Actualités, Politique

Bordeaux : La polémique enfle autour des « salles de shoot »

Si la mairie de Bordeaux est toujours dans la « concertation » concernant le projet d’ouverture d’une « salle de shoot » rue Saint-James à Bordeaux, les prises de positions publiques se multiplient.

La gauche dans son ensemble soutient ce projet. Le mouvement des jeunes socialistes dirigé par Laura Slimani a envoyé un communiqué de presse dans lesquels ces derniers « se félicitent des intentions du gouvernement de Jean-Marc Ayrault ». « La France reste l’un des pays les plus réactionnaires d’Europe en terme de politique de lutte contre les produits stupéfiants (…) Les salles de consommation de drogues constituent de vrais relais entre usagers, professionnels médicaux et travailleurs sociaux (…) Le MJS tient à affirmer son soutien à l’association La Case ».

Si Alexandra Siarri, adjointe du maire de Bordeaux en charge des « nouvelles précarités », reste dans le flou et manie la langue de bois : « rien ne peut s’envisager sans concertation approfondie. On attend que le gouvernement nous contacte », le conseiller municipal UMP, Maxime Sibé, est lui fermement opposé à ce projet, partageant à haute voix le sentiment de ses confrères.

« Je m’opposerai fermement à la création de salles de shoot. En tant qu’élu municipal bordelais, je ne me rendrai pas complice de l’irresponsabilité d’un gouvernement permissif. En tant que médecin, je connais les ravages de la drogue, y compris du cannabis. Qu’on ne m’oppose pas la volonté de lutter contre l’économie parallèle car la salle de shoot ne peut pas être une réponse à la lutte contre le crime organisé ».

Selon le président de La Case, Jean-Pierre Daulouède, la mairie de Bordeaux s’était révélée « plutôt partante » pour cette salle. Alain Juppé suivra-t-il la gauche dans ce projet, ou écoutera-t-il l’opposition de plus en plus vive des bordelais ?

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

3 réactions

  1. François POLASTRON

    Une salle de shoot rue St james?… Et à moi qui suis épicier de nuit dans la rue du Mirail (soit tout proche) on me tue littéralement en m’interdisant de professer après 22h?… Bravo Monsieur JUPPE!…Ou est la cohérence dans tout ça?…

  2. Dans la vie il y a les winners et les autres….

  3. Ce projet soutenu par la gauche et accepté par la mairie de Bordeaux, est fortement déconseillé par Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de policiers Synergie officiers. Ce dernier prédit « une situation apocalyptique dans les quartiers concernés » et annonce : « L’afflux programmé de toxicomanes provoquera au bout de quelques semaines le cauchemar des riverains. Ils seront en proie à des comportements asociaux de toute une faune que l’on connaît, hélas, trop bien et qui n’hésite pas à se livrer à des vols, des agressions ou à se prostituer pour se fournir leur produit » !

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes