Actualités, Faits divers

Dégradation d’une statue : fake news de la mairie de Bordeaux

Une statue en bronze représentant l’esclave Modeste Testas (1765-1870), achetée par deux frères bordelais au XVIIIe siècle puis affranchie, a été découverte recouverte en partie de peinture blanche.

La presse locale, l’AFP et la mairie de Bordeaux n’ont pas attendu les conclusions de l’enquête pour hurler immédiatement au “racisme”.

Pour Thomas Dusseau, du journal Sud-Ouest « Cette dégradation à la peinture blanche rappelle le récent acte de vandalisme mené contre le passage piéton LGBTQI + du quartier Saint-Genès ».

Le conseiller municipal en charge du patrimoine et de la mémoire Stéphane Gomot (photo) n’avait pas hésité : « C’est un acte raciste qui consiste à repeindre en blanc le visage d’une femme noire et atteint un nouvel extrême. C’est d’une très grande violence, c’est un déni total de la souffrance des personnes esclaves qui ont été déportées et une insulte à leur mémoire. C’est l’une des expressions les plus violentes en termes denégationnisme ».

Pour l’élu Vert au Conseil régional, Karfa Diallo « cela montre bien que le ventre de la bête est fécond et qu’il y a encore à Bordeaux des gens qui sont dans cette haine contre la population noire, dans ce refus du souvenir ». Le sénégalais, adepte du culte vaudou, également président de l’association « Mémoires et Partages » dénonce « une ignoble infamie qui porte la marque du courant négationniste qui continue d’infuser nombre de mentalités » !

En campagne pour les élections à la primaire EELV, le maire de Grenoble, Eric Piolle, s’est fendu d’une réaction sur les réseaux sociaux : « La haine commence par attaquer des symboles et l’art. Nous connaissons la suite… ». Le communiste Thomas Portes, porte-parole de Sandrine Rousseau, appelle tout simplement « à construire une riposte dans une période où la haine et le racisme se libèrent » !

L’affaire s’est finalement révélée être « un simple moulage effectué par un étudiant en art » qui souhaitait faire une copie de l’œuvre ! La mairie de Bordeaux a retiré sa plainte… A quand les excuses ?

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes