Actualités, Municipales 2014, Politique

Dieudonné : La polémique enfle entre Alain Juppé et Vincent Feltesse

Alors que toutes les enquêtes d’opinion montrent que les préoccupations des français sont le chômage, le pouvoir d’achat, le logement et l’insécurité, le gouvernement, aidé dans sa manœuvre, des médias et de l’UMP, concentre l’attention sur le cas de l’humoriste Dieudonné.

Si son humour ne fait pas rire tout le monde, et peut évidemment choquer, il est intéressant de constater la différence de traitement médiatique entre les spectacles de Dieudonné, et ceux visant, il y a quelques mois, la religion catholique. Les premiers, parce qu’ils critiqueraient Israël et des membres de la communauté juive, sont interdits au nom du « respect dû à la dignité de la personne humaine », les autres, attaquant violemment la religion catholique (des personnes lançaient des excréments sur Jésus, tandis que d’autres le plongeaient dans l’urine), étaient soutenus par les pouvoirs publics au nom de la « liberté d’expression » !

Hier, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, annonçait vouloir interdire la représentation de l’humoriste prévue le 26 janvier prochain, pour cause d’un éventuel trouble à l’ordre public. Bien que le Parti socialiste partage totalement cette décision, ces derniers tentent localement de créer une nouvelle polémique.

Dans un communiqué de presse, le candidat socialiste Vincent Feltesse « demande à Alain Juppé de faire preuve de la même fermeté face à tous les extrémismes et notamment de clarifier sa position vis-à-vis du Mil ». Mouvement associé à l’UMP, et connu pour ses positions de droite, le MIL aurait commis le crime politiquement incorrect, de mettre deux articles d’Infos-Bordeaux dans ses vœux 2014 destinés aux militants girondins.

Pour Vincent Feltesse, « la même intransigeance aurait dû et doit s’appliquer à toutes les atteintes aux valeurs républicaines récemment perpétrées à Bordeaux (arbre de la laïcité scié, dégradation des locaux du Planning familial) ».

Hier soir déjà, le ministre bordelais, Michèle Delaunay, fille de l’ancien préfet de Gironde, accusait le maire de Bordeaux « d’opportunisme » et « d’indécence ». Dans cette course aux faveurs de la Licra, il n’est pas sûr qu’un des camps sorte vainqueur de ce ridicule pugilat.

pierre-hurmicAddendum 17/01/2014 à 17h32 : Pierre Hurmic, conseiller municipal écologiste, et allié de Vincent Feltesse aux prochaines municipales, se déclare “dubitatif tant sur la légalité que sur l’opportunité de la mesure d’interdiction envisagée” et “regrette que le Maire de Bordeaux ait aussi promptement emboîté le pas d’une stratégie aussi hasardeuse (…) Au nom de mes principes, j’ai du mal à concevoir l’interdiction d’une réunion publique”.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

12 réactions

  1. Le Mil n’a jamais été à gauche. ce n’est que maintenant que Vincent Feltesse s’en rend compte !

    • Enfin … Quand on voit que Juppé se fait le toutou des sociallos sur l’affaire Dieudonné et que le MIL précise “qu’ils n’y a pas de désaccord avec Juppé sur ce sujet”, comment continuer à les considérer comme de droite ?

    • Dieudo sera à Bordeaux avec son nouveau spectacle, LE MUR sera lui sur le net. Mr VALLS n’a rien réussi du tout, son coup politique est une catastrophe. Il a simplement reussi à nous faire perdre un peu plus de liberté. Espérons que monsieur Juppé le comprenne assez vite, l’erreur est humaine.

  2. Et pendant ce temps, le gouvernement donne la nationalité française à une Ukrainienne qui souille nos églises !

  3. science et conscience

    Plus l’UMP versera à gauche plus la nature même du couple UMPS se révélera. Pourquoi aucun médiat ne parle de la différence de traitement entre les religions ? Un écart se creuse de plus en plus entre une pseudo-élite bobo de la classe dirigeante et une population dont la colère monte.
    Les ennemis du socialisme sont les chrétiens, les entrepreneurs, les familles, l’histoire, et la liberté d’expression. Sachons lutter sur tous ces fronts de concert.

  4. Dieudonnite

    La dieudonnite est une infection inflammatoire du système politique transmise par un histrion hautement allergogène à forte toxicité : le dieudonné A2014.

    Contagieuse, elle se transmet par voie médiatique et se diffuse ensuite dans tout le corps social par le canal préfectoral.

    Cette pathologie est d’origine idéologique et trouve son terrain de prédilection dans les sociétés libertaires dont le seuil immuno-éthique a été dangereusement abaissé. Elle frappe notamment les sujets vieillissants ou en déclin, de droite comme de gauche.

    Elle s’accompagne le plus souvent de diarrhées rhétoriques, de poussées de fièvre idéologique, et de délire républicain.

    Si elle est trop importante, elle peut entraîner une prolifération de FN dans les urnes qu’il est ensuite difficile d’enrayer.

    En général, le corps social se rétablit dès que cesse l’agression médiatique.

    Il est conseillé de se reposer, de cesser toute consommation de presse (française), d’écouter de la musique (classique)et de ne pas lire le blog d’Alain Juppé.

  5. Selon toute vraisemblance le vrai probleme de la france ce n’est ni le chomage ni la violence ni coruption politique…mais Dieudonné!!!!
    on est tomné bien bas…pigeons que nous sommes

  6. Il paraît que Vincent Feltesse a fait partie du SCALP (Section carrément anti-Le Pen), mouvement d’extrême-gauche très violent ! Quelqu’un peut confirmer ?

  7. Hollande = Mariage Homo, Leonarda et Quenelle.

    J’attends la suite avec impatience.

  8. La seule réponse à faire à ce pouvoir dictatorial: tous à la manif du 26 janvier à Paris.

  9. La quenelle enfle dans tellefesse

    Un député de la Gironde dénonce les dégradations anti-maçonniques à Bordeaux
    Vincent Feltesse, député de la deuxième
    circonscription de la Gironde, a réagi sur son blog aux tags anti-maçonnique (inscription « FM en prison ») découverts sur le parvis du temple maçonnique de Bordeaux (8 rue ségalier) et donc j’avais parlé dans l’article « L’anti-maçonnisme frappe Bordeaux !« Après avoir rappelé les persécutions faites aux francs-maçons durant l’occupation nazi et le climat délétère de ce type d’agression, Vincent Feltesse a donc proposé la tenue « d’assises bordelaises du vivre ensemble transpartisanes,
    réunissant collectivités territoriales, État, représentants religieux, associations ayant pour objectif de construire un programme commun de lutte contre les discriminations et en faveur de la diversité ».

    Moins de 23 heures plus tard, le tag en question était soigneusement karchérisé.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes