Conseil Général : Le contribuable entretient-il la famille Madrelle ?

Publié le 6 février 2013 dans Actualités, Politique

Conseil Général : Le contribuable entretient-il la famille Madrelle ?

Copinage, préférence familiale, le bilan est lourd pour la famille Madrelle au sein du Conseil Général de Gironde, dirigé depuis 1988 par ce baron du Parti socialiste. Le cumul de tous les mandats de cet homme né en 1937, est non seulement choquant, mais il ridiculise la promesse de campagne de François Hollande : « Je ferai voter une loi sur le non-cumul des mandats ».

Après avoir occupé les fonctions de député, maire de Carbon-Blanc, conseiller régional d’Aquitaine et président du conseil régional, Philippe Madrelle est toujours président du Conseil Général et sénateur de Gironde !

Nicolas MadrelleComme tous les socialistes, ce dernier est hostile à la préférence nationale prônée par le Front national. Paradoxalement, il est un grand artisan de la préférence familiale. Après avoir fait entrer son fils à la mairie de Carbon-Blanc, puis au conseil régional d’Aquitaine, Nicolas Madrelle (photo) a été recruté il y a quelques mois au sein du cabinet de son père ! Pour se justifier, le potentat socialiste répond : « Quand un fils de plombier succède à son père, on ne dit rien ». Quelle haute idée du mandat électif !

Mais la dimension familiale du conseil général ne s’arrête pas là. Jacqueline Madrelle, attachée parlementaire de Philippe Madrelle, n’est autre que son épouse. Comme le révèle le journal Sud-Ouest : « Nicolas Madrelle n’était pas totalement en terrain inconnu dans les locaux du Département. Il a pu prendre un café avec sa demi-sœur, également employée. Ou, dans un autre service, avec la sœur de Jacqueline, elle aussi salariée du Conseil général ». Bien entendu, personne au sein de cette instance ne dénonce ce phénomène, puisque « au moins 6 des 15 vice-présidents du Conseil général ont un ou plusieurs enfants salariés dans la même collectivité » !

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Marc
    6 février 2013 à 10:47 |

    Et la retraite à 60 ans qu’il prône en permanence. Il se l’applique quand ?

  • […] – 08h00 BORDEAUX (NOVOPress via Infos Bordeaux) – Copinage, préférence familiale, le bilan est lourd pour la famille Madrelle au sein du […]

  • Celtibère
    7 février 2013 à 13:29 |

    Tous les conseillers généraux PS profitent de l’argent du contribuable. Et s’ils sont généreux avec l’argent des autres, ils le sont surtout et avant tout pour eux-mêmes. Amusez-vous à consulter la liste des subvention annuelles du CG aux associations. Pour 2010, j’ai eu la stupéfaction de constater que le CG octroyait une somme de 300.000€ à …l’amicale des conseillers généraux de la Gironde. La plus grosse subvention de la liste. Cherchez l’erreur!

  • BOBY
    9 février 2013 à 10:34 |

    Et le recrutement canapé dans la fonction publique en général , cela existe t-il graçe aux contrats qui se transforment en CDI ?

  • 9 février 2013 à 10:44 |

    une vraie revolution et la prison pour les coupables sans remise de peine

  • Philippe Patain
    11 février 2013 à 14:02 |

    travail – famille – département

  • 12 février 2013 à 14:13 |

    Cour des comptes rapport 2013 page 70

    « Les transferts de personnels n’expliquent pas à eux seuls l’augmentation des effectifs des départements : entre 2004 et 2010, les effectifs de ces derniers sont passés de 189 800 à 291 500, soit 101 700 emplois supplémentaires dont 22 600 hors transferts (soit 22,2 % des nouveaux emplois). »

  • martin jacques
    21 février 2013 à 17:04 |

    Tous des voyous,
    ma retraite vient de baisser de 30 euros mensuel.
    J’ai cotisé 193 trimestres et 33 ont été mis à la poubelle.