Actualités, Politique

Eddie Puyjalon (CPNT) : « En 2012, la ruralité doit être représentée »

Secrétaire Général du mouvement CPNT (Chasse Pêche Nature et Traditions), Eddie Puyjalon a accepté de répondre aux questions d’Infos Bordeaux. Dans cet entretien, il évoque les résultats des dernières élections cantonales ainsi que les prochaines échéances de 2012.

Infos Bordeaux : Quelle est votre analyse des dernières élections cantonales ?

Eddie Puyjalon : L’analyse que je peux faire aujourd’hui de ces dernières cantonales sera de deux ordres : d’une part la défaite, ou plutôt la non reconquête par la majorité du département et d’autre part, le résultat malgré tout relativement positif pour nous, même si nous n’avions guère de candidats autres que qu’une suppléante puisque CPNT avait décidé de ne pas présenter de candidats. Je m’explique, le partenariat au cas par cas que nous avons passé par nos différents soutiens aux candidates et candidats en Gironde nous aura permis de démontrer le bon accueil des représentants CPNT par les électeurs ruraux, et la synergie qui réunissait le programme de CPNT et ses valeurs défendues avec leur propre conviction politique. Nous avons donc tissé des liens politiques de terrain, dépassant les simples états-majors, plus forts et qui se traduisent par une meilleure écoute à la base car plus proches des attentes de la population.

De plus, nous connaissions tous la situation défavorable nationale de l’instant, mais elle ne devait en aucune manière modifier nos convictions, nos choix et celui que nous ambitionnons politiquement pour la France de demain. Le choix politique de sacrifier le monde rural pour un enjeu plus limité au périmètre de la CUB bordelaise aura, (même si je peux en comprendre les tenants et objectifs) pesé lourd dans le résultat des cantons ruraux et fait indéniablement le jeu de l’abstention et du FN par un vote de rejet et de peur. De façon globale, l’avertissement des élections régionales s’est confirmé : une forte partie du monde rural a lâché la Majorité même si celle-ci maintient ses positions départementales mais avec grande difficulté. La crise, l’amoncellement de mesures et d’annonces perçues comme des agressions par le monde rural, comme les inquiétudes sur l’avenir et la situation du pays, a ainsi pu provoquer abstention ou vote de rejet et contestataire. Ainsi les ruraux ont-ils voulu exprimer leur mécontentement. Les résultats des cantonales ont montré que le temps est à la peur et certains apprentis sorciers n’hésitent pas à s’en servir; ainsi en est-il des écologistes plus ou moins verdâtres qui, profitant du drame japonais, s’en servent à des fins électoralistes et leurs alliés socialistes, prêts à tout leur lâcher, devront s’en expliquer clairement. Il en est de même du FN qui n’est pourtant pas la solution tant pour le monde rural que pour les chasseurs, comme pour le modèle de société qu’il véhicule. Son comportement sur les dossiers écologiques et cynégétiques notamment, globalement comme dans les collectivités ou au Parlement européen où il siège, le montre bien : c’est de la poudre aux yeux et un non sens !

Que pensez-vous de votre alliance avec l’UMP ?

Le partenariat que nous avons actuellement avec l’UMP et avec le Président de la République aura permis à ce jour d’obtenir des résultats important concernant des demandes fortes de notre base, que ce soit en matière de ruralité, de chasse, de pêche ou d’agriculture. Donc sur le fond et le programme : bilan très positif. Par contre, pour ce qui est du volet plus politique, en termes de concertation, d’affichage et de respect, là, il y a matière à dire et à … râler. Cette insatisfaction doit être corrigée, CPNT doit être considéré comme un vrai partenaire et non comme un supplétif juste bon à se taire, à apporter ses voix et rester à la cave ! Il n’est pas trop tard et pour autant, à ce jour notre partenariat n’est pas figé et il va falloir une réelle actualisation du programme de notre partenariat avec la majorité car le compte n’y est pas ! Je note que d’autres partenaires se plaignent aussi de cela vu les départs actuels, proches de la débandade !

Le mouvement CPNT présentera t-il un candidat à la prochaine élection présidentielle en 2012 ?

L’élection présidentielle est particulièrement importante, par sa visibilité, son degré d’équité et d’impartialité (enfin !) en terme de temps de parole médiatiques qui reste de très loin le plus grand vecteur de diffusion d’un programme politique et de notoriété pour son candidat. La ruralité ne peut ainsi disparaitre des écrans radars et se doit d’être bien représentée. Aussi, CPNT va finaliser son choix par la consultation de ses responsables le mois prochain et dans le cas d’une validation, le Mouvement partira à la collecte des signatures des grands électeurs. On ne parle jamais de nous dans cette élection, on ne nous y attend pas quand à côté de cela, on fait la part belle à certains velléitaires qui eux ne vont jamais au bout. Aujourd’hui, nous sommes raisonnablement optimistes, car à chaque fois (en 2002 et 2007) nous avons eu beaucoup plus que les 500 signatures nécessaires. Depuis, nous avons tissé de nombreux nouveaux liens politiques avec les élus ruraux qui veulent être entendus et représentés à cette élection. Les suffrages du monde rural pèseront lourd dans cette élection et notre Mouvement a toujours eu un retour positif de ces électeurs.

Entretien réalisé par Bertrand Lescure pour Infos Bordeaux

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr].

8 réactions

  1. Il ne représente rien ce mouvement et ce pauvre Eddie croît pouvoir discuter et mener le bal….Il n’a pas trouvé de candidats pour les cantonales et il n’a pas osé y aller lui même…mais le bilan reste positif!

  2. Donald se trompe et ce qu’il dit n’engage que lui ! Ne pas avoir de candidats CPNT à ces cantonales est un choix et non un échec : ce n’est pas qu’on n’ait pas trouvé de candidats mais qu’on n’a pas voulu en présenter !!! CPNT n’est peut être pas un “gros” mais il représente quelque chose : 430.000 voix à la présidentielle de 2007; pour rappel, il a manqué à Jospin 200.000 voix pour aller au second tour en 2002; ce n’est pas rien ! et croyez vous que l’UMP aurait proposé et établi un partenariat avec CPNT s’il ne représentait rien ?… CPNT porte le message de la ruralité et des traditions françaises : il a des élus régionaux depuis 1992, il a eu 6 députés européens, de très nombreux élus ruraux, deux fois candidats à la présidentielle (quand d’autres cadors n’ont même pas réussi à y être !). Ne pas le reconnaître, c’est faire preuve d’aveuglement; alors rendez-vous en 2012 et vous verrez qu’on sera bien là !!!

    • “CPNT qui porte le message de la ruralité et des traditions françaises”, c’est pourquoi je ne comprends pas que ce mouvement se soit allié avec l’UMPS qui représente exactement le contraire, la mondialisation au service de l’affairisme. Cette mondialisation qui ravage notre agriculture, nous impose des gens venus avec leurs moeurs et leurs coutumes, et transforme peu à peu nos campagnes en futurs parcs d’attractions pour touristes chinois. Non décidément, cette alliance ne passe pas car elle est contre nature.

  3. Pingback: CPNT en chasse pour 2012 ? « Nouvelles de France / NDF

  4. Donald, est peut-être un canard migrateur, et en l’espèce assurément un “vilain petit canard”, mais pas Eddie Puyjalon ! Ainsi, les cantonales sont des élections de proximité et mon canton (celui
    où j’habite) n’était pas renouvelable (ST André de Cubzac); j’aurais donc eu du mal à y être candidat…

    Je me refuse à la politique du parachutage, nous avons d’ailleurs pu entendre les commentaires de certains parachutés du FN au second tour, inquiets qu’ils étaient de devoir assumer par la suite un poste de Conseiller Général loin de chez eux s’ils avaient été élus (ils ne l’ont pas été, tant mieux !).

    De plus,  CPNT n’a pas vocation à servir d’emplâtre ou de rustine pour combler le vide sidéral occasionné par une mauvaise politique rurale dans notre département de Gironde, notamment de la part du Conseil général…CPNT c’est avant tout des valeurs et un programme général. La France de CPNT a plus besoin d’hommes de convictions portant les valeurs de la ruralité au service des autres.

    Enfin, un étiage entre 400.000 et 1.200.000 voix aux deux dernières présidentielles c’est plus que suffisant pour porter un programme et des idées tout comme pour … éliminer un candidat prétendant au second tour…

    Comme le mentionne Frédéric Nihous, Avec Lionel Jospin, le PS allié aux Verts s’en souvient particulièrement.

    Alors, avec la candidature CPNT en 2012…Pile ou face, qui chutera ?

  5. Encore un anonyme planqué derrière son clavier pour distiller son venin. encore un qui pense que seul le volume est gage de qualité et que les plus petits doivent etre ecartés. le droit à la différence, connait pas Donald. Par contre on sait d’avance que Donald n’aura jamais assez de courage pour afficher son visage sur une affiche électorale afin de défendre ses convictions!
    Conclusion : Donald est vraiment un Mickey !

  6. bonsoir à tous,
    les réponses que fred et eddy nous donnent sont clairs!
    ras le bol des chasseurs mécontents qui ne votent pas CPNT ou contre,car il y a une baisse des votes réactives depuis des années,voir méme au partenariat avec l’UMP.
    2012 chasseurs,pécheurs ,ruraux ou autres amoureux de la nature agissez!!!!
    quand vous voyez les subs qu’ont tous assos écolos,CPNT aurai rien qu’un quart de ca,les mauvais requins reviendraient en courant!!!!
    vive CPNT et bonne campagne…

  7. Ne pas présenter de candidats à un eélection quand on est un parti politique ne peut être assimilé à un succès, mais cela évite de se prendre une gamelle. Bien vu Eddie!
    Mais dans tous les cas vous ne représentez que vous-mêmes, avec ou sans élection..c’est ainsi 🙂

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes