Bordeaux : Une librairie catholique victime de dégradations

Publié le 23 septembre 2012 dans Actualités, Faits divers, Politique

Bordeaux : Une librairie catholique victime de dégradations

Une nouvelle fois, la librairie catholique située en face de l’église Saint-Eloi a été vandalisée cette nuit. La vitrine a été en partie détruite (photos). Depuis plusieurs années, cette librairie est la cible de nombreuses dégradations qui n’émeuvent pas le moins du monde les pouvoirs public, la mairie et les grands médias.

Le 8 juillet 2010, c’est un journaliste du quotidien Sud-Ouest (Clément Beuselinck-Doussin) qui avait été condamné pour avoir également dégradé cette même librairie.

En mars dernier, ce sont les fidèles de l’église Saint-Eloi qui étaient insultés à la sortie de la messe dominicale (voir notre article narrant l’affaire).

Les actes anti-catholiques se multiplient en France, dans un silence médiatique assourdissant. Les chances sont faibles que le ministre de l’intérieur Manuel Valls, entouré de caméras, vienne s’indigner de cet acte, dans une émotion compassionnelle.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Marc
    23 septembre 2012 à 14:25 |

    Peut-être un rapport avec l’article publié dans le Sud-Ouest ?

  • Silvershine
    23 septembre 2012 à 15:10 |

    et oui, une mosquée est dégradée on en parle au JT de 20h, un lieu catholique est dégradé tout le monde s’en branle, et je pèse mes mots.

    • Cédric
      23 septembre 2012 à 17:52 |

      Pas d accord,quand une mosquée est attaquée, on cherches les pires d’entre eux pour les présenter comme représentants de la majorité de leur communauté, car les musulmans sont contrairement a nous (Catholiques) non soumis et la clique des laïcards (alliance Judéo-maçonnique) ont bien l’intention de leurs infliger le même sort que nous.
      Attention aux mauvais procès, nous n’avons aucun intérêt a nous battre avec les Musulmans, nous devrions plutôt unir nos forces.
      Salut

      P.S: En revanche, ce serait un bâtiment de la communauté qu’il ne faut pas nommer ou pire une Synagogue, le ministre de l’intérieur serait sur place dans l’heure a genoux en s’excusant encore au nom de tout le peuple Français (passé, présent et a venir jusqu’à l’éternité) pour la rafle du Vel d’hiv.

      • Celtibère
        24 septembre 2012 à 08:54 |

        Vous devez faire partie de ces catholiques qui bavent d’envie quand ils voient des musulmans égorger un « infidèle » selon les prescriptions du verset 4 de la sourate 47. J’ai bien peur que vous n’ayez pas compris que l’islam et le christianisme ne parlent pas du même dieu, ou alors vous êtes un nostalgique de l’inquisition.

        • Mariotti
          25 septembre 2012 à 08:00 |

          En réponse à ton mensonge tu devrais acheter ou te procurer un exemplaire du Saint Coran car ce que tu affirme est faux et le Verset 4 de la sourate 47 ne dit absolument pas çela et ne mentionne en rien l’égorgement de qui que ce soit . Lisez, comprenez et enfin parlez car vous êtes bien loin de la veritée . Frappez avec une épée le cou un incroyant en tant de Guerre n’est pas égorger un infidéle …. bonne continuation que vos yeux s’ouvre

      • herbien
        24 septembre 2012 à 17:13 |

        Ce ne sont pas les catholiques qui ont brûlé tant de livres et d’hérétiques qui vont nous faire un caca nerveux pour une malheureuse vitrine

        • Jerat
          24 septembre 2012 à 20:25 |

          En livre brulé les catholiques sont encore loin d’égaler les « humanistes » staliniens ou ceux de la révolution française qui organisaient des buchés sur les enluminures du moyen age et même sur des monuments et les tombeaux…

        • JeanFilafond
          24 septembre 2012 à 20:31 |

          Ce ne sont pas les athées qui ont massacrés par dizaines de millions au cours du XXe s. qui vont nous faire un caca nerveux pour une malheureuse réaction.

        • Hazzure
          24 septembre 2012 à 21:43 |

          Donc selon ce génie, parce qu’un chrétien isolé (espagnol) aurait brulé des livres au XVIè, les chrétiens du XXIè français sont eux aussi des méchants vilains bruleurs de livres et des coupables qui ne doivent pas se plaindre si on leur casse leur boutique ?
          Bien sûr dans sa petite tête haineuse les chrétiens qui ont sauvé des écrits (grecs, latins, rapanuis, etc) là ça ne compte pas !

          Donc tous les bijoutiers de notre époque sont responsables du meurtre d’une fillette par le bijoutier fou de 1895.

          Tous les journalistes français sont responsables des fautes des journalistes hitleriens ou staliniens.

          etc, etc…

          Et ton crétinisme tu le tiens de tes ancêtres c’est ça ?

        • liryc
          25 septembre 2012 à 13:42 |

          je ne pense pas que ce libraire aille déjà bruler une femme sur le bucher !
          Donc il faut vivre dans le présent !

  • Nathalie
    23 septembre 2012 à 15:17 |

    Surement, ils agitent le chiffon rouge sans arrêt pour faire appel à la méchanceté et ensuite qu’il se passe quelque chose, afin d’écrire quelque chose dans leur torche-cul. C’est ça leur travail : l’agitation, l’incitation des bas instincts et de la violence des abrutis. Ensuite ça fait un papier-cul à vendre.

    • Nathalie
      23 septembre 2012 à 15:32 |

      Qui est cette caroline campagne qui a écrit ce torchon ? Elle ne sait pas écrire, la pauvre. C’est pour ça qu’elle fait la pige à S-O.

  • Gargamel
    23 septembre 2012 à 17:04 |

    Un acte christianophobe ? Ah non excusez-moi : ce néologisme n’est pas encore dans l’air du temps. Il faut encore attendre un peu (le temps de passer du côté de la minorité).

  • colococo2
    23 septembre 2012 à 20:33 |

    « Depuis plusieurs années, cette librairie est la cible de nombreuses dégradations qui n’émeuvent pas le moins du monde les pouvoirs public, la mairie et les grands médias. »

    Ceci n’émeut pas plus nos grandes ames que les aggréssions répétées de la librairie de Marie-Neige au Bourget … Bof! tout çà c’ est catho ………

  • esprit libre
    23 septembre 2012 à 20:38 |

    Non, on ne peut dire que « Les actes anti-catholiques se multiplient en France, dans un silence médiatique assourdissant », le site Infos Bordeaux est la preuve qu’il reste des médias libres et entretenant ce que l’on peut sans exégération appeler la flamme de la résistance…
    Tant qu’à évoquer les rodomontades du triste sire Manuel Valls, elles n’abuseront pas longtemps : il s’est déjà disqualifié à pousser des cris de vierge effarouchée lors des salissures sur la mosquée de Limoges tandis qu’il n’avait pas un mot pour la dévastation de l’église de Cormery la même semaine…

  • Garfio
    23 septembre 2012 à 21:19 |

    Si cette librairie et l’église saint-Eloi sont « attaqués » ce n’est pas particulièrement parce que ce sont des lieux « catholiques ». C’est surtout qu’ils représentent à Bordeaux le fin du fin de l’intégrisme & de l’extrême droite. C’est un secret de polichinelle qui a eu son quart d’heure de gloire l’an dernier grâce à un reportage d’M6 sur leur école privée plutôt spéciale et leurs camps d’entraînements avec parcours du combattant et tout le toutim. Tronquer cet aspect donne un ton plutôt orienté au présent article.

    • Nathalie
      24 septembre 2012 à 09:08 |

      Ils représentent quoi ? Pouvez-vous expliciter ?
      Et vous, peut-il être dit que vous représentez le fin du fin du stalinisme sanguinaire ? Ou du nazisme ?
      Votre commentaire indique que vous avez atteint le point Godwin et même que vous l’avez dépassé tellement il est absurde.
      Où il y a t il des camps d’entraînement (à quoi ?) avec parcours du combattant à l’Eglise Saint Eloi ? Où sont vos preuves ?
      Restez-vous dans l’isoloir avec ceux qui votent pour contrôler et tirer les conclusions que vous pondez dans votre com ?
      Que signifie le mot « intégrisme » dans sous votre clavier ? Êtes-vous un intégriste de la bêtise ?
      Attention, car il y a des procès en cours pour les faits auxquels vous faites allusion.
      Mais, il semble surtout que vous avez une relation très élastique et aux contours plutôt floue avec la réalité et la vérité des faits. Au nom d’une idéologie absconse qui a fait ses preuves avec 100 000 000 millions de morts peut-être ?

      • Pascal PILET
        24 septembre 2012 à 19:01 |

        Les catholiques vivent en paix en Gironde…

        Mis à part les incidents regrettables qui émaillent périodiquement l’existence de l’Institut du Bon Pasteur, depuis 5 ans que cette communauté a été autorisée à s’établir à Bordeaux. Incidents que de mémoire de bordelais on n’avait jamais connus auparavant.

        Ces incidents relativement récurrents sont circonscrits aux abords immédiats de cette paroisse, sans que l’on ait à déplorer une extension du phénomène aux autres communautés chrétiennes de l’agglomération.

        Ainsi, la procession traditionnelle de la vigile du 15 août à Notre-Dame d’Aquitaine est restée longuement à prier sur le parvis de la cathédrale sans susciter aucune réaction négative, tout au plus de la curiosité… Certains se sont approchés et ont même participé.

        Parler de persécutions anti-catholiques me semble, en conséquence, très excessif.

        50 ans après Vatican II, les catholiques sont acceptés à la mesure du regard positif et bienveillant qu’ils sont capables de porter sur le monde qui les entoure et sur leurs contemporains.

        Il est bien rare que la bienveillance attire la haine et le rejet.

        • PROMPT'O
          24 septembre 2012 à 19:12 |

          C’est tout le problème de Vatican II à mon sens…

          Avoir rabaissé la religion aux hommes et au monde.

          Les catholiques ne doivent avoir de regard bienveillant que sur leur prochain quel qu’il soit et non pas sur le monde qui va à l’encontre de la Vérité telle qu’enseignée par l’Eglise.

          Jouer de la guitare et dévisser les ampoules dans les églises n’effraie pas nos contemporains.

          Renouveler le sacrifice non sanglant de Notre Seigneur, si !

          • Pascal PILET
            24 septembre 2012 à 23:33 |

            « Le Concile se propose avant tout de juger à cette lumière les valeurs les plus prisées par nos contemporains et de les relier à leur source divine. Car ces valeurs, dans la mesure où elles procèdent du génie humain, qui est un don de Dieu, sont fort bonnes… » Vatican II Constitution Gaudium et Spes 11 § 2.

          • PROMPT'O
            25 septembre 2012 à 12:27 |

            Je peux moi aussi vous trouver un milliard de textes du Concile qui sont magnifiques !

            Mais l’application de ces textes est à dix mille lieues de ce que l’Eglise a toujours enseigné.

            Et il mes semble que l’on reconnaît un arbre bon à ses fruits.

            Reconnaissez tout de même que la situation actuelle de l’église dans le monde, et en France en particulier, est catastrophique…

            C’est un fait ! Qu’on le veuille ou non, le Concile Vatican II, ou son esprit si vous préférez, en est la cause.

            En d’autres temps, cet esprit aurait fait l’objet d’une encyclique que l’on aurait pu par exemple appeler « Pascendi Dominici gregis… »

          • Pascal PILET
            25 septembre 2012 à 23:58 |

            Les fruits du Concile sont significatifs, même si l’insuffisance de sa réception a pu freiner, ça et là leur pleine maturation.
            Des catholiques plus conscients, plus engagés, mieux formés… Des laïcs qui ont appris à se prendre en main et ont accédé à une plus grande intelligence de la foi… Une plus grande connaissance des Écritures… Un rapport au monde renouvelé… Les catholiques sont beaucoup moins des « fidèles sociologiques » et beaucoup plus des femmes et des hommes de foi, mus par une riche vie spirituelle personnelle. Ils sont moins nombreux qu’autrefois, mais probablement plus profondément engagés.

          • Rizzela
            26 septembre 2012 à 10:43 |

            Je ne peux m’empêcher de répondre à de tels propos. Des belles paroles, qui en gros confirment ceux que dénoncent tous les opposants à Vatican II : ça a fait vider les églises.
            Tout votre raisonnement montre qu’il y a moins de catholiques, et qu’ils sont moins missionnaires.
            Alors, ils sont engagés (dans quoi ?)et je ne parle même pas des autres qualificatifs.
            En fait, sans le vouloir, vous allez dans le sens de Prompt’o en affirmant qu’il y a moins de « fruits ». Fruits que vous qualifiez de « meilleurs » mais ça, ce n’est pas à vous de le juger.
            Au bout du compte, vous me rappelez ces « tradis » qui se complaisent dans leur petit nombre en disant qu’il faut privilégier la qualité à la quantité : on s’éloigne beaucoup du « allez enseigner toutes les nations ».

        • Rizzela
          24 septembre 2012 à 19:13 |

          Relisez saint Matthieu, le chapitre 10 en particulier…

          • Pascal PILET
            24 septembre 2012 à 23:43 |

            Matthieu évoque les persécutions… Il est suffisamment de lieux sur cette terre où des hommes sont persécutés pour l’Évangile ou simplement pour leur combat pour la justice, pour ne point y assimiler des situations qui n’ont pas grand chose à voir. Ne serait-ce que par respect pour ceux qui sont réellement persécutés…

          • Rizzela
            25 septembre 2012 à 09:25 |

            Justement. Ce que je vous « reprochais » (un bien grand mot, je reconnais). C’est une certaine complaisance dans le non-dérangement des catholiques (j’exclue les « tradi »).
            Bien évidemment, je suis d’accord avec vous qu’un catholique n’a pas à rechercher la « guerre » mais vouloir la « paix » pour la paix est une erreur, je pense.
            La religion catholique est « provocante ». Surtout dans notre monde actuel.

            Vous parlez plus loin d’une « paix » dans la pratique du culte. Oui. Mais le culte catholique ne se résume pas à la messe du dimanche. Mais aussi dans le témoignage du Christ et dans l’enseignement de sa doctrine même et surtout quand elle concerne la société (avortement, mariage homosexuel, divorce, abstinence, etc.). Si la religion doit se taire sur ces sujets pour avoir la paix lors de sa messe du dimanche, alors, la religion trahit sa mission.
            Bien évidemment, le tout dans la charité et sans provocation stérile.

          • Pascal PILET
            25 septembre 2012 à 23:31 |

            Vivre et rayonner les valeurs de l’Évangile est le seul témoignage que nous puissions donner. Nous ne sommes là ni pour imposer des normes à une Société dont nous devons respecter la laïcité ni pour donner des leçons… Bref, plutôt donner envie que repousser par notre façon d’être.

          • Rizzela
            26 septembre 2012 à 10:50 |

            Je suis d’accord que c’est d’abord l’exemple d’un catholique qui fait la mission. Mais aujourd’hui que voit-on des catholique ? Pas grand chose.
            Il faut aussi aller au devant de l’autre. Pas seulement pour l’aider dans sa vie (ce qui est très bien) mais aussi pour lui parler de Dieu, et ce dans n’importe quel domaine. Et parfois, il faut savoir « provoquer ».
            Il ne faut pas se contenter d’une religion tranquille dans son coin, en cherchant à ne pas déranger.
            L’église a canonisé des centaines de martyrs. Eux, au contraire, ils sont allés « provoquer », ils ont « dérangé » les gens dans leur confort.
            Par ailleurs, si une loi d’une république laïque va à l’encontre de la foi, c’est le rôle d’un catholique de « s’indigner », tout en restant charitable. Il n’est pas question d’aller faire tout sauter quand on n’est pas d’accord. Mais il faut dire ce que l’on pense même si cela trouble la conscience des gens (cf. les paraboles sur la lumière sous le boisseau, le sel de la terre, etc.).

        • Marc
          24 septembre 2012 à 20:40 |

          Arrêtez de vouloir défendre à tous prix vos amis d’extrême-gauche, surtout que ce que vous racontez est faux. Il y a beaucoup de lieux de cultes catholiques bordelais visés par l’extrême-gauche : http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=11&p=68633

          • Pascal PILET
            24 septembre 2012 à 23:13 |

            J’évoquais la pratique du culte catholique, qui ne me semble absolument pas menacée, et non les oppositions dans le champ politique auxquelles vous semblez faire référence. Il me semble que l’on gagne en clarté à ne point tout confondre.

        • Nathalie
          25 septembre 2012 à 18:43 |

          Cette paroisse ne demande qu’à ce qu’on lui fiche la paix, si vos petits copains voulaient bien ne pas picoler et lancer des cailloux dans une librairie qui ne leur demande rien, leurs soirs de beuverie….
          L

          • Nathalie
            25 septembre 2012 à 18:49 |

            Je n’ai pas fini mon commentaire :
            De plus je ne trouve pas honnête l’amalgame que vous faites avec la paroisse, car il n’est question ici que d’une librairie caillassée parce que vous et vos petits copains fielleux comme vous existez vos idiots utiles qui viennent commettre des actes de vandalisme ensuite.

            Quel rapport avec Vatican II, on ne sait pas, peut-être s’agit-il d’une énième manipulation langagière pour apporter de la confusion dans l’esprit des lecteurs ici, qu’ils ne sachent plus de quoi parle l’article.

            Quel rapport avec une procession, je ne vois toujours pas.*

            Votre religion bien marquée politiquement, et aussi qui fleurte bien un peu avec les loges maçonniques, attise la méchanceté envers une paroisse qui vous déplait, et vous ne pouvez pas dire que cela est chrétien.

          • Pascal PILET
            25 septembre 2012 à 23:41 |

            Ce ne sont pas « mes petits copains », et j’ignore d’ailleurs qui sont ceux qui commettent ces actions avec lesquelles je ne suis évidemment pas d’accord.
            Pour le reste, je ne fais que constater un fait réel… Ces problèmes se concentrent autour de Saint-Éloi et nulle part ailleurs. Au terme de 5 années d’implantation et au moment du bilan, ce constat s’impose malheureusement comme une évidence.

    • Rizzela
      24 septembre 2012 à 09:31 |

      Ah, Ah, Ah !
      Pauvre bonhomme ! Vous avez la télé, vous la regardez et l’écoutez, mais vous ne la comprenez pas et faites des mélanges soit absurdes, soit malhonnêtes. Au choix.

      Pour faire vite, le reportage (France 2 au passage) parlait de l’église, l’école et surtout d’un mouvement indépendant des deux premières.
      Que certains de ses membres fréquentaient l’église ou l’école ne crée pas de lien direct ou alors il faut pousser votre raisonnement (celui de la télé aussi) jusqu’au bout. Parmi les membres, il y avait aussi des membres de mouvements d’extrême gauche. Donc ce mouvement était également d’extrême gauche. Et là, votre raisonnement montre la pleine puissance de son absurdité.

      Au fait, les camps d’entrainement, si vous avez bien suivi le reportage : il s’agissait d’une sortie organisée. Ce mouvement n’a jamais eu son propre camp !

      Et enfin et surtout. Que l’on apprécie ce que prône un groupe de personne, cela ne justifie en rien que des individus aillent détruire des vitrine. On est dans gens civilisés. Soit on ignore, soit, s’il on estime que c’est plus grave, on saisi la justice.
      Mais bon ; pour vous, vu que la télé a dit que ces gens n’étaient pas bien, on a le droit de détruire, de menacer, de dégrader, etc.

      • Garfio
        24 septembre 2012 à 15:56 |

        Juste pour dire, en passant, suis pas coco. Mais bon, c’est rigolo comme vous voyez vite rouge ! C’est normal après tout, sur l’échiquier politique, il n’y a plus rien à votre droite, vous avez tout à votre gauche.
        J’ai du confondre alors, désolé, l’Opus Dei devait faire un barbecue… Et les petits enfants dans l’école privée devaient apprendre que des choses agréées par l’éducation nationale.
        Quant-au point Godwin… Nathalie, je crains que vous n’ayez pas saisi toutes les règles… Peu importe. Bonne journée !
        Ceci dit, Rizzela, vous avez raison, rien ne peut cautionner la casse, c’est nul et ça n’apporte rien. Et ce reportage (aux méthodes d’investigations aussi douteuses que le sujet abordé) était tellement mal fait que j’aurais juré que c’était du M6. Mais de là à faire passer les paroissiens de St Eloi pour des enfants de choeur(haha) purs et pleins d’amour, faut pas pousser mémé dans les orties !
        Excusez moi, j’ai peur de louper le bigdil.

        • Ludo
          24 septembre 2012 à 17:51 |

          Perso, les mamies en foulard hermès égrenant leur chapelet, moi ça ne me fait pas peur.

          Mais peut-être que nous ne parlons pas de la même paroisse ou peut-être que vous voyez celle-ci sous la petite lorgnette de votre petit esprit critique alimenté par Capa, Canal +, Sud ouest, Arte, Libé et consorts…

          Peut-être même que vous n’y avez jamais mis les pieds. Il est vrai que le latin, ça doit être dur à comprendre pour vous mais je vous rassure : on y parle aussi français !!!

          Mais bon cela ne doit pas vous intéresser, il ne parle que de Dieu et autres saints…

        • Rizzela
          25 septembre 2012 à 09:20 |

          C’est drôle, je ne vous ai jamais qualifié de « coco » ou même de gauche. J’ai juste dit qu’il y avait des membres dans le groupuscule concerné qui étaient d’extrême gauche. Et vous vous sentez visé ? Vous en étiez ?
          Je n’ai jamais dit non plus que les paroissiens de cette églises ou que les élèves et les parents de cette école étaient des enfants de choeur. Alors pourquoi me le reprocher ? Vous répondez à des propos que je n’ai jamais eus. Etonnant.

  • Garfio
    23 septembre 2012 à 21:23 |

    Ah d’accord… Je viens de faire un petit tour sur Bordeaux « info ». Je ne m’étonne plus du ton orienté du présent article. Au temps pour moi.

    • Rizzela
      24 septembre 2012 à 09:36 |

      L’art de prendre des mots… Quand un « papier » va dans le sens que vous attendez, il s’agit d’un ton « engagé ». Sinon, c’est un ton « orienté ».
      Elle était facile mais décevante. Cela fait des années que d’autres utilisent cette méthode. Mais c’est pour cela : vous répétez simplement ce que l’on nous as déjà dit.

      • Garfio
        24 septembre 2012 à 14:24 |

        Ce com’ était en complément de mon com’ précédent qui fut modéré, bien que respectueux. Peut-être étais-je trop.. orienté pour le modo.
        Ceci dit, ne vous inquiétez pas pour mon libre arbitre, non rien de rien, non je ne répète rien.
        salutation.

  • esprit libre
    23 septembre 2012 à 21:37 |

    C’est partout :
    http://limousin.france3.fr/2012/09/21/la-fontaine-de-la-place-saint-michel-limoges-vandalisee-91025.html

    Manuel Valls, il faut arrêter de valser et se mettre au travail !

  • Minimaus
    23 septembre 2012 à 22:42 |

    Amitiés aux propriétaires qui sont des gens sympathiques , ouverts . La dame est toujours très souriante ;
    c’est vrai , qui en parle dans les journaux ?
    Ne peut-on pas inviter le magazine qui a pour devise le poids des mots le choc … , à venir sur place ?

  • 24 septembre 2012 à 09:05 |

    Encore un acte dénué de tout sens visant directement la communauté catholique ! Et nous n’en avons pas fini : sera diffusé sur arte cette série : http://www.actionfrancaise.net/craf/?Nouvelles-caricatures

    Voilà où mènent leur liberté (triée) d’expression.

    L’Action Française Etudiante Bordeaux soutient ce libraire !

  • […] — 12h00 BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Une nouvelle fois, la librairie catholique située en face de l’église Saint-Eloi à Bordeaux […]

  • Ludo
    24 septembre 2012 à 14:17 |

    C’est peut-être encore le pote de la fille du dirlo de SO ?

  • […] : Infos Bordeaux, Merci à Marine Partager cet article […]

  • 24 septembre 2012 à 21:02 |

    Il est flagrant que M. Juppé est un « falso » comme on dit en Algérie, des gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.. Sud-Ouest, son journaliste (Clément Beuselinck Doussin), suit la ligne de son journal: Abattre le catholicisme. Fera t il de même à Bx Bastide près de la nouvelle mosquée? J’en doute. Que Dieu, et non Allah le bénisse.

    • Pascal PILET
      24 septembre 2012 à 23:48 |

      Les traditionalistes n’ont pas la reconnaissance du ventre… Juppé leur a accordé l’usage d’un lieu de culte qui n’était pas désaffecté, à l’époque en opposition avec l’Église catholique qui avait même engagé un recours devant le Conseil d’État qui avait abouti.

      • Gargamel
        25 septembre 2012 à 07:47 |

        Certes, d’ailleurs toute l’histoire est en détails narrée ici : http://www.rue89.com/2010/04/29/comment-juppe-et-sarkozy-ont-protege-leglise-traditionaliste-149509
        Mais quel est le rapport avec l’attaque de cette librairie ? Et ne peut-on pas s’offusquer de l’absence de condamnation ? Visiblement Juppé semble beaucoup moins gêné de soutenir les Frères Musulmans girondins. Certains « intégrismes » sont plus fréquentables que d’autres ?

      • Rizzela
        25 septembre 2012 à 09:36 |

        Cela revient encore à l’une de mes réactions précédente.
        Oui il faut être reconnaissant. Mais non, un catholique ne s’achète pas, même avec une église.
        Par ailleurs, l’attribution par la mairie a été annulée en Conseil d’Etat et c’est l’évêché qui autorise aujourd’hui l’utilisation de cette église.

      • Nathalie
        25 septembre 2012 à 18:52 |

        Comment ?
        1/ C’est l’Evêque qui est affectataire d’une église.
        2/ Cette église a été restaurée et rendue au culte catholique quand le clergé local l’avait laissée en décrétitude et qu’elle était devenue un squatt et une pissotière : honte à cette « opposition » cléricale de gôche . Vivement qu’ils disparaissent.

        • Pascal PILET
          25 septembre 2012 à 23:46 |

          Effectivement, l’évêque est affectataire d’une Église tant qu’il n’a pas décidé de la désaffecter au culte… L’Archevêché de Bordeaux a d’ailleurs attaqué devant le Tribunal Administratif la décision unilatérale de la Mairie de Bordeaux d’accorder l’usage de Saint-Éloi à une association traditionaliste qui est demeurée un occupant sans titre jusqu’à l’érection de l’IBP.

  • esprit libre
    24 septembre 2012 à 21:55 |

    Ce fil nous offre quelques morceaux de bravoure de pensée unique, d’esprits formatés d’habitants du Village dont nous sommes parfois les Prisonniers…
    Lisez notre docte habitué du site, spécialsite du supplice chinois du goutte-à-goutte de pensée unique… :
    « 50 ans après Vatican II, les catholiques sont acceptés à la mesure du regard positif et bienveillant qu’ils sont capables de porter sur le monde qui les entoure et sur leurs contemporains. »
    – Vous avez bien lu : nous serions « acceptés » comme d’autres peut-être auraient vocation à rééducation…

  • quenelle
    25 septembre 2012 à 00:16 |

    MANIPULATION. Ca vous dit quelquechose???
    Renseignez vous bien sur le clash des civilisations/religions qui est voulue par l’entite « sossioniste » qui nous gouverne.
    Il m’est avis que des gens du BETAR ou de la LDJ ne serait pas etrangers a cette affaire. On casse quelques vitrines bien Catholiques pour faire porter le chapeau aux Musulmans et ainsi activer l’islamophobie.
    Posez vous la question de savoir a qui profitent ce genre d’agression…
    Rponse; A la seule communaute qui deteste autant les Chretiens que les Musulmans.
    J’ai nomme la communaute dont il ne faut pas parler et devant laquelle nos »hommes » (lire: nos fiottes) politiques se traine a quatre pattes devant qui nous gouverne et nous manipule depuis trop longtemps.
    Signe; un fds catholique.
    P.S.
    On fait la meme chose la semaine prochaine dans une librairie juive, juste pour voir la reaction de super-flamby nous reservir une assiette de vel-d’hiv et shoa???
    😉

    • Rizzela
      25 septembre 2012 à 09:37 |

      Encore un adepte du complot…

  • Koopa Troopa
    25 septembre 2012 à 10:48 |

    Il a un alibi, Clément Beuselinck Doussin ?

  • 29 septembre 2012 à 10:05 |

    […] nette augmentation des violences antichrétiennes. Dernière en date, non loin de chez moi, un acte de vandalisme perpétré contre une librairie catholique; un des destructeurs, journaliste à Sud-Ouest, a d’ailleurs été condamné pour des faits […]

  • esprit libre
    4 octobre 2012 à 22:50 |

    Pour notre habitué du site, comptable sourcilleux des profanations selon le culte concerné :
    70 tombes profanées dans un cimetière catholique d’Albi
    Et le cimetière en contient à peine 300… C’est la deuxième profanation annoncée aujourd’hui et personne ne s’émeut ou condamne, aucun responsable religieux ou politique ne s’indigne.

    « Une enquête a été ouverte à Albi après la découverte ce matin de dégradations de soixante-dix tombes d’un petit cimetière attenant à une église catholique, a-t-on appris de source policière.
    Soixante-dix croix ont été renversées et posées au sol, 16 d’entre elles ont été brisées, et des objets funéraires ont été vandalisés dans ce cimetière du quartier de Fonlabour ».