Actualités, Politique

La Cimade en pointe pour l’aide aux immigrés clandestins

Depuis 1984, par une convention passée avec le ministère des Affaires sociales, la Cimade est présente dans les centres de rétention administrative, et notamment celui de Bordeaux. L’association, qui s’est spécialisée dans l’aide aux immigrés en situation irrégulière, est largement financée par les contribuables. L’Etat lui verse en effet plusieurs millions d’euros, afin de faire vivre ses dizaines de « permanents activistes ».

Très marquée à gauche, et proche des protestants, cette association est dirigée à Bordeaux par Laura Petersell (photo). Déléguée permanente de la Cimade au centre de rétention administrative à Bordeaux depuis sa réouverture au mois de juin dernier, celle-ci a déjà un long passé d’activiste. Ancienne d’Act-Up (groupuscule homosexuel parisien bien connu pour ses violentes actions), elle organisait en 2010 une conférence en compagnie Laurent Jacqua, incarcéré pour homicide par arme à feu contre un militant d’extrême droite !

Ayant souvent les honneurs d’une presse complice, l’association compare régulièrement les contrôles de police, à « des traquenards ». Pour Laura Petersell, « Le zèle à enfermer les étrangers en situation irrégulière est forcément lié au fait que le préfet Stefanini a été le directeur de cabinet de Brice Hortefeux lorsqu’il était ministre de l’Immigration ». Interrogé par Infos-Bordeaux, un policier nous confie l’exaspération de ses collègues « ils ne cherchent qu’à nous mettre des bâtons dans les roues pour nous empêcher de faire notre travail ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

Les réactions sont fermées.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes