Actualités, Politique

Gironde : Le Front national s’implante dans le Médoc

C’est le véritable évènement de la soirée politique dans le département. Pour la première fois de son histoire, le Front national entre au Conseil général, après l’avoir emporté dans le canton du Nord-Médoc. Le viticulteur Grégoire de Fournas, ainsi que son binôme Sonia Colemyn, réalise 50,48% des suffrages, avec un gain de plus de 2000 voix dans l’entre-deux tours !

gregoire-de-fournasSon opposant socialiste, le désormais fameux maire de Lesparre, Bernard Guiraud, a raté le coche à 147 voix près, malgré le soutien de tous les partis politiques, y compris celui de l’UMP. Sa tentative désespérée de séduire l’électorat, dans une vidéo que même le Sud-Ouest a trouvé « ridicule », aura donc été vaine.

Dans les autres cantons où le Front national était au second tour, il y réalise de bons scores, notamment 31,86% à Cenon, 34,03% à Lormont ou encore près de 45% des suffrages dans le Nord-Gironde.

Comme prévu, les binômes de gauche sortent largement en tête lors de ce second tour. Avec 44 sièges (PS : 26 ; Union de la gauche : 18), ils obtiennent donc la majorité au Conseil départemental.

La droite sort laminée de ce scrutin et obtient seulement 20 sièges (Union de la droite : 18 ; DVD : 2). Elle perd son chef de file Yves d’Amécourt qui est battu dans son canton (réolais bastide) avec 245 voix d’écart. Son positionnement trop centriste, et la polémique sur ses propos concernant le Parti communiste, n’ont pas convaincu les électeurs.

C’est également une défaite personnelle pour le maire de Bordeaux, Alain Juppé. Sa stratégie d’alliance avec le centre dès le premier tour ne convainc pas les électeurs et le prive de toute réserve de voix lors du second tour. Sur les cinq cantons bordelais, son camp n’en emporte que deux.

Enfin, le Parti communiste disparait de l’assemblée, leur stratégie de candidature autonome au premier tour avec le Front de gauche leur a été fatale.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

5 réactions

  1. Bravo à ces deux militants ! Ce sont les seuls élus du sud-ouest de la France. Bravo également à infos bordeaux d’avoir déniché cette vidéo qui n’a pas du faire du bien au socialiste 🙂

  2. Plus de 62 000 vues pour la vidéo collector du socialiste médocain : https://www.youtube.com/watch?v=Uf7NH3twazs

  3. Bravo à nos 2 ” précurseurs ” ….

    Mais surtout quelle implantation nationale! Quel immense succès ! et ce en moins de 3 ans ..
    A part quelques dizaines de cantons sur 4 020, il n’ y a plus un seul canton en France où le Front National n’ a pas un ” référent ” ….

    R.V. en Décembre prochain les z’ amis …..

  4. C’est un évènement.
    Mais c’est aussi le résultat d’un travail réel me dit-on.

  5. Tiens y a eu encore une alliance gauche droite , on dirais une collaboration en temps de guerre ! Comment les appelait on déjà ces gens là ? Le fn dérange car si il passe beaucoup de personnes haut placés et qui ne foutent rien seraient virés. Ces personne là le savent et donc font barrage au parti fn.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes