Actualités, Politique

Grégoire de Fournas (FN) : “Nous avons l’espoir de nous imposer dans le Médoc”

Le 22 mars prochain aura lieu le premier tour des élections départementales. Le score du Front national sera particulièrement surveillé, notamment dans certaines zones rurales. Parmi les circonscriptions les plus favorables au parti de Marine le Pen, on peut citer le libournais (avec Anne-Christine Royal, la propre cousine de Ségolène Royal) et le Médoc. Gros plan sur cette dernière circonscription où se présente un « enfant du pays », Grégoire de Fournas.

Infos-Bordeaux : Est-ce que vous pourriez-vous présenter à nos lecteurs ?

gregoire_de_fournasGrégoire de Fournas : Né à Lesparre-Médoc il y a 29 ans, je suis viticulteur à St Germain d’Esteuil. Simple militant au Front National depuis 2011, j’ai participé à plusieurs campagnes électorales puis j’ai accepté, en avril 2014, d’être responsable du Canton de Pauillac. Le Front National y fait d’excellents scores depuis de nombreuses années. Je me présente dans le nouveau canton Nord Médoc avec Sonia Colemyn, mère de famille et originaire de Bégadan.

Infos-Bordeaux : Quelles sont les raisons de votre engagement au Front national ?

Grégoire de Fournas : Si rien ne change, nous pourrons, dans quelques années, faire notre deuil de la France, de sa culture chrétienne, de son peuple, de sa puissance économique et de son poids diplomatique. Le Front National est le seul parti qui puisse représenter encore un espoir pour les millions de français qui n’en peuvent plus de 40 ans de renoncements et de trahisons de la cogestion UMPS.

Infos-Bordeaux : Quel est votre objectif pour ces élections départementales ?

Grégoire de Fournas : Défendre nos idées, convaincre les électeurs de tourner le dos à ceux qui les trahiront à nouveau. Nous avons des adversaires qui n’ont aucune conviction, mais qui s’organisent déjà entre eux pour nous empêcher d’être élus au second tour. L’UMPS n’est pas qu’un slogan.

Nous serons, je l’espère, le premier parti de Gironde, mais pourtant nous aurons de grandes difficultés à faire élire des élus Front National dans le nouveau conseil départemental, à cause d’un mode de scrutin organisé pour favoriser l’UMPS. Malgré cela, le Nord Médoc est le canton le plus favorable et nous avons l’espoir de nous y imposer.

gregoire-de-fournasInfos-Bordeaux : Que changerait un élu Front national au conseil départemental de Gironde ?

Grégoire de Fournas : Nous pourrons avoir un regard sur la gestion du département, dénoncer les hausses continues d’impôts de cette collectivité, le clientélisme, l’embauche massive de fonctionnaires, la non priorité nationale des prestations sociales, le subventionnement d’associations communautaristes, l’abandon des territoires ruraux, etc…

Notre élection contribuera surtout à l’implantation locale du Front national, maillage indispensable pour l’élection de Marine Le Pen en 2017, ce qui pourra alors changer le destin de notre pays !

Propos recueillis par Jean Cartron pour Infos-Bordeaux

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

4 réactions

  1. Félicitations aux colleurs d’affiches dans ce canton, on ne voit que le Front !!!

  2. Tant mieux si on ne voit que le front !! C’est l’espérance bleu marine pour nous sauver !!!!

  3. Salutations et Merci a Grégoire De Fournas et a toute l équipe qui l accompagne de s êtres engagés dans ce combats, j espère que tous les Fils du pays feront Bloc a vos cotés pour atteindre le But !

    Lecture: Psaume 126,

    Si le Seigneur ne bâtit la maison,
    les bâtisseurs travaillent en vain
    si le Seigneur ne garde la ville,
    c’est en vain que veillent les gardes.

    En vain tu devances le jour,
    Tu retardes le moment de ton repos,
    Tu manges un pain de douleur ;
    Dieu comble son bien-aimé quand il dort.

    Des fils, voilà ce que donne le Seigneur,
    des enfants, la récompense qu’il accorde ;
    comme des flèches aux mains d’un guerrier,
    ainsi les fils de la jeunesse.

    Heureux l’homme vaillant
    qui a garni son carquois de telles armes !
    S’ils affrontent leurs ennemis sur la place,
    ils ne seront pas humiliés.

  4. Pour les médocains, il y a un diner débat avec les candidats et Jacques Colombier le vendredi 06 Mars : http://www.fn-medoc.fr/2015/02/diner-debat-a-pauillac.html

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes