Brèves

Bordeaux : Manifestation du collectif des “Familles plumées”

Sujet: Les nouveaux cathos. Julie GrazianiDimanche 23 novembre, le collectif des « Familles plumées », créé pour protester contre la modulation des allocations familiales, appelle à manifester devant la préfecture de la Gironde et les cinq sous-préfectures du département.

Pour Julie Graziani (photo), porte-parole du mouvement, « A partir du moment où le principe de l’universalité des allocations est supprimé et leur versement conditionné à un niveau de revenus il suffira au gouvernement d’un simple décret pour abaisser les seuils au gré de ses besoins. Désormais les familles seront suspendues à l’annonce d’un nouveau décret susceptible d’abaisser le seuil et de réduire ainsi comme peau de chagrin les allocations familiales souvent indispensables pour boucler un budget familial ». Dans un communiqué de presse, le collectif « appelle à la solidarité de toutes les familles et les invite à venir faire entendre leur ras-le-bol fiscal ».

Plus de 40 manifestations sont organisées partout en France. Le rendez-vous est donné à 15h00 devant la préfecture (rue Claude Bonnier).

familles-plumees-bordeaux

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

5 réactions

  1. Il y a également des rendez-vous dans les sous préfectures à la même heure :
    LANGON : 19 Cours de Fossés
    LESPARRE : 4 allée du 8 mai 1945
    BLAYE : 4 rue André Lafon
    LIBOURNE : 8 Avenue de Verdun
    ARCACHON : 55 Boulevard du Général Leclerc

  2. Une part entière pour tous . Une part entière pour tous les enfants, sans limitation par un quotient familial pour l’impôt sur le revenu.
    Pourquoi les familles avec enfants vivraient-elles plus mal que le familles sans enfants ?
    Le versement actuel d’allocations familiales à un couple avec enfants dont le revenu imposable dépasse les 6.000 € mensuels, était motivé par le fait que les 2 premiers enfants n’apportaient chacun qu’une demi-part limitée de surcroît par un quotient familial.
    Les familles des classes moyennes avec des enfants vivent déjà plus mal que les familles des classes moyennes sans enfants. Le niveau de vie d’une famille avec enfants est déjà en moyenne de 30% moins élevé qu’une famille sans enfants.
    Ces familles avec enfants n’ont plus les moyens financiers d’aller en vacances avec les familles sans enfants de même rémunération.
    Elles doivent se déclasser à cause de leurs enfants. C’est une injustice pour ces familles et ces enfants. La demi-part limitée par un quotient familial n’est plus tenable pour l’impôt sur le revenu.
    Une mesure de justice à prendre d’urgence : Un enfant à charge de plus de 15 ans, doit faire bénéficier à ses parents d’une part entière sans quotient familial, puisque cet enfant coûte autant qu’un adulte. A partir de 18 ans, cet enfant coûte même qu’un adulte. La fiscalité actuelle sur les enfants est un abaissement.
    La suppression des allocations familiales, même partiellement, remet tout en cause. Il faut donner aux familles une part entière par enfant, sans quotient familial.

  3. A regarder également le reportage de TV Libertés sur cette manif de Bordeaux : https://www.youtube.com/watch?v=3QIsag0B_lc

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes