Actualités, Politique

Conflit en Palestine : Que pensent les hommes politiques bordelais ?

Les hommes politiques bordelais ont réagi ce weekend aux conséquences en France du conflit palestinien. En effet, la guerre que mène l’armée israélienne à Gaza a des conséquences non négligeables en France du fait de la place prise par les communautés musulmanes et juives chez nous.

Pour Alain Juppé, maire de Bordeaux, « La sécurité d’Israël est, pour la France, une exigence absolue. Notre pays n’a pas varié de cette ligne sous ses gouvernements successifs. Nous nous portons garants du droit du peuple israélien de vivre en paix dans des frontières sûres et reconnues ». Ce dernier n’hésite pourtant pas à critiquer « la stratégie du gouvernement israélien » : « Que peut-il attendre de plus d’une telle opération que de celles qui l’ont précédées, sinon l’accumulation des morts, l’exaspération de la haine, la radicalisation des terroristes qui ne rêvent que de guerre ? ».

La position de Michèle Delaunay est quant à elle, plus sujette à la polémique. Comme à son habitude, l’ancienne ministre socialiste s’exprime sur twitter, et provoque des débats très tendus par un rappel à la seconde guerre mondiale : « De tout petits cadavres ensevelis en hâte au milieu des pleurs. Est-ce que les Israéliens ne se souviennent pas ? ». Les accusations d’antisémitisme à son encontre ont fleuris sur la toile.

Pour la socialiste Naïma Charaï (présidente de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances), les émeutes de ce weekend « jettent l’opprobre sur tous les Français musulmans et favorisent la stigmatisation ».

sarcelles-emeutesComme à son habitude, l’extrême-gauche se range du côté des palestiniens. Pour le NPA de Philippe Poutou, Israël, est « un Etat criminel » dont les multiples exactions montreraient le vrai « visage de la violence et du racisme de l’État d’Israël ». Pour le Parti communiste dirigé par Vincent Maurin, « Israël ne veut pas de la paix, son attitude n’est plus tolérable ». Dans un communiqué de presse, ce dernier rappele l’exigence des communistes sur la question, à savoir : « la reconnaissance d’un véritable Etat palestinien, dans les frontières de 1967, avec pour capitale Jérusalem-Est ».

Le Front national par l’intermédiaire de son représentant local Jacques Colombier s’insurge contre « la faiblesse de l’Etat qui permet un tel déchainement de violence » en référence aux émeutes de Paris et de Sarcelles ce weekend (photo). Pour le conseiller municipal de Bordeaux, « l’immigration de masse communautarise la société française et amène des conflits étrangers dans notre pays », même si, sur le fond, « rien ne justifie un tel déluge de feu sur des populations civiles innocentes ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

2 réactions

  1. Que l’homme de gauche JUPPELISLAMISTE et ses copains UMPISTESDEGAUCHE continuent de pérorer à qui mieux mieux sur le conflit israélo-palestinien pendant que nos frères chrétiens se font massacrer en Irak, en Egypte, en Syrie, au Timor oriental et ailleurs.
    Pendant ce temps là dans un silence UMPS assourdissant…
    Et lorsque d’autres frères chrétiens de Centrafrique se rebiffent et bien la France UMPS envoie des troupes pour empêcher le massacre des musulmans. En revanche quand, seuls nos frères chrétiens Centrafricains se faisaient massacrer et bien là aussi silence UMPS assourdissant.
    C’est quand même quelque chose cette façon de voir…

  2. droits du peuple israelien??? le peuple israelien n’a de droits que dans les frontieres de 1948 tout le reste a ete volé

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes