourtour
      7 octobre 2014 à 00:59 |

      Oui, mais elle subsiste grâce à des subventions généreuses, autrement dit avec nos impôts.

  • Marion
    5 octobre 2014 à 12:03 |

    Contre la manif pour tous. Contre le Collectif pour le Respect de la personne. Contre la reproduction artificielle de l’humain.

    « Dimanche 5 octobre 2014, la Manif pour Tous défile à Paris et Bordeaux contre « la marchandisation de l’humain ». En fait, contre la (GPA), et la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes. En dépit de la récupération du vocabulaire anti-capitaliste et écologiste, la Manif pour Tous n’a jamais protesté contre la marchandisation du vivant, dont elle s’accommodait fort bien jusqu’à la loi sur le mariage gay. L’entourloupe est facile : par son silence coupable et son soutien à la reproduction artificielle de l’humain, la gauche laisse le monopole de la critique à ces pseudo-ennemis du marché de la reproduction.

    Comme la Manif pour Tous et la droite, la gauche soutient la PMA pour les couples hétérosexuels infertiles. Du PS aux Verts et au Front de gauche, du gouvernement Valls au Collectif pour le respect de la personne (CoRP), nulle opposition à l’artificialisation de la procréation […] »

    Lire la suite : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=528

  • Lisoie Yves
    5 octobre 2014 à 14:15 |

    Suis atterré par tant de haine masquée sous les vêtements et les soutanes de la pensée bien-pensante, au nom de laquelle certains n’hésitent aucunement à frapper d’ostracisme ceux et celles qui ne répondent pas à leurs choix de vie. Quand on voit le déluge d’insultes et d’inepties adressées à la nouvelle ministre de l’éducation nationale, traînée dans la boue par les mêmes qui s’apprêtent à défiler au nom des « Valeurs », cela fait « très mauvais genre »… Comment pouvoir imaginer qu’élargir la liberté des droits à l’ensemble des citoyens peut porter atteinte aux autres à qui l’on ne demande pas d’adhérer aux choix de vie qui ne sont pas les leurs mais simplement de les respecter ? Non, l’étroitesse de vue et le manque total de « charité chrétienne » à l’œuvre dans cette « manif pour tous » font froid dans le dos et méritent amplement les critiques argumentées lues dans la presse. C’est, rappelons-le, sa vocation de maintenir éveillées les consciences contre toutes les forces obscurantistes toujours prêtes à tuer la liberté et à vouer au bûcher « les hérétiques ».

  • Domi
    5 octobre 2014 à 17:09 |

    J’ai moi-même été frappée depuis hier par la couverture médiatique très orientée, de cette manifestation à Bordeaux. Que ce soit les titres des journaux à la radio (parole donnée exclusivement aux « anti » manif pour tous), idem pour la presse écrite. Sur France Bleue, un titre d’info d’une journaliste choquant « l’extrême droite manifeste ». Inquiétant en démocratie . Où est la déontologie du journalisme ? je ne suis pas à la manif mais ceux qui y sont ne sont ni des extrémistes, ni des homophobes. Mais les « journaleux » arriveront bien à trouver une brebis galeuse dans le lot et c’est cet interview qui sera publiée. Triste ! France, ta démocratie fout sérieusement le camp !

  • Guillaume GERARD
    5 octobre 2014 à 18:25 |

    C’est risible cette tentative de banalisation. Appelons un chat un chat, appelons la manif pour tous vitrine de l’extrême droite, appelons l’Action Française et consorts fascistes, appelons les cathos intégristes réactionnaires. N’ayons pas peur de mettre des mots sur la haine, la xénophobie, l’homophobie, la racisme.

  • Grégoire P.
    5 octobre 2014 à 23:57 |

    C’est risible cette tentative de banalisation de la pensée unique, du politiquement correct, par ces gauchobobos qui pensent que nous sommes tous égaux hétéro et homo, filles et garçon… Mais eux sont tout de même très supérieurs, ils sont d’une vanité et d’une condescendance… ces docteurs de la novlangue socialistes.

    • bataille de Tourtour
      7 octobre 2014 à 01:10 |

      Les « docteurs de la novlangue », experts en bienpensance et biendisance, détiennent le Bien, le Bon, le Beau, la Vérité.Ils sont infaillibles, et prêts à envoyer au goulag, en camp de rééducation,voire au bûcher tous ces foutus hérétiques qui,ne pensant pas comme eux, persistent dans l’erreur ,distillent « la haine » (c’est le mot à la mode chez les bobos pour pourfendre leurs opposants)et mettent en péril la cohésion sociale.

  • […] « Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage » dit le dicton populaire. Pour discréditer un mouvement ou une personne, la gauche a toujours pratiqué la  […]