Actualités

Manuels scolaires : Eric Brunet s’emporte contre la décision de Xavier Darcos

Le journaliste Eric Brunet, bien connu pour son franc-parler, était très en colère ce matin dans l’émission quotidienne qu’il anime sur la radio RMC. En cause la décision du gouvernement, et plus précisément de l’ancien ministre de l’Education, Xavier Darcos, par ailleurs conseiller régional d’Aquitaine, de supprimer des programme scolaires des personnalités historiques telles que Henri IV, Louis XIV ou encore Napoléon Bonaparte !

A la place, nos chères têtes blondes pourront découvrir les empires africains du Songhaï et du Monomotapa ! Cette décision officielle a été prise au nom de « l’ouverture aux autres civilisations de notre monde ». « Beaucoup de jeunes sont d’origine africaine: il faut aussi qu’ils se reconnaissent un peu dans les programmes », avait déclaré à l’époque Hubert Tison, secrétaire général de l’association des professeurs d’histoire-géographie.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

6 réactions

  1. La décision de Darcos est indéfendable et complètement idiote. A supposer même que l’on adapte l’enseignement à la population, et notamment l’enseignement de l’histoire, encore faudrait-il que l’on trouve une histoire à enseigner. Les Shongaï et autres Monomachin trucs sont à peine des objets d’études ethnologiques. Et quand on pense que Darcos est un spécialiste de Tacite…

    • Lézard plastique

      Idiote, oui, c’est aussi se foutre de la gueule des “nouveaux Français” qui ont besoin, plus que tous les autres, de savoir où ils sont, dans quelle histoire ils arrivent, comment s’expliquent la culture et les structures du pays qui les accueille.
      S’il ont besoin de leurs racines, qu’ils fassent une démarche personnelle de recherche. est-ce qu’on a enseigné l’histoire de l’Italie pour les Ritals, l’histoire de l’Espagne pour les Espingoins, l’histoire du Portugal pour les Portos ou l’histoire de la Pologne pour les Polacs ? Non, alors ? Ces gens se sont fondus dans la République. Pourquoi faut-il encore des privilèges ? Une capitulation, un “accommodement raisonnable” selon le politiquement correct (en plus du halal, piscine, hôpitaux, mosquées, burqa).

  2. Quel scandale ! L’histoire reste l’histoire et ne saurait tolérer aucune retouche. Supprimer des manuels Henri IV, Louis XIV et Napoléon ? Faut-il que nos dirigeants et au-delà notre humanité soient malades pour envisager de telles mesures !

  3. Nooooon mais c’est tout à fait normal de décider d’un coup de s’en foutre complétement du roi de France qui a signé l’Edit de Nantes ! Et puis tiens Louis XIV, il a juste fait construire Versailles, a révoqué le dit édit, a vécu bien plus longtemps que tout autre roi mais on s’en fiche. Et Napoléon, l’homme qui a quand même étendu les frontières française à travers l’Europe et qui a fait créer le code civil ainsi que les universités et qui à lui seul tiens sur trois périodes de l’Histoire Politique Française à la trappe !

    Continuons à renier notre Histoire ! A quand oubliera-t-on Jeanne d’Arc pour les français d’origine Anglaise ? A quand passera-t-on au créationnisme parce qu’il y a encore des religions en France ?

  4. Rien de plus neuf à raconter ? Ça fait des mois que ce discours fait le buzz, tenu par des gens qui n’y connaissent rien sur le plan de la recherche historique, de la pédagogie, et qui n’ont même pas pris la peine de lire jusqu’au bout les programmes scolaires du primaire et du secondaire. Un peu de professionnalisme, s’il vous plait !

  5. Il faut en parler, encore et toujours car c’est grave : cela participe d’un lavage de cerveau des petits français… et contribue à un travail de sape de notre pays, de son identité et de sa civilisation. Une classe politique usée et discréditée a non seulement organisé l’immigration de peuplement mais entend que le peuple autochtone s’adapte ou s’intègre aux arrivants jusqu’à ne plus avoir une histoire, des racines, une identité, une généalogie, sorte de peuple lobotomisé voué à disparaître ou se fondre dans un pays que le ministre Besson a appelé “un conglomérat”.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes