Actualités, Faits divers, Politique

Agression homophobe : des zones d’ombre troublantes

La presse a largement rapporté l’agression à caractère homophobe dont a fait l’objet le “Go West”, bar gay situé rue Duffour Dubergié, non loin de l’hôtel de ville de Bordeaux. Selon le journal Sud Ouest de ce matin, le gérant était en train de fumer une cigarette devant l’établissement lorsque deux hommes cagoulés l’auraient agressé à coup de crosse de pistolet, puis seraient entrés et auraient cassé les bouteilles, avant de repartir sans dire un mot.

Cependant, notre confrère révèle un certain nombre de détails qui, bien qu’ils ne semblent pas le troubler autre mesure, sont pour le moins curieux dans le contexte extrêmement tendu que connaît le pays.

D’abord, le modus operandi : une agression à coup de crosse de pistolet. Pourquoi utiliser la crosse d’une arme de poing, plutôt qu’une matraque, un poing américain ou tout objet fait précisément pour frapper ? Il est beaucoup plus facile d’identifier le propriétaire d’une arme de poing (soumise à un contrôle administratif très contraignant) que celui d’une batte de base-ball…

On relèvera également que les agresseurs n’auraient pipé mot durant leur très court méfait. Chose éminemment bizarre, s’agissant d’une agression à caractère homophobe, précisément faite pour terroriser les victimes à raison de leurs préférences sexuelles.

Plus étrange encore : moins de deux jours après l’agression, et alors que l’on sait que le ministère a promis une sévérité sans borne à l’égard des auteurs d’actes homophobes, les services enquêteurs admettraient d’ores et déjà leur impuissance. Selon Sud Ouest, les images de vidéosurveillance de la rue seraient inexploitables (rappelons le nombre de banques et de monuments surveillés par caméra dans le quartier : comment a-t-on pu faire déjà le tour des bandes disponibles ? A quoi sert la vidéo-surveillance si elle ne fonctionne pas la nuit ?). Et mieux encore, les clients présents, “médusés”, n’auraient pas été en mesure de fournir d’information fiable.

Toujours est-il que cette enquête d’ores et déjà présentée comme avortée n’a pas empêché les défenseurs du “mariage” homosexuel de présenter cette agression comme une nouvelle preuve de l’intolérance et de la radicalisation de leurs opposants. Comme le dit le vieil adage de la police, “cherche à qui le crime profite”.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

15 réactions

  1. Droopys Gotta Gun

    Oserait-on, après Marion Maréchal, parler de “barbouzerie” ? je n’ose y croire…

  2. Cette histoire sent la manip !

    • Il n’y a aucune manip. Vous êtes des paranos.

      Moi je vois très bien une ou deux mères de familles ayant manifesté se balader à une heure du mat avec un révolver et frapper avec la crosse un vilain homosexuel…

      Heureusement pour ses mères de familles, l’enquête est déjà close !

  3. Et la FSU qui fait son communiqué. Cette récupération est ridicule !
    “La FSU Gironde prend connaissance avec stupeur de l’agression homophobe dans un bar bordelais. Elle condamne avec la plus grande fermeté les violences qui se manifestent dans le pays, dans le cadre du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe et aujourd’hui à Bordeaux. La FSU Gironde demande au Maire de Bordeaux de réagir au plus vite, et de tout mettre en place afin d’assurer l’intégrité de tous. La FSU Gironde rappelle son soutien total au projet de loi, garant de l’égalité entre tous les citoyens de notre pays. Graziella Danguy”
    http://www.bordeaux.snes.fr/Vie%20du%20SNES/CP_FSU33_agression_homophobe_bordeaux.pdf

    • Droopys Gotta Gun

      C’est le sens de l’article, si je le comprends bien : se servir voire provoquer un fait divers pour susciter une indignation qui est le meilleur garant du soutien populaire depuis trop longtemps. C’était la politique de Sarkozy, c’est de la politique de caniveau, du niveau Stéphane Hessel.

      On dirait que personne ne se souvient des petites manipulations (Rainbow Warrior, attentat de la rue Copernic, attentat de l’observatoire, pour ne citer que les plus célèbres), et fait aveuglément confiance à l’Etat et à la presse (dont l’indépendance à l’égard de l’Etat est pour le moins douteuse) ; n’oublions pas, soit dit en passant, qu’il y a deux mois encore, Jérôme Cahuzac disait à l’assemblée nationale “je n’ai pas de compte en Suisse”. Des hommes de parole, dignes de confiance.

      Ajoutez-y que Hollande tient dans le mariage pour tous la SEULE réforme qu’il puisse mener avec succès (ses autres promesses, économiques, ne dépendant plus de la volonté politique), le fait que des organes de presse appartiennent à des gens notoirement engagés en faveur du mariage homo (Pierre Bergé, l’homme qui veut mettre une bombe dans les manifs anti-mariage-gay, l’homme qui contrôle Le Monde, Télérama, Courrier International…), vous obtenez tout ce qu’il faut pour une manipulation de masse réussie.

      Il n’y a pas eu d’agression homophobe hyper médiatisée depuis des mois, et là, en l’espace de dix jours, trois faits divers dont deux de style “descente de skinheads”, justement au moment où l’on veut (où la gauche au pouvoir veut, pour être précis) décrédibiliser le mouvement ? Le hasard est un peu gros…

      Il ne faut pas s’y tromper. Ceux qui profitent de ce “fait divers” ne sont pas les homosexuels, et ce ne sont pas eux qui sont visés par l’article. Mais bien plus la gauche bien pensante, égalitariste, les boboïdes déracinés, qui veulent le bien d’autrui mais ont lu Machiavel, ceux qui sont en train de s’apercevoir que les choses leur échappent et qu’il faut absolument regagner le soutien populaire, quels qu’en soient les moyens.

  4. Valls : Mélomane, mégalomane et pompier pyromane : http://www.ndf.fr/?p=45168

  5. Lire les articles
    -Bordeaux : Des riverains s’engagent contre le trafic de drogue
    -Agression homophobe : des zones d’ombre troublantes
    peut etre la solution…….

  6. Aucune manip, A bas l’homophobie, oui à la Tolérance…

    • “Aucune manip, A bas l’homophobie, oui à la Tolérance…” et interdisons aux gens de penser que c’est peut-être néfaste ; et s’ils le pensent condamnons-les, enfermons-les, retirons-leurs leurs enfants ! Quiconque n’est pas d’accord avec les bien-pensants est forcément un ennemi de la société… Pas de tolérance pour les intolérants…

      Revenons à la réalité ! Avec de tels raisonnements, vous allez finir par faire enfermer vos opposants pour simple délit d’opinion. En fait, ça a déjà existé et ça existe encore… dans les dictatures…

    • Oui à la Tolérance sauf avec les intolérants qui ne tolère pas notre tolérance…

  7. Oui enfin bon… venant de vous, qui êtes totalement contre le projet de lois Taubira, et surtout contre les homosexuels en particulier (vous êtes un média d’extrême droite de la pire espèce), c’est sûr que vous n’allez pas condamner des violences faites à l’encontre de personnes homosexuelles.
    Je pense aussi que vous ne respectez pas les lecteurs de votre média, vu votre manière de les prendre pour des cons.

  8. “média d’extrême droite de la pire espèce…” :

    En revanche les médias d’extrême gauche ne semble pas vous déranger…

    “vous n’allez pas condamner des violences faites à l’encontre de personnes homosexuelles” :

    Bien sûr que si gros couillon comme toutes violences faites à n’importe qui. Là n’est pas le sujet. Au cas présent, il s’agit de savoir si ces violences ont été perpétrées par des personnes issues de la manif pour tous comme on voudrait nous le faire croire…

    Le fait que le Sud Ouest ne se pose pas la question de la clôture de l’enquête ou de l’identité des personnes qui se promène tranquillement avec un pistolet à 1h du mat est assez révélateur d’une presse aveuglée…

    Heureusement infos Bordeaux est là mais chuuuttt, il paraît qu’ils sont d’extrême droite de la pire espèce…

  9. Charles Martel

    Pauvre nico, il va être complètement paumé dans la France tolérante et ouverte à la diversité lorsqu’il va se faire casser la gueule par des africains, ou des arabes, voire même des roms…
    Ou va-t-il déposer plainte?

    Pourra-t-il simplement déposer plainte lorsque nos charmants policiers républicains lui demanderont s’il ne l’a pas provoqué, et si nos charmants amis issus de la diversité l’accuseront de racisme…
    pauvre nico qui n’ pas compris qu’en occident il y a une gradation de la tolérance, lui qui s’est réjoui de passer devant les hétéros va s’en mordre les doigts quand il va comprendre qu’en tant qu’homo il passera toujours après les arabes, les africains, les roms…

    Et comme ses petites copines de banlieue parisienne il sera alors obligé de fermer sa gueule et de déménager fissa avant que Mohamed et Mamadou ne lui fassent la peau façon kébab humain…

    Pauvre petit collabo en paillette et tutu rose qui va bientôt goûter à sa propre petite cuisine peu ragoutante…

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes