Actualités, Politique

Enseignement : Public et privé manifestent contre les suppressions de postes

Plusieurs milliers d’enseignants du public et du privé ont manifesté côte à côte mardi dans les rues de Bordeaux contre la politique éducative du gouvernement et les suppressions de postes. Ils étaient entre 2.800 et 5.000, selon les sources. “Avenir noir”, pouvait-on lire entre autres sur les banderoles.

Le scandale est l’application d’un dogme budgétaire qui conduit au non-remplacement d’un enseignant sur deux alors, que le besoin social en matière d’école est de plus en plus important. Nous assistons à une réelle souffrance au travail des enseignants à partir de 15 ans d’exercice de leur profession“, a dénoncé Pierre-Marie Rochard, du SGEN-CFDT, professeur d’économie en seconde et terminale au lycée public Montaigne à Bordeaux.

Même écho chez Anne-Marie Belascain, prof de maths dans le privé, au lycée Sainte-Marie de la Bastide, et membre de la FEP-CFDT: “Nous avons des classes de 30 élèves en collège et de 35 au lycée. Les conditions de travail sont devenues insupportables. Les élèves instables sont ingérables et les timides restent dans leur coin. Les enseignants remplaçants titulaires d’un bac +5 verront leur premier salaire en janvier alors qu’ils font la rentrée et seront payés à peine au-dessus du Smic“, dénonce-t-elle en redoutant des fermetures d’établissements compte tenu des suppressions de postes programmées. En Aquitaine, 110 postes ont disparu cette rentrée.

L’académie de Bordeaux a estimé le taux de participation à la grève dans l’enseignement public à 38,5% dans le premier degré, 26,3% dans les collèges, 13,2% dans les lycées d’enseignement général et technologique et 25% dans les lycées professionnels.

Source : AFP

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr].

5 réactions

  1. Le véritable scandale, c’est le nivellement par le bas des élèves qui est en cours depuis trente ans.
    Et quelqu’un osera-t-il un jour poser la question de la qualité des enseignants?

  2. J’ai retrouvé mes carnets scolaires des classes de 6ème à 4ème. Collège Ste Marie de Langon début des années 70.
    En 6ème 32 élèves, en 5ème 30 élèves et en 4ème 30 élèves. Je n’en suis pas mort et je n’ai jamais vu ou entendu les enseignants se plaindre. Il est vrai qu’il y a trois décennies la France et les Français étaient différents, au sens propre comme au sens figuré, et c’est peu de le dire.

  3. Certains enseignants, s’ils n’avaient pas d’élèves du tout, seraient encore plus contents, les élèves, c’est de l’adulte en puissance, ça se cherche, ça refuse, c’est pas toujours poli, c’est bruyant.
    C’est comme ça, il faut une vocation pour enseigner, pas seulement avoir été soi-même un bon élève et espérer se retrouver devant 20 enfants sages.
    Les enseignants sont recrutés sur leur savoir. Il faudrait qu’ils soient enfin recrutés aussi sur leur motivation et leur personnalité.

  4. Lu sur le Figaro : “je fais grève pour le principe”, dixit une enseignante débutante donc 1er emploi, sans difficulté avec ses collègues, sa hiérarchie, ses élèves, sa paye ni rien.
    Les enseignants sont des enfants gâtés qui ont toujours quelque chose à se plaindre, un bobo de travers. La souffrance au travail ? Oui, dans certains quartiers sans doute, là où existe la richesse multiculturelle et où est rejetée la seule culture française.
    Sinon, moi aussi, j’ai lu Christophe Dejours, et je comprends surtout que le titre de son livre est devenu un slogan qui sert d’alibi à tout et surtout à une sorte d’hypocondrie de ce corps de métier.

  5. je recommande d’aller sur le site SOSéducation et de constater que les fonctionnaires de l’éducation nationale ont augmenté de manière ahurissante et sans raison légitime.
    Signer la pétition voir ci dessous les contacts:
    Madame, Monsieur,

    Voici une des vidéos les plus choquantes
    qui circule sur
    Internet.

    Elle contient des révélations incroyables
    sur ce qui se
    passe
    aujourd’hui à l’Education nationale.

    Merci de la transférer au plus vite à tout votre carnet d’adresses.

    http://www.soseducation.com/greve27septembre/

    Cordialement,
    Eric Galland
    Responsable des relations parents-professeurs
    SOS Education
    01 45 81 93 20

    _____

    SOS Éducation est une association qui oeuvre à la défense de l’école.
    L’association mène tout type d’actions pour promouvoir une éducation de
    qualité, fondée sur des programmes cohérents, des méthodes
    d’enseignement, éprouvées, l’autorité des professeurs, la
    reconnaissance du travail et du mérite des enseignants, le respect de
    la neutralité de l’école.

    SOS Éducation – 120 boulevard Raspail – 75006 Paris – 01 45 81 22 67 –
    http://www.soseducation.comcontact@soseducation.com

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes