Pierre Girolle (Renouveau français) : « Etre nationaliste, c’est d’abord être généreux »

Publié le 20 mai 2013 dans Actualités, Politique

Pierre Girolle (Renouveau français) : « Etre nationaliste, c’est d’abord être généreux »

Présent à Bordeaux depuis près de trois ans, le Renouveau français organise le premier juin prochain une marche aux flambeaux en l’honneur de Jeanne d’Arc. A cette occasion, Infos-Bordeaux a voulu en savoir plus sur cette organisation dont les médias se sont fait récemment l’écho. Pierre Girolle, son responsable local, a accepté de répondre à nos questions.

Infos-Bordeaux : Qu’est-ce qu’un nationaliste en 2013 ?

Pierre Girolle : Effectivement le Renouveau Français est un mouvement nationaliste contre révolutionnaire. Etre nationaliste de nos jours, c’est prendre une position courageuse au regard de celles qui nous sont imposées. C’est préférer la recherche de la vérité en tout, au “confort matérialiste et individualiste“ imposé par les lobbys de la pensée unique. C’est croire encore en 2013, qu’il nous reste des chances de vivre dans un monde meilleur, et créer des occasions pour fragiliser ce système pernicieux et décadent. Etre nationaliste c’est d’abord être généreux, parce que l’on donne bien plus que l’on ne reçoit, c’est aussi être persévérant parce que nous luttons à contre courant du monde moderne, et enfin, c’est être certain d’être dans le camp des justes, parce qu’il suffit de regarder la haine qu’ont nos ennemis contre nous pour s’assurer que l’on ne doit rien lâcher.

renouveau français bordeauxI.B : Quelles sont vos activités sur Bordeaux ?

P.G : À Bordeaux nous organisons notre section autour de la formation militante et intellectuelle, dans le but de nous construire en jeunes hommes et jeunes femmes équilibrés dans un monde déséquilibré. Nous faisons également valoir nos points de vues par des actions de terrain, en rebondissant sur l’actualité. L’un de nos succès les plus connus fut de perturber la remise du prix honoris causa à Judith Butler dans l’université Bordeaux 3.

I.B : Pourquoi organiser une marche aux flambeaux en l’honneur de Jeanne d’Arc ?

P.G : Sainte Jeanne d’Arc est la sainte patronne de France elle incarne à la fois un modèle de vertus et de courage. Elle a déjà sauvé la France alors que celle ci était dans une posture bien pire qu’aujourd’hui. Qui plus est, si Sainte Jeanne est parvenue à ses fins c’est avant tout parce qu’elle recherchait le bien en toutes choses et qu’elle agissait par amour de notre peuple et de notre pays, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire et aux idoles modernes, Sainte Jeanne d’Arc n’était pas Barjot du tout !

Propos recueillis par Bertrand Lescure pour Infos Bordeaux

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • claude Vranais
    21 mai 2013 à 07:07 |

    Mr Girolle, j’espère que vous lirez mon commentaire a votre article, votre mouvement il ce trouve est tout a fait dans le même esprit que le mien et celui du « Rassemblement des Patriotes Girondins » dont je suis un des membres fondateur. nous organisons le vendredi 24 Mai une réunion débat a Libourne a 19h au café de l’Orient animée par Pierre Cassin fondateur avec Christine Tasin de Résistance Républicaine. Vous y êtes ainsi que vous militants et amis invités ce serait une occasion de faire connaissance et de réunir nos forces pour l’avenir.

  • Jamal Sutton
    23 mai 2013 à 11:04 |

    Quand on voit une cinquantaine de jeune porter des drapeaux ornés de croix celtiques et fleur de lys dans la rue on n’en revient pas. Je n’avais jamais vu cela à bordeaux. Des symboles qui depuis la seconde guerre mondiale sont utilisés par l’extrême droite la plus radicale sont repris et par des jeunes qui plus est. Cela met vraiment mal à l’aise et j’espère ne plus jamais voire ce genre de manifestation dans notre ville. Et encore je ne m’épanche même pas les tenues vestimentaires et capillaires étrange mélange de skinhead néonazi et de fils à papa très propres sur eux.

  • Etienne
    23 mai 2013 à 12:10 |

    J’ai entendu que le très médiatique Alexandre Gabriac pourrait venir sur Bordeaux à cette occasion ! Ça promet !