Bordeaux : Marik Fetouh (LGBT), nouvel adjoint en charge de l’égalité et la citoyenneté

Publié le 4 avril 2014 dans Actualités, Municipales 2014, Politique

Bordeaux : Marik Fetouh (LGBT), nouvel adjoint en charge de l’égalité et la citoyenneté

Le nouveau conseil municipal de Bordeaux s’est réuni ce matin afin d’élire les 24 adjoints au maire (payés 2566€/mois). Parmi les lauréats choisis pour seconder Alain Juppé, on retrouve Marik Fetouh, fondateur du premier centre LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et Trans) à Bordeaux.

Pour ce membre du Modem, les objectifs de la mairie de Bordeaux sont clairs. Il les détaillait il y a quelques jours sur son blog : « des objectifs précis de lutte contre les discriminations seront fixés à chaque direction, dans le cadre d’une concertation menée par la mission égalité. Par exemple, il pourra être proposé des actions de sensibilisation sur l’homophobie à la direction des sports, ou des actions de promotion de la diversité culturelle à la direction de la culture. Des référents seront nommés dans chaque direction, et constitueront les interlocuteurs  privilégiés de la mission égalité. Un compte-rendu annuel sera fait par chaque référent devant le Cobade, permettant à la mission égalité d’établir un bilan des actions entreprises. Parallèlement, la Ville agira sur ses partenaires et opérateurs en introduisant des clauses de lutte contre les discriminations dans tous ses contrats, sur le modèle des clauses d’insertion déjà proposées : dans les contrats de délégation de service public, les partenariats publics-privés, les marchés publics, les financements aux associations et les autres opérateurs. Dans un second temps, la mission égalité proposera des actions aux partenaires de la Ville, et en priorité dans les structures où elle siège (écoles, musées, CHU…) ».

Les catholiques qui ont voté pour Alain Juppé risquent d’être déçus. L’ancien responsable de la Manif pour tous, Edouard du Parc, n’aura, lui, aucune responsabilité au sein du nouvel exécutif.

Les autres adjoints sont : Nicolas Florian (finances, ressources humaines et administration générale), Fabien Robert (culture), Virginie Calmel (emploi, relations avec les entreprises et développement économique et durable), Alexandra Siarri (cohésion sociale et territoriale), Didier Cazabonne (relations internationales), Anne Brézillon (vie associative), Anne-Marie Cazalet (quartier Grand Parc), Nicolas Brugère (santé, séniors), Brigitte Collet (petite enfance, famille), Jean-Louis David (espaces publics et quartier Saint-Augustin/Victor Hugo), Emmanuelle Cuny (éducation), Stéfan Delaux (tourisme), Nathalie Delattre (quartier Bordeaux Maritime), Marik Fetouh (égalité et citoyenneté), Laurence Dessertine (quartier centre-ville), Jean-Michel Gauté (achats et marchés), Magali Fronzes (ville verte), Pierre Lothaire (Caudéran), Emilie Kuziew (Bordeaux sud), Pierre de Gaétan Njikam Mouliom (coopération avec l’Afrique), Arielle Piazza (sport et jeunesse), Jérôme Siri (La Bastide), Elizabeth Touton (urbanisme), Joël Solari (handicapés).

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • PROMPT'O
    4 avril 2014 à 17:44 |

    Sacré DU PARC va ! Tu nous auras bien fait rire !

    Une question morale se pose : peut-on rester au sein d’un tel conseil ?

  • Baudoin
    4 avril 2014 à 17:52 |

    Ceux qui ont voté pour A. Juppé, cathos ou non, ont cautionné cette politique anti-familiale. Et tout le monde savait ce qui allait se passer. Donc pour les cathos, la prochaine étape c’est le confessionnal, puis aux européennes essayez juste de réfléchir et de voter pour ceux qui seront les moins éloignés des positions de l’Eglise.

  • Jean-Philippe Lavalette
    4 mai 2014 à 14:39 |

    si les Cathos-Cocus n’ont pas compris ce qu’était l’UMPS cette fois-ci ! ! ! c’est à désespérer !