Brèves

Aggravation de peine requise contre les activistes du DAL

myriam-eckertEn juillet 2013, l’affaire avait fait grand bruit. Le DAL (Droit au logement), groupuscule d’extrême-gauche fondé par Jean-Baptiste Eyraud, est soupçonné par la justice d’avoir installé chez une vieille dame bordelaise, en son absence, plusieurs familles de Roms, dans l’immeuble dont elle est propriétaire.

Condamnés à trois mois de prison avec sursis et au paiement solidaire de 7 000 euros de dommages et intérêts, les prévenus parmi lesquels Myriam Eckert, Manon Laulan, Antoine Baluze et François Marsot, avaient fait appel de cette sanction inscrite au casier judiciaire (si elle devient définitive).

Cité par le journal Sud-Ouest, l’avocat général Xavier Chavigné, a demandé une aggravation de peine (six mois de prison avec sursis et une amende de 10 000 euros), justifiant sa position : « la défense d’une cause noble, le droit au logement, qui ne s’oppose pas au droit de propriété, ne doit pas conduire à des dérapages répréhensibles ».

Les amis des prévenus étaient rassemblés devant le palais de justice pendant l’audience. Ces derniers ont reçu le soutien de Jean Baptiste Ayrault (photo avec Myriam Eckert,) et du syndicat de la magistrature ! La décision sera rendue en décembre.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

Les réactions sont fermées.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes