Actualités, Dossier mosquée Bordeaux, Politique

Mosquée de Bordeaux : Le Front national interpelle Alain Juppé

L’annonce de la construction d’une mosquée dans le quartier de la Bastide suscite de nombreuses réactions. Ce matin, c’est le quotidien local Sud-Ouest, qui dans un article intitulé « Une salle de prière en vue à Bordeaux-Bastide » révèle que la mairie de Bordeaux était au courant du futur lieu de prière géré par des islamistes, mais n’a pas voulu avertir les riverains.

Certains d’entre-eux sont d’ailleurs sous le choc. Joint par Infos-Bordeaux, un voisin nous révèle son inquiétude : « Outre le projet initié par la mairie de Bordeaux de construire une mosquée géante à deux pas de la rue, ce sont maintenant les intégristes qui s’installent dans notre quartier. Trop c’est trop, nous allons nous faire entendre ».

Le Front national a également réagi à cette nouvelle. Pour Jacques Colombier, secrétaire régional du mouvement, «  Ce nouveau lieu de culte islamique est intolérable. Les salafistes ne sont pas au dessus des lois, et Alain Juppé doit interdire cette installation clandestine effectuée sans autorisation. Le Front national s’inquiète de l’islamisation progressive de la région avec la multiplication du nombre de mosquées. Nous ne sommes pas en Arabie Saoudite ».

L’association des musulmans d’Aquitaine, qui pilote le projet, n’a pour l’instant pas souhaité réagir. Affaire à suivre…

Addendum 27/07/2012 : Pour l’élue socialiste Naïma Charaï, “la situation est alarmante” (Sud-Ouest du 27/07/2012)

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

9 réactions

  1. Curieusement, on ne peut commenter le dernier article du Sud-Ouest. Le journal craint-il les réactions de ses lecteurs ? De plus, il y aurait beaucoup de choses à dire sur l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), branche des très intégristes frères musulmans.

  2. Peut être qu’organiser une pétition serait de nature à faire reculer le projet!

  3. Bernard Pont-Levis

    Adishatz,
    à tous et toutes les Boredlais(ses) réinfomé(es)!
    Bordeaux dispose d’ une cinagogues et de mutiples temple de l’ Eglise (r)déformée.
    Dans un élan eocuménique, on pourrait rassembler les cultes du désert sous un même toit.
    Et en plus, les jours de cultes sont différents.
    On fait des économies partout, pourquoi pas dans les simagrées de traditions d’ outre-France?

  4. Merci Marc de nous rappeler, une énième fois, que l’UOIF est la branche française des Frères Musulmans, ce que semblent oublier bon nombre de compatriotes et surtout des journalistes comme Stéphanie Le Bars qui, dans un élan de stupidité, a généreusement accordé une interview à Tareq Oubrou ; interview publiée samedi dernier dans la version papier du Monde. Je suis moi aussi très naïf mais il serait peut-être bien que nos compatriotes comprennent enfin que 1) les salafistes ne sont pas le seul danger dans notre pays 2) la stratégie de pervers tels que l’UOIF consiste à s’implanter doucement mais surement dans le pays. 3) L’islam de l’UOIF, a de plus en plus d’emprise sur les musulmans français 4) C’est un islam à visée politique.
    Voir Juppé – se revendiquer du gaullisme – accéder aux voeux de construction d’une mosquée d’un taré pareil relève de la supercherie.
    Le pauvre général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe tellement de fois par jour….
    PS J’invite les lectures les plus candides à se demander pourquoi il n’y avait quasiment aucun hijab il y a quelques années de cela ? Et pourquoi la nourriture halal n’était pas revendiquée ?

    • Effectivement, JUPPE se dit gaulliste mais il ne connait pas ses classiques. De Gaulle ne voulait pas que son cher Colombey-les-Deux-Eglises devienne un Colombey-les-Deux-Mosquées… Juppé oeuvre peut-être à faire de sa ville une ville sainte de l’Islam. Ceci dit, il n’a peut-être pas tort… en effet la situation est irréversible et la France s’achemine résolument vers une forme de libannisation où les islamistes auront la part belle. Alors autant les caresser dans le sens du poil.
      Je reviens de PARIS et j’ai visité la magnifique Basilique de Saint Denis. En sortant de ce haut lieu de l’Histoire de France, avec mon amie nous nous sommes égarés dans la ville de Saint Denis. Je puis affirmer que certains quartiers de Kinshasa, Dakar ou Alger n’ont rien à envier à ce que nous avons vu. Mêmes populations, mêmes langues,idiomes même saleté, mêmes odeurs, mêmes misères… J’ai habité Paris il y a une vingtaine d’années et je ne pensais pas qu’une telle dégringolade était possible. Ces quartiers n’ont rien de la France que j’ai connue, ils me sont totalement étrangers et préfigurent ce que inéluctablement et très rapidement sera l’ensemble du territoire.
      La première guerre mondiale devait être la der des der, puis ce fut le second conflit mondial. Le 3ème conflit mondial a commencé il y a quelques 30 ans; il s’agit d’un conflit “en douceur” sans chars ni avions de combat… pire: un conflit de cultures et de civilisations. Nos Daladier et Laval se nomment Mitterrand, Chirac et pourquoi pas Hollande… Pas besoin d’accords de Munich, ni de déclaration de guerre, la France est livrée pieds et poings liés aux envahisseurs. De même que les talibans ont détruit les bouddhas géants de Bamiyan en Afghanistan et les mausolées de Tombouctou, bientôt nos intégristes pourraient bien détruire la Basilique de Saint Denis symbole d’une civilisation française honnie.
      Vous ne me croyez pas? Allez donc visiter Saint Denis et sa Basilique avant qu’il ne soit trop tard! Sinon… Et puis, à quoi bon? Inch Allah!

      • Cher Samuel, ravi de vous lire (même si je ne partage pas certains de vos commentaires). Comme je l’ai déjà indiqué sur ce forum, je partage ma vie entre Paris et Bordeaux, et suis toujours sidéré par la naïveté de certains intervenants de ce forum. En visitant Saint-Denis croyez-moi vous n’avez pas vu le meilleur du pire, car vous avez pu, visiblement, vous balader en toute “tranquillité”. Certaines banlieues sont véritablement devenues des zones de “non-droit” pour reprendre l’expression consacrée, sur fond de communautarisme, où il est fortement déconseillé à un blanc de se promener. C’est une réalité. J’entends déjà les cries d’orfraie au loin. Il ne s’agit pas de généraliser mais à l’inverse, ne nions pas les problèmes. De l’aveu même de certaines personnes bien placées, le département de Seine-Saint-Denis, ultime caricature d’une immigration massive régulière non contrôlée et irrégulière, est irrécupérable en termes de délinquance. Mais il n’est pas forcément nécessaire d’aller en banlieue pour s’interroger sur le fait si nous sommes bien en France. A ceux qui montent sur Paris je leur conseille vivement de passer par la Gare du Nord : j’attends avec impatience leurs témoignages…

        • Tout à fait d’accord avec vous Gargamel. Je m’en suis tenu à titre anecdotique à Saint Denis car je venais de visiter sa basilique et le choc (des civilisations?) a été très durement ressenti car je n’y étais pas revenu depuis une vingtaine d’années. Mais s’agissant des quartiers du 9.3. et d’ailleurs, je les connais, je les ai fréquentés, j’y ai sévi, avant d’effectuer un replu stratégique sur Bordeaux. Tous comptes faits, je puis affirmer que durant plus de 30 ans, j’ai plus fréquenté d’immigrés, illégaux ou réguliers, que de Gaulois. Et j’ai survécu sans verser dans le racisme ou l’ostracisme… par contre j’ai le plus profond mépris pour nos hommes politiques dont la lâcheté et l’irresponsabilité ont conduit à cette situation. Et le pire est pour demain.

  5. Bernard Pont-Levis

    Le pauvre général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe tellement de fois par jour….

    Jolie formulation à laquelle je souscris, Cousin.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes