Actualités, Economie

Un nouveau scandale pour la CUB ?

La justice s’intéresse au chantier du tramway

Depuis la fin du mois de janvier, la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) connaît des heures difficiles suite à la mise en examen pour corruption, par un juge lyonnais, de certains fonctionnaires et entrepreneurs bordelais dans le cadre des attributions des marchés publics relatifs à la construction du tramway. Une première vague d’investigations concernerait des faits de corruption et de favoritisme commis par un ingénieur de la CUB et un dirigeant de la société EUROVIA, filiale du groupe VINCI. Ce dernier aurait bénéficié d’informations de la part du fonctionnaire afin de déposer une offre conforme aux attentes de la collectivité locale. L’ensemble de l’enquête laisserait à penser que la CUB aurait connu quelques problèmes d’étanchéité au cours des appels d’offres.

La seconde vague d’investigations concernerait plus particulièrement les sous-traitants. En effet, suite à une alerte du service anti-blanchiment d’argent du Luxembourg, les services de police français ont découvert un vaste réseau de commissions occultes dans l’attribution des marchés publics aux sous-traitants. Un membre du personnel de la Société MOTER, autre filiale du groupe VINCI, aurait exigé de certains entrepreneurs des commissions occultes afin d’obtenir des contrats de sous-traitance. De telles commissions auraient notamment eu lieu dans le cadre du chantier relatif au pavage selon des révélations du quotidien “?Sud-Ouest?”.

“?Ils ont ruiné la France.?”

Les entrepreneurs du chantier du tramway ayant dû verser des “?pots de vin?” pour obtenir des contrats de sous-traitance ont payé ces commissions par la technique des “?factures gonflées?”, voire des “?fausses factures?”. Conséquence, les coûts des travaux du tramway ont explosé. Et indirectement la CUB a financé un vaste réseau de corruption. Les deniers des contribuables bordelais ont donc servi, en partie, à enrichir certaines personnes peu scrupuleuses du droit français. C’est pourquoi la CUB s’est constituée partie civile dans le cadre de l’instruction en cours.

Cette nouvelle affaire, dont il faut attendre les conclusions de la justice pour avoir des certitudes, illustre parfaitement un problème très français dénoncé par l’association “?Contribuables et associés?”. Dans son dernier numéro spécial à paraître, cette association fait sa “?une?” sur le gaspillage de l’argent public. Avec un titre évocateur, “?Ils ont ruiné la France?”, l’association révèle les plus grands gaspillages de ces dernières années et notamment ceux des marchés publics dont le coût final dépasse largement les budgets prévisionnels. Par cette affaire, l’association a sûrement dû trouver le contenu de son prochain dossier…

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr].

Les réactions sont fermées.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes