Actualités, Politique

Un prêtre bordelais dénonce les conséquences “dramatiques” du programme socialiste

Un catholique peut-il voter pour un candidat dont les propositions vont à l’encontre du « bien commun et de la loi naturelle » ? Cette problématique interroge depuis plusieurs jours les milieux chrétiens. Une première réponse a été apportée aujourd’hui dans un communiqué de presse. Plusieurs prêtres, dont l’abbé bordelais Denis Coiffet (co-fondateur de la Fraternité Saint-Pierre), dénoncent le danger de l’élection possible du candidat socialiste, François Hollande.

Ce texte intitulé « Présidentielle : réflexions autour des exigences du Bien Commun » ne vise « en aucun cas à imposer pour qui voter ou à donner des consignes de vote, mais plutôt à considérer le Bien Commun pour notre pays ».

Pourtant, « il est nécessaire d’établir ce qu’un catholique doit connaître et savoir pour mieux le défendre dans sa pratique. Il est clair qu’il doit refuser toute forme de collectivisme marxiste, qu’il soit radical ou présenté de manière édulcorée. Si ce point est évident pour tout catholique conséquent, il faut également souligner que, dans les circonstances présentes, les programmes des candidats qui demeurent en lice en vue de l’élection présidentielle sont à examiner attentivement d’après les exigences du Bien Commun et de la loi naturelle. Or, de manière patente, l’un des programmes proposés, porté par le candidat socialiste, démontre une volonté évidente de rupture avec les éléments premiers du Droit Naturel ; les conséquences de l’application d’un tel programme seraient dramatiques pour la vie quotidienne comme pour l’avenir des Français ».

Pour les signataires de ce texte, plusieurs points essentiels « ne peuvent être soumis à un quelconque marchandage, car ils sont l’expression même de la Loi Naturelle dont dépend le Bien Commun de la société » : La Vie : « le respect de la vie, déjà fort malmené, va totalement disparaître : avortement et euthanasie, manipulations et expériences diverses sur l’embryon », la famille : « le programme socialiste établit clairement la fin de la famille naturelle par l’acceptation de l’union homosexuelle et l’adoption des enfants par les tenants de ce genre d’union » et enfin l’école : « seront tués dans l’œuf tous les efforts consentis ces dernières années pour proposer aux familles des écoles dignes de ce nom : les écoles hors contrat peuvent légitimement s’inquiéter de leur avenir ».

Cet appel a été publié ce matin dans le quotidien catholique Présent (ci-dessous)

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

9 réactions

  1. ESt-ce que monsieur l’abbé Coiffet n’était pas à l’église de Talence où il célébrait la messe le dimanche en latin ?
    Cette église a dû fermer car elle a grand besoin d’une rénovation !
    J’ai entendu prêcher cet abbé et ce qu’il dit est fort intéressant donc personne ne s’endort pendant le sermon!!!!!

  2. Très bien.
    Il ne s’agit pas que la mauvaise humeur – légitime – conduise de nombreux électeurs à rester passifs ou complaisants devant le mal. Des points essentiels sont en jeu. Il faut faire barrage.

  3. Le rôle Dun abbé n’est pas de faire de la politique, c’est Grace a des personnes comme lui que les églises en France sont vides

  4. Drôle d’ époque,
    ou les moutons se syndiquent,
    les veaux votent.
    Un cureton se positionne clairement.
    Une preuve de courage et d’ indépendance conscient.
    Merci mon Père pour cette leçon d’ Etre un Homme.

  5. je suis d’accord ,mais insurge toi encore plus contre les 700 imans qui donnent eux carrément une consigne de vote ( eux ne font que faire réfléchir)

  6. A priori votre article a fait du bruit. Sud-Ouest y consacre un article : http://www.sudouest.fr/2012/04/27/un-abbe-prend-parti-contre-le-ps-699747-653.php

  7. L’évèque de Bordeaux n’a pas l’air d’être en accord avec ce prêtre : http://bordeaux.catholique.fr/users/site/web/index.php?page=Root&portlet=Info&info_id=6648

    • C’est bien dommage que le diocèse ne souligne pas le caractère infâme d’un bon nombre de propositions du candidat socialiste.
      C’est un fait, cet homme n’est pas compatible avec le catholicisme. On peut le dire sans appeler à voter pour l’autre…

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes