Actualités, Municipales 2014, Politique

Entretien avec Jacques Colombier (FN) : « Nous représenterons à la mairie de Bordeaux tous les oubliés et laissés pour compte »

A l’occasion des élections municipales, Infos-Bordeaux a souhaité interroger Jacques Colombier, tête de liste du Front national aux prochaines municipales. Selon le sondage PollingVox pour Libération, celui qui n’avait réalisé que 2,59% en 2008, serait aujourd’hui à 7%, score lui permettant, en cas de victoire d’Alain Juppé dès le premier tour, d’envoyer plusieurs représentants frontistes au conseil municipal. 

Infos-Bordeaux : Quelles sont vos priorités pour Bordeaux ? 

Jacques Colombier : Mes priorités pour Bordeaux sont la mise en place de mesures concrètes et réalisables afin de lutter contre un chômage qui explose, par une politique d’implantation d’entreprises et de commerces, donc d’emplois. La  réduction d’impôts et taxes du fait d’économies réelles et réalisables. Nous souhaitons également la priorité nationale pour les Français dans le logement et les aides sociales, ainsi qu’une politique en faveur des familles et des personnes âgées. Bien entendu, nous lutterons avec détermination contre l’insécurité urbaine.

Infos-Bordeaux : Quelle serait votre politique en terme d’impôt ?

Jacques Colombier : Bordeaux est une des grandes villes françaises les plus imposées. Il faut stopper le racket fiscal que subissent les Français, et arrêter toute augmentation sur la prochaine mandature.

A Bordeaux les impôts locaux sont supérieurs de 36,91% par rapport à des villes similaires. Globalement les taxes d’habitation, foncière et professionnelle (CFE) ont augmentées depuis 2000 de 24,26%, dont la taxe d’habitation de 79,39% ! Il faut dépenser moins mais dépenser mieux, en stoppant les dépenses somptuaires et non prioritaires ainsi que le train de vie de la mairie. On aurait pu déjà économiser 220 millions d’euros en ne construisant pas un nouveau grand stade et le centre islamique, chers à Alain Juppé et Vincent Feltesse.

Jacques ColombierInfos-Bordeaux : Que comptez-vous faire dans le domaine du logement, priorité de beaucoup de bordelais ?

Jacques Colombier : Il y a des milliers de logements anciens vides ou insalubres à Bordeaux non entretenus, du fait de la fiscalité trop lourde de la municipalité et du coût des travaux. Il faut donner une priorité à la rénovation avec des allègements fiscaux municipaux et des mesures d’incitation.

De même une politique d’accession à la propriété par des prêts à taux très bas par le Crédit Municipal pour les revenus modestes et les familles. Enfin la priorité d’accès pour les Français aux logements HLM avec une stabilité des loyers par une meilleure gestion de ces OPAC.

Infos-Bordeaux : Que reprochez-vous à Alain Juppé, qui semble bénéficier de bons sondages ?

Jacques Colombier : Je lui reproche cette autosatisfaction permanente dont il abreuve les Bordelais par des effets d’annonces médiatiques. Sa politique de préférence étrangère dans beaucoup de domaines. Il a délaissé de nombreux quartiers au profit du centre-ville. Je lui reproche également son échec dans la gestion de la propreté, du stationnement ou de la circulation, devenue de plus en plus difficile.

Infos-Bordeaux : Que pensez-vous de la campagne du socialiste Vincent Feltesse ?

Jacques Colombier : La campagne de Vincent Feltesse patine pour cause de manque de vision, comme de propositions pour Bordeaux. Depuis des mois il ne sait que répéter qu’il faut une économie sociale et solidaire, sans en donner quelque contenu que ce soit, ni son coût. Où est son programme ? Ses priorités ? C’est le vide sidéral. Il est bien le candidat d’un PS en totale ignorance de ce qu’attendent les Bordelais comme des Français.

Infos-Bordeaux : Quel message souhaitez-vous faire passer aux sympathisants de la Manif pour Tous ? Procèderez-vous à des « mariages » homosexuels ?

Jacques Colombier : De tenir bon, de ne rien lâcher. Ce mouvement s’est transformé en assises de la défense de la famille, seule cellule de base de notre société, conçue de l’union d’un homme et d’une femme, cellule d’amour, d’équilibre et d’éducation pour les enfants et les générations qui viendront. Mon programme municipal fait une place de choix aux familles avec des propositions précises et concrètes.

Opposé au « mariage » homosexuel, je refuserai de procéder à ce type de mariage.

Infos-Bordeaux : Alain et Juppé et Vincent Feltesse souhaitent la construction d’une « mosquée-cathédrale » dans le quartier de la Bastide. Quelle est votre position ?

Jacques Colombier : Ma position n’a jamais varié je suis résolument contre la construction d’une grande mosquée de 3500 places et d’un centre islamique sur plusieurs hectares avec école coranique, amphithéâtre, bibliothèque, commerces etc…

Il s’agit d’une véritable islamisation de Bordeaux que  les deux candidats UMPS  appellent de leurs vœux, main dans la main, et babouche contre babouche. Ils veulent de plus remettre ce projet dans les mains d’une association islamique radicale affiliée aux Frères Musulmans ! Je fus le seul élu à m’y opposer et je reçois le soutien de plus en plus de bordelais.

Infos-Bordeaux : Que changerait, au conseil municipal, la présence d’élus du Front national ?

Jacques Colombier : La présence d’élus du Front National donnerait la possibilité à de nombreux Bordelais de faire entendre leur voix dans la vie municipale, de tous ces oubliés et laissés pour compte, en fait d’un partie importante de notre ville. De plus, les élus Front national ont fait avancer Bordeaux, car dès 1993, ils ont été les premiers à concevoir des améliorations et de grands projets pour Bordeaux, tel que le tramway, l’aménagement des quais et le ravalement de ses façades ou la création d’une zone franche défiscalisée sur la rive droite, créatrice d’entreprises et d’emplois. Alain Juppé n’était pas encore parachuté à Bordeaux !

Infos-Bordeaux : Votre liste à Bordeaux est-elle bouclée ? Quelle est la situation sur le département ?

Jacques Colombier : La liste est pratiquement bouclée, composée de bordelaises et bordelais patriotes et désintéressés, venant du Front National, des souverainistes du SIEL ou encore de la société civile. Ils sont de tous âges et catégories sociales.

Sur la Gironde nous en sommes à 16 listes qui se présenteront à l’élection contre deux listes il y a six ans. Du fait du nombre important et permanent de personnes qui rejoignent le Front National dans tout le département, je pense que d’autres listes verront le jour d’ici là.

Propos recueillis par Bertrand Lescure pour Infos-Bordeaux

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

1 réaction

  1. Bonsoir,

    Je suis ravie d’avoir enfin des nouvelles de Mr Colombier. et qu’il veut s’occuper des “laissés pour compte”.
    Puisqu’il y tient tant que ca, je connais un couple, la quarantaine, qui vit actuellement dehors, avec juste une toile de tente, donc pas de logement, pas de possibilité d’en avoir un ….

    bref, ils sont du côté de branne. une page Facebook a été créée : https://www.facebook.com/pages/Solidarit%C3%A9-pour-Sylvie-et-Thierry/543498732408559

    merci si vous pouvez faire quelque chose pour eux,L URGENCE : un local fermé, un petit studio, ou au pire, une caravane en prêt jusqu’à la fin de l’hiver………soyons généreux avec les nôtres.

    Le Rassemblement des Patriotes Girondins a réussi a récolte de quoi leur faire a manger (chez le boucher, la boulangerie, la pizzeria de branne ont déjà fait un don et s’engage a en faire d’autres dans la semaine)

    SI VOUS POUVEZ CONTACTEZ NOUS SUR LA PAGE FACEBOOK DE SOUTIEN. merci !

    Marine Amer

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes