Actualités, Politique

Les musulmans de Gironde se déchirent !

C’est un article de nos confrères du Sud-Ouest qui révèle le conflit qui sévit au sein de la communauté musulmane bordelaise, avec comme enjeu le contrôle de l’association des musulmans de Gironde (AMG), qui gère les principales mosquées de l’agglomération.  Cette association, proche des islamistes de l’UOIF, finance notamment les imams Tareq Oubrou (photo) et Mahmoud Doua, habitués des plateaux de télévision.

Le conflit opposerait Jawad Rhaouti, élu en 2005 à la tête de l’Association des musulmans de Gironde, et les responsables locaux de l’UOIF : Marwan El Bakhour et Charafeddine Mouslim , des proches de Tareq Oubrou. Ces derniers reprochent à Jawad Rhaouti son inefficacité dans le « projet phare » de l’association : la construction d’une mosquée cathédrale dans le quartier de la Bastide, projet contesté par de nombreux habitants et commerçants.

L’UOIF, décrite par la politologue de gauche Fiammetta Venner comme « la mouvance intégriste de l’islam », souhaite donc accentuer son contrôle sur les musulmans installés à Bordeaux et risque d’être bientôt l’unique interlocuteur auprès des pouvoirs publics.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

1 réaction

  1. Quand ils n’ont pas d’infidèles à combattre, les musulmans passent l’essentiel de leur temps à se déchirer entre eux, c’est culturel. Liban, Afghanistan, Pakistan, Yémen, Syrie, Egypte…..les exemples sont sous nos yeux en permanence. Alors moi , évidement je préférerais que ceux de Bordeaux aillent se déchirer ailleurs. Bon je dois dire qu’à mon petit niveau j’y oeuvre tous les jours.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes