Actualités, Politique

Grégoire de Fournas (Rassemblement national) : “Nous sommes la véritable opposition à la majorité socialiste”

A quelques jours du premier tour des élections départementales et régionales (dimanche 20 juin), nous avons rencontré, Grégoire de Fournas, conseiller départemental sortant du Nord Médoc et chef de file du parti de Marine le Pen en Gironde. Ce dernier se livre sur cette campagne et les espoirs qu’il y fonde.

Infos-Bordeaux : Sur quelles thématiques menez-vous votre campagne ?

Grégoire de Fournas : La première priorité sera de mettre fin à la prise en charge des migrants qui plombe les finances du département. La seule prise en charge de 1 500 MNA (Mineurs non accompagnés) coûte 82 millions d’euros par an quand, à titre de comparaison, le budget consacré à l’agriculture n’est que de 3 millions. Monsieur Gleyze et sa majorité socialiste n’ont pas hésité à acheter des maisons à 500 000 euros et même un hôtel sur le Bassin d’Arcachon pour loger ces MNA à la minorité plus que douteuse, puisqu’au mois de février, la Chambre Régionale des Comptes dénonçait les graves carences dans l’évaluation de leur majorité. C’est un vrai scandale quand on sait que dans le même temps le département n’avait plus de place pour prendre en charge 170 jeunes girondins qui avaient besoin d’être placés.

Infos-Bordeaux : Que reprochez-vous à la majorité socialiste du département ?

Grégoire de Fournas : D’avoir fait beaucoup d’idéologie plutôt que d’être à la hauteur des missions du département. Ils ont passé un temps fou à imposer que les cartables des filles ne soient pas roses et ceux des garçons, bleus, mais ils ont été incapables de gérer les graves violences au centre départemental de l’enfance et de la famille à Eysines. Ils ont tenté pendant des années d’imposer un idéologique revenu universel, mais ont été incapables de faire en sorte que la Maison Départementale des Personnes Handicapés traite les dossiers dans un temps raisonnable. Et de surcroit cette incurie s’est accompagnée d’une hausse de 13% de la fiscalité départementale depuis 2015 !

Infos-Bordeaux : Combien de cantons pensez-vous emporter ?

Grégoire de Fournas : En 2015, nous avons remporté le canton Nord Médoc, ce qui était historique puisque c’était la première fois que nous siégions au conseil départemental de la Gironde. Nous avons pour ambition cette-fois ci de remporter d’autres cantons, notamment dans le Libournais et le Blayais. Je pense au canton Nord Gironde où se présente Edwige Diaz, le canton du Nord Libournais, celui du Réolais et des Bastides, des Coteaux de Dordogne, de l’Estuaire ou du libournais Fronsadais.

Infos-Bordeaux : Que changerait l’élection de plusieurs membres du Rassemblement national ?

Grégoire de Fournas : Nous pourrions avoir un groupe et ainsi renforcer la véritable opposition à la majorité socialiste. La droite juppéïste et macroniste a été en dessous de tout pendant 6 ans. Ils ont quasiment voté toute la politique socialiste, y compris l’accueil des migrants ! Nous voulons que la gestion du département soit pragmatique, dans l’intérêt des girondins, et débarrassée des délires idéologiques de la gauche.

Propos recueillis par Bertrand Lescure pour Infos-Bordeaux

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

Les réactions sont fermées.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes