Actualités, Faits divers

Sainte Eulalie : La gendarmerie communique sur une tentative de meurtre

Plusieurs mois après une violente agression commise dans le quartier de Loume à Sainte Eulalie  (dans la banlieue de Bordeaux), les gendarmes de Gironde ont procédé à une vaste opération afin d’arrêter plusieurs agresseurs. Cette « interpellation d’envergure » a été narrée directement par les forces de l’ordre. Ce quartier est connu pour être un lieu important de « trafics ».

« Le 22 janvier 2017, en fin d’après-midi, un jeune homme est victime du vol de son scooter alors qu’il assiste à une séance au cinéma de Sainte Eulalie. Dès qu’il s’en aperçoit, il prévient des membres de sa famille dont deux le rejoignent. A la recherche du scooter aux alentours, ils finissent par l’apercevoir aux mains d’un jeune qu’ils prennent en chasse. Alors qu’ils s’apprêtent à récupérer l’engin dans un lotissement de Sainte-Eulalie, ils sont rapidement pris à partie par une vingtaine de personnes, prenant fait et cause pour le conducteur illicite du scooter. L’altercation verbale se transforme en pugilat, puis en bagarre générale à vingt contre trois. Dans la tourmente, des coups de feu sont clairement entendus et l’attroupement se disperse instantanément laissant au sol les trois victimes. Deux ont été atteintes par arme à feu et le troisième a reçu un coup de couteau en plein thorax. Rapidement pris en charge par les services de secours et évacués, leurs jours ne sont plus en danger.

L’enquête judiciaire qui s’ensuit, conjointement conduite par la section de recherches de Bordeaux et par la brigade de recherches de Bouliac permet de mettre en évidence l’implication directe d’au moins 5 personnes dont deux auraient pris la fuite dans le sud-est de la France. Certains sont déjà connus par la justice pour des faits de violence. Après 4 mois d’investigations dans le cadre d’une commission rogatoire du Tribunal de grande instance de Bordeaux ouverte pour tentative d’homicide, une opération judiciaire est planifiée afin d’interpeller et confronter les principaux mis en cause.

Le 17 mai, à 6h00, simultanément, les moyens sont déployés sous les ordres du commandant de la compagnie de Bouliac. Des unités d’intervention spécialisées, l’hélicoptère de la section aérienne de gendarmerie de Mérignac, des équipes cynophiles spécialistes de la recherche d’arme, des militaires de Peloton de surveillance et d’intervention, de brigades territoriales et d’unités de recherches de la compagnie de Bouliac et de Béziers sont engagés. Au total, près de 110 militaires participent à cette opération dans des quartiers de Sainte-Eulalie et de Béziers, sans qu’aucun incident ne soit à déplorer.

A l’issue des gardes-à-vue et des auditions, les personnes interpellées ont été présentées au magistrat instructeur qui a décidé de leur mise en examen. A l’heure actuelle, l’enquête se poursuit ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr].

Les réactions sont fermées.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes