Actualités, Politique

Primaire socialiste : La Gironde à l’image de la France

François Hollande est arrivé en tête dans le département de Gironde avec 41%, devant Marine Aubry (29%), selon des estimations partielles. Comme au niveau national, Arnaud Montebourg complète le podium avec 16% des voix. Derrière, Ségolène Royal s’effondre avec 8%, Manuel Valls réalise près de 5%, tandis que Jean-Michel Baylet n’atteint même pas les 1%.

Près de 60 000 électeurs se sont déplacés à l’occasion de cette 1ère primaire ouverte à tous les électeurs, soit environ 6% du corps électoral.

Pour le président du Conseil général, le socialiste Philippe Madrelle, « cette primaire ouverte apporte à la vie politique de notre pays un formidable souffle de modernisme. Près de deux millions d’électeurs qui se déplacent, voilà qui témoigne d’un appétit pour le débat ». « Les résultats de ce premier tour prouvent que les électeurs sont libres et ne se laissent pas guider par la fièvre sondagière. Martine Aubry, en se plaçant en deuxième position et avec un résultat de plus de 30 % des suffrages exprimés, a de vraies chances de l’emporter dimanche prochain ».

La vraie surprise de ce scrutin est le score d’Arnaud Montebourg avec ses idées sur la démondialisation. Le recours au protectionnisme, qui pouvait paraître ringard, risque donc de cheminer favorablement dans les discours de la campagne électorale. Celui qui partage la vie de la journaliste Audrey Pulvar est paradoxalement dans une situation ambigüe. Les finalistes de la primaire ne partagent en rien ses positions pour sortir de la crise. Appeler à voter pour l’un d’entre eux pourrait lui ôter une légitimité chèrement acquise.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

18 réactions

  1. Vous devriez lire le point de vue très intéressant du député UMP Jean-Paul Garraud :
    “Comment se fait il aussi que le CSA demeure étonnamment silencieux ? Là aussi, j’espère bien que les socialistes, si sourcilleux dans le domaine de l’égalité de temps de parole dans les médias, conviendront que nous avons pas mal de retard à rattraper…

    J’espère aussi que l’éthique et la déontologie des professionnels de l’audiovisuel et de la presse les pousseront à rétablir un équilibre complètement rompu en l’espèce. Toutes ces questions sont actuellement sans réponse, seule la béatitude de ce grand progrès démocratique passe sur nos ondes. Ceux qui sont allés voter sont maintenant bien identifiés et ceux qui n’y sont pas allés aussi.Effectivement, dans ce dernier cas, c’est une très grande majorité d’entre nous mais pour certains c’est délicat… Dernièrement, je posais cette question à Gilbert Mitterrand, Maire de Libourne : « Ne pensez vous pas que les employés de votre mairie socialiste qui n’iront pas voter risquent ensuite de se sentir mal à l’aise ? » Je n’ai eu pour réponse qu’une moue à la Mitterrand ! Et si on généralisait cette question à toutes les collectivités socialistes ? Malheureusement, elles sont nombreuses et des répercussions, il y en aura…”

  2. J’ai observé l’élection dans ma ville socialiste.
    Beaucoup de personnes craignant les représailles du CCAS ou du CG.
    Tous rasant les murs c’était pitoyable.

    J’ai dépiauté les résultat de la gironde
    il n’y a vraiment pas de quoi faire tant de bruit , il y a carrément plusieurs bureaux qui n’ont vu personne surtout dans le médoc.
    C’est du vent comme tout le programme socialiste.

  3. BEAUCOUP DE BRUIT POUR rien !
    sur antenne 2 , je crois qu’ils ont eu les premières 20min du journal ,il faut le faire !

    • Lézard plastique

      Comment vont-ils faire pour le décompte du temps de parole ?

      • Des accords ont été passés entre les différents parties de la gauche , écologie comprise, le temps d’antenne utilisé par les socialistes pour les primaires sera subdivisé et déduit du temps d’antenne légal de tous les parties de gauche, Npa, pc , et autres clowns.

  4. Lézard plastique

    Donc on peut imaginer une stratégie des conseillers en communication de Sarkozy : laisser les socialistes épuiser leur temps de parole et garder le sien pour être…omniprésent en fin de campagne électorale ?

    • Tu as raison en plus il y aura toute les structure légales qui vont surveiller de prés tout cela.
      La campagne va être saignante
      Plutôt que que de réduire le temps de la gauche , la droite dans son ensemble réclamera un temps de com audiovisuel équivalent à celui que les socialistes ont gaspillés aux dépens de leur alliés. C’est plus fin comme réaction.
      Et nous on va en bouffer du laxatif audiovisuel

  5. non vous voyez un de ces deux clown a la téte de la France? c’est du délireapres avoir passé 45 ans de ma vie a l’étranger je retrouve les Français auquels il faut un minimum de bac + 5 pour trouver un hypothétique job je les retrouvent bien plus alliénés et tributaires de politiçiens beaux parleurs (et encore) qui de gauche comme de droite ne tiennent pas leurs engagements.Oui c’est vrais l’un d’entre eux a dis je crois que les promesses n’engagent que ceux qui les croient!!!!mais quand méme un Aubry ou un Hollande chef de l’état je ne peux y croire, mais de toutes fa9ons ce ne sera pas de ma faute je voterais FN, parti Républicain!!!

  6. Hé ben dites donc, on en a soupé ad nauseum de ce parti socialiste : on dirait qu’il y a un parti unique en France, et c’est le PS. Tous les merdias ne font que parler d’eux.
    Peut-être que la France va devenir une province de la Chine, surtout s’ils sont élus, et surtout en ce qui concerne la liberté d’opinion. Les socialos n’apprécient pas la contradiction et la différence avec eux et la droite ligne de leur idéologie. Il va falloir raser les murs et se planquer pour passer inaperçus (enfin, je parle pour ceux qui n’adhèrent pas).

  7. Aubry va être écrasée en Gironde
    Ce matin j’ai trouvé un appel à voter hollande dans la boite. A4 Trés bonne qualité de papier impression couleur avec photos couleurs de toutes les grosses pointures socialistes.
    C’est la grosse cavalerie, ils sont riches au PS.Aussi riche qu’à l’UMP. et ce n’est que le début de la campagne de mensonges et hypocrisies générales.

  8. Bonjour,
    Je suis étudiante en journalisme à l’institut de Bordeaux Aquitaine.
    Je souhaiterais faire un article sur le thème : Les électeurs de droite ont-ils voté à la primaire Ps afin de choisir le candidat de l’opposition ?
    Merci de me contacter si vous souhaitez réagir.

    • Et les électeurs d’extrême droite ?
      Non je déconne…

      • Si vous avez voté à la primaire PS sans adhérer aux valeurs du parti, peu importe votre position sur l’échiquier politique, votre avis m’intéresse. Puis-je vous proposer un entretien ?

    • Tant que l’on est dans la recherche de minorités, pourriez-vous nous renseigner : Dans votre école, quel est le pourcentage d’étudiants qui ne vote pas à gauche ? merci

      • Lézard plastique

        En effet, les écoles de journalisme semblent formater leurs étudiants, c’est curieux que tous nous livrent toujours une interprétation marxisante des faits, déjà eux-mêmes passés par le filtre du choix de la dépêche AFP à développer.

        A moins qu’il ne s’agisse, pour le journaliste, de démontrer qu’il pense comme ses pairs, d’offrir des garanties de conformité, afin de ne pas être ostracisé, et pour garder son job ?

  9. Déjà que je comprends mal cet engouement pour ces Primaires mais que des électeurs réticents au PS y participent est une énigme : ils ont signé une charte imbécile faisant allégeance, ont accepté de remplir les caisses de ce parti où l’argent ruisselle déjà…
    Sinon, à la remarque sur le vote massif des étudiants en journalisme pour le PS, c’est évident : lavage de cerveau ? Le plus intéressant pour comprendre pourquoi la classe politique au pouvoir avec ses soi-disant alternances est si proche des milieux médiatiques c’est d’observer le nombre de couples homme politique/journaliste. Comptez-les, c’est effrayant !

    • Lézard plastique

      Oui, autre observation intéressante prouvent l’inféodation du journalisme au PS : quand Zemmour a été trainé devant les tribunaux par les associations, elles aussi inféodées au PS, pour avoir dit que les immigrés étaient plus contrôlés par la police parce qu’ils étaient plus nombreux dans la délinquance :
      Où étaient les Zola ? Où étaient les J’accuse ? Tous dans le sens du courant.
      La condamnation de Zemmour signait pourtant la mort de la liberté d’expression des journalistes. Lesquels ont protesté ? Aucun. Ils se sont écrasés, aplatis.
      Quand Zemmour a été exclu et remplacé par Pulvar, la compagne de Montebourg : Où était l’indignation des milieux médiatiques ? On ne les a pas entendus.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes