Actualités, Municipales 2014, Politique

Réserve parlementaire : Quels sont les heureux bénéficiaires de Vincent Feltesse ?

Pour la première fois, le site de l’Assemblée nationale publiait hier la répartition de la réserve parlementaire pour 2013. Chaque député dispose en moyenne d’une enveloppe de 130 000 euros. Le montant cumulé de la réserve parlementaire s’élève chaque année à environ 90 millions d’euros mis à disposition pour les députés et 58 millions pour les sénateurs. Depuis plusieurs années, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer cette pratique, et notamment le clientéliste qu’elle engendre.

Dès le mois d’avril 2013, le candidat socialiste à la mairie de Bordeaux dévoilait la liste des heureux bénéficiaires de sa réserve parlementaire. En tête, la fédération des musulmans de Gironde avec 50 000 euros, puis la banque alimentaire et un centre d’animation avec plus de 20 000 euros chacun, et enfin une subvention pour le planning familial et une autre pour le culte israélite.

vincent-feltesse

Le député bordelais en a profité hier pour dévoiler le nom des vingt associations bordelaises qui bénéficieront des 130 000€ de sa réserve parlementaire pour 2014. La même idéologie au service d’un communautarisme revendiqué est à l’œuvre. Toute la clientèle électorale de gauche a eu droit à son obole :

La Fondation du Mémorial de la traite des noirs : 7 000€

La Ligue des Droits de l’Hommes : 4 000€

L’Association IPPO : 18 000€ (association fondé par la conseillère régionale socialiste Naïma Charaï)

La Cimade : 5000€ (association d’aide aux immigrés clandestins présidée par Olivier Bres, membre de l’équipe de campagne de Vincent Feltesse !)

Surf Insertion : 5 000€ (association dirigée par Hassan El Houlali, éducateur de « jeunes immigrés »)

L’Epicerie solidaire : 8 000€ (association présidée par la socialiste Anne-Marie Girardeau qui était sur la liste d’Alain Rousset en 2008)

Le Secours Catholique : 10 000€

La Société Saint-Vincent de Paul : 10 000€

Le Girofard : 4 000€ (Association d’activistes homosexuels)

L’Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés : 5 000€

Promofemme : 5 000€ (association qui mène « une action d’accompagnement social et culturel des femmes d’origine étrangère »)

La maison des enfants : 4 000€

Les Chahuts : 3 000€

Les Restos du cœur : 9 000€

C dans la boite : 3 000€

BEC Handball : 7 000€

La Maison basque : 3 000€

La Banque alimentaire : 9 000€

Graine de la solidarité : 4 000€

AIDES Gironde : 7 000€

Il y a quelques mois, le gouvernement avait évoqué l’idée «  de mettre fin à ce système d’essence clientéliste, au nom de la moralité afin de montrer à l’opinion que les efforts budgétaires sont partagés par les politiques ». Devant le refus des parlementaires, il avait fait marche arrière.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

4 réactions

  1. Pingback: Réserve parlementaire : Quels sont les h...

  2. Guillaume Gérard

    Même s’ils n’ont pas mis fin à cette pratique qui était souvent d’essence clientéliste à cause de la manière dont les élus s’en saisissait et dont ils répartissaient les sommes, Feltesse a su distribuer sa réserve à des causes justes, d’intérêt commun, en privilégiant ceux qui ont le plus grand besoin de financement, sans oublier personne. Je salue mon député.

  3. Bien joue, TRES CHER DEPUTE, avec les impots que tu nous extorques tu finances l’islamisation et tu castes de nouveaux electeurs

  4. quel que soit le bénéficiaire, il ne devrait pas y avoir de subvention pour “frais de fonctionnement”. Si l’association n’arrive pas à se gérer au quotidien avec les cotisations ou les dons de ses membres, qu’elle arrête ses activités dépensières.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes