Un étudiant poignardé pour avoir refusé de donner une cigarette !

Publié le 15 avril 2012 dans Actualités, Faits divers

Un étudiant poignardé pour avoir refusé de donner une cigarette !

Ce sont nos confrères du Sud-Ouest qui ont révélé l’information. « Un étudiant briviste de 22 ans a eu un poumon perforé lors d’une bagarre survenue vendredi vers 2 h 30, cours de la Marne ».

Selon le journal, il aurait été abordé par un groupe de jeunes, dont l’identité n’a pas été dévoilée,  et dont l’un d’eux voulait une cigarette. Devant le refus de l’étudiant, celui-ci « a été frappé de plusieurs coups de couteau dans le dos ( !), et a eu un poumon perforé ».

Deux personnes seraient actuellement en garde à vue, et le parquet, « pourrait décider d’ouvrir une information judiciaire ».

Cette information fait depuis ce matin, l’objet de nombreux commentaires sur la toile. Les messages des internautes se multiplient, témoignant notamment de l’agressivité de « jeunes » dans certains quartiers de la ville et du laxisme de la justice devant ces terribles drames.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • Marc
    15 avril 2012 à 22:32 |

    il serait en effet intéressant d’avoir l’identité de ces racailles.

  • attention
    15 avril 2012 à 22:47 |

    Attention: la photo ci-dessus n’est pas dans l’article de SO. Elle a été ajoutée ici, sans doute pour renforcer le côté morbide pas assez soutenu sinon pour figurer ici…

  • Bertrand
    16 avril 2012 à 09:59 |

    Et ça continue : Un violeur au profil de prédateur sexuel interpellé « Selon les premiers éléments, il s’agirait d’un ressortissant étranger de 20 ans arrivé depuis peu à Bordeaux. Il aurait fait auparavant l’objet d’une obligation de quitter le territoire français délivrée par la préfecture du Rhône. Il serait arrivé d’Afrique du Nord en France par l’Espagne » !!!!
    http://www.sudouest.fr/2012/04/16/un-violeur-au-profil-de-predateur-sexuel-interpelle-689303-7.php

  • jeannot
    16 avril 2012 à 14:15 |

    J’entend déjà les champions des « droits de l’Homme », brandir les excuses de la société française qui rejette ces individus et qu’ils ont besoin de plus de compréhension de notre part. Foutaises, c’est comme MERAH, ce n’est en rien une chance pour la France, mais une honte et le sang de ce jeune homme coule sur les main des chantres de la légalisation de l’immigration, et du laxisme en matière de surveillance des frontières.

    • Emmanuel
      17 avril 2012 à 18:46 |

      je pense que tu as tout dit, on pourrait ajouter à cela le laxisme des tribunaux à l’égard de ces « gens » là, la complaisance de la police, et la porte ouverte à « tout est permis, la France n’a pas de couilles ». Triste réalité, aujourd’hui, on se fait poignarder pour une clope, et nos enfants se font agresser pour 1 Euros, pas vraiment pour l’Euro d’ailleurs, juste parce qu’ils savent que l’on ne leur dira rien, et que c’est gratuit. Faudrait presque faire justice sois meme pour préserver nos interet, et ce jour arrivera. Et j’en serais.

  • maury
    16 avril 2012 à 19:40 |

    Beaucoup devront nous rendre des comptes quand le moment sera venu, pour complicité de meurtre de notre Pays et de ses habitants!VOTER JUDICIEUSEMENT C MARINE ET PERSONNE D AUTRE!!!!!

  • Gargamel
    16 avril 2012 à 22:19 |

    Parisien d’origine, j’invite tous les « droit-de-l’hommiste » locaux à faire un petit tour sur la capitale, notamment dans les arrondissements du Nord, pour se rendre compte des bienfaits de la diversité et de l’immigration massive : le décor est un mix entre Mauritanie, Pakistan, Tunisie et j’en oublie quelques autres. Le Blanc est devenu la minorité. Idem dans les banlieues dites difficiles, désertées par les « classes moyennes ». Phénomène très bien expliqué par le géographe Christophe Guilluy dans « Fractures Françaises ». Le même Guilly qui affirme, preuves à l’appui, la surdélinquance d’origine maghrébine et sub-saharienne (qu’il n’est pas très difficile de constater… en tout cas dans les métropoles). Mais chuuuuut je vais me taire car je tiens des propos xénophobes. Continuons d’accueillir des immigrés du fin fond de l’Afrique ou du Maghreb qui laissent leurs gamins « zoner » et se communautariser… Il ne faut surtout pas diviser les français mdr !

  • Pascal PILET
    16 avril 2012 à 22:47 |

    Il suffit d’assister aux audiences de comparution immédiate au Tribunal de Bordeaux pour se rendre compte que la délinquance en général, et la délinquance sexuelle de façon toute particulière, est loin d’être l’apanage des étrangers. Malheureusement, elle concerne également… je dirais presque essentiellement des pères de famille, tout ce qu’il y a de plus durablement français.
    Dans les deux cas, ces crimes sont répréhensibles. Ils interpellent notre Société sur sa capacité à les prévenir… Par l’éducation, la vigilance et l’accompagnement des personnalités les plus fragiles. Nous avons beaucoup de progrès à faire dans ce domaine.

    • david
      17 avril 2012 à 08:34 |

      Justement, il y a quelques récentes années, j’étais lycéen, et dans le cadre du stage obligatoire en entreprise, j’étais chez un avocat bordelais, et me rendais donc souvent au Tribunal. La proportion des africains et des gens du voyage y était largement supérieure à leur place dans la société !

      • Pascal PILET
        18 avril 2012 à 00:45 |

        Cela mériterait une étude précise… Foucault relevait, je crois, que la prison et l’hôpital psychiatrique étaient majoritairement peuplés de personnes issues des milieux défavorisés. Ce que semble souligner votre propos quelque peu ethniciste. Je m’étonne en revanche que la délinquance en col blanc, de loin la plus importante et la plus préjudiciable à la Société soit aussi peu inquiétée.

        • Gargamel
          18 avril 2012 à 17:40 |

          Monsieur PILET, avez-vous réellement assisté aux audiences (de comparution immédiate) comme votre précédent message le suggère ? Pour aller dans le sens de David, bon nombre d’avocats (indépendamment de leur orientation politique) vous diront qu’on voit « toujours les mêmes » lors de ces audiences. Vous souhaitez des études ? Hugues Lagrange s’est penché sur ce phénomène dans un célèbre bouquin. De façon plus discrète, le géographe Christophe Guilly (plutôt de gauche) affirme clairement dans « Fractures françaises » qu’il existe une surdélinquance d’origine maghrébine et sub-saharienne (bouquin à lire +++) d’après plusieurs références que je n’ai plus en tête, et ce malgré l’interdiction de statistiques ethniques. Enfin, sauf erreur de ma part la religion musulmane est majoritaire en prison (on manquerait même d’imams). On peut jouer sur les mots et dire que la délinquance n’est pas l’apanage des immigrés ou personnes d’origine immigrée, mais celles-ci y contribuent fortement. Personnellement 1) Je n’ai pas besoin d’études : je le constate régulièrement même si j’apprécie que des études viennent confirmer mes intuitions. 2) J’ai mis du temps à ouvrir les yeux donc rien n’est perdu pour vous 🙂 3) Vous seriez surpris de mes fréquentations mais bon, dans ce pays, je crois qu’on n’a rien compris : celui qui parle de l’étranger en mal est un méchant.

          • Pascal PILET
            18 avril 2012 à 23:01 |

            L’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales a publié récemment un étude dans laquelle, il note que la part des étrangers a certes augmenté pour les atteintes aux biens, principalement, évoquant «L’essor d’une délinquance de subsistance». En revanche, pour les atteintes aux personnes et les infractions les plus grave, la proportion des français ne cesse d’augmenter. Il y a des typologies de délinquance. Mon propos n’est pas de dire qu’il n’y a pas d’étrangers délinquants, mais simplement de corriger des appréciations qui peuvent être par trop schématiques. Par ailleurs, je regrette vivement le laxisme par rapport à la délinquance en col blanc, qui me parait de loin la plus préoccupante et la moins réprimée. Qu’il s’agisse de la fraude fiscale, des trafics d’influence, des prises illégales d’intérêt, des enrichissements sans cause, ou encore des infractions à la législation du travail, il me semble que notre Société est extrêmement complaisante vis à vis de comportements qui lèsent l’ensemble de la collectivité nationale, qu’ils soient le fait de français ou d’étrangers.

        • Lothaire
          19 avril 2012 à 14:02 |

          Mais bien sûr, bonhomme : les agressions gratuites, les vols de matériel électronique chez les particuliers, les vols avec violence de la caisse des commerces locaux sont essentiellement une « délinquance de subsistance », c’est bien connu …
          Vous n’en avez donc jamais marre de vous ridiculiser en accusant les faits de mentir ?
          Qui croyez vous tromper sinon vous-même ? Et encore, il n’est même pas certain qui vous y parveniez.

          • Pascal PILET
            19 avril 2012 à 17:41 |

            Je ne fais que reprendre les termes d’un rapport officiel d’une institution légitime en la matière… A moins de considérer que ce type d’institution ment, je suis fondé à penser que ses constatations sont fondées sur des études statistiques sérieuses…
            Au fait que préconisez-vous pour venir à bout de la délinquance en col blanc? Vous préoccupe-t-elle ?

          • Gargamel
            19 avril 2012 à 23:14 |

            Je réponds rapidement :

            1) Sérieusement, qui peut défendre la délinquance en col blanc ? Le discours qui consiste à nous rappeler qu’il existe aussi ce type de délinquance (au cas où on l’aurait oublié) peut paraitre litigieux : il donne parfois l’impression de relativiser les autres types de délinquance.

            1 bis) Malheureusement la « vraie délinquance » qui préoccupe les français, c’est celle liée aux agressions physiques dont le taux ne cesse d’augmenter depuis au moins 1996 malgré les tentatives de com » des gouvernements successifs ; http://www.inhesj.fr/fichiers/ondrp/Bulletinannuel/ba_2011.pdf

            2) Concernant votre rapport, je le connais (il est récent et a fait grand bruit dans la presse, comme tous les rapports sans intérêt). Mais par définition il ne traite que des personnes n’ayant pas la nationalité française. Quand j’évoque une surdélinquance d’origine maghrébine et sub-saharienne (encore une fois j’ai vraiment l’impression d’enfoncer une porte ouverte), il s’agit bien sûr de gamins ayant la nationalité française (merci qui ?) dont les parents sont arrivés en France. Pour faire rapidement une explication caricaturale : famille monoparentale, sans repère, on laisse trainer les gamins dans la rue, et c’est le cercle vicieux. Mais c’est d’une logique implacable !! Comment voulez-vous que quelqu’un venant de la brousse s’adapte à nos coutumes notamment en termes d’éducation ?
            Certes ces lacunes et la violence qui en résulte peut se voir chez des populations dites « françaises de souche » dans un contexte de misère sociale, mais SVP ouvrez les yeux !!!

  • […] – 17h00 BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) — Ce sont nos confrères du Sud-Ouest qui ont révélé l’information. « Un étudiant […]

  • Koopa Troopa
    18 avril 2012 à 21:01 |

    Pour avoir passé quelques heures dans les logements à barreaux de la République, je confirme que cette hostellerie particulière était peuplée d’une part de gens extra-européens bien supérieure à celle dans leur population

  • Gargmael
    19 avril 2012 à 23:19 |

    PS Je ne crois pas que les gens soient plus complaisants vis à vis de la délinquance en col (cf ci-dessus). En revanche, au-delà des clivages politiques, je m’étonne du peu d’intérêt des citoyens pour le manque de moralité de la vie politique ; on notera d’ailleurs que, sauf erreur de ma part, seuls 2 candidats ont vraiment abordé cette moralisation dans leur programme : Bayrou et Lepen, le premier en ayant fait un grand thème de campagne ; on peut néanmoins en sourire car ce ne sont pas forcément des modèles de vertu en matière de présence parlementaire. En tout cas il est écoeurant de voir des députés ou sénateurs s’absenter quasiment en continu de leurs assemblées en ne risquant que des sanctions financières ridicules. Et le peuple ne proteste pas.

  • Jeremy
    6 juin 2012 à 14:57 |

    Gargmael, tout d’abord quel que soit les individus qui ont commis cet acte, je le condamne, mais je ne vois pas dans l’article où il est écrit que les agresseurs étaient d’origine africaine, maghrebine ou autre…
    Ensuite, sur tes idées (malheureusement bien arrêtées) sur la « délinquance très majoritairement maghrebine », je tiens à dire que les problèmes rencontrées dans les banlieues difficiles sont propres à une misère sociale et pas à une nationalité, couleur de peau ou confession religieuse. Partout dans le monde il y a toujours eu des problèmes dans ces poches de pauvreté et c’est cette pauvreté qui engendre ces problèmes de délinquance rien à voir avec l’identité, alors oui c vrai dans ces banlieues il y a une majorité de français d’origine étrangère, mais si c’était des français pur souche qui vivrait dans ces conditions ce serai exactement pareil, stigmatiser une communauté n’avance à rien, il faut plutôt prendre le problème à la racine et désenclaver ces banlieues, je parle en connaissance de cause. Et si tu bois les paroles des médias qui ne cessent de stigmatiser des communautés, on ne peut rien faire pour toi.