Actualités, Politique

Virginie Calmels : L’échec de la protégée d’Alain Juppé

Malgré son échec lors de ces élections régionales, Alain Juppé compte toujours sur son bras droit à la mairie de Bordeaux. Sur Twitter, le candidat à la primaire de la droite précise « Je pense à Virginie Calmels qui a conduit une magnifique campagne et que j’appellerai prochainement à de plus hautes fonctions auprès de moi ».

Pourtant, l’ancienne présidente d’Endemol France qui claironnait sur les plateaux de télévision ses succès dans le privé, est loin d’avoir fait l’unanimité durant cette campagne, tant par ses scores que par sa personnalité.

virginie-calmels

Il n’y a clairement pas eu d’effet Calmels sur l’électorat. Si l’on prend uniquement le département de la Gironde, Alain Rousset sauve les meubles entre les deux élections et ne perd que 10 000 voix, malgré un contexte national difficile.

En 2010, au second tour, Xavier Darcos (UMP) et Jean Lassalle (Modem) recueillaient 189 150 suffrages. En décembre 2015, Virginie Calmels, malgré l’impopularité du Parti socialiste n’en recueille que 187 710. Celle-ci n’a donc pas réussi à attirer les électeurs du Front national, malgré son appel entre les deux tours « je veux m’adresser à tous les électeurs du Front national, et je veux leur dire que le Front national n’a ici aucune chance de gagner l’élection. Alors s’ils votent Front national au second tour, ils feront élire le candidat socialiste, élu depuis 18 ans ». Ces derniers ne semblent pas avoir vu la différence entre Alain Rousset et Virginie Calmels et plus de 115 000 girondins ont voté pour Jacques Colombier au second tour, envoyant 7 élus dans la nouvelle assemblée.

Sur la ville de Bordeaux, où Virginie Calmels est 1ère adjointe, son score est là aussi décevant. Celle qui est pressentie pour succéder à Alain Juppé est battue dans son propre fief par le socialiste Alain Rousset (48,70% contre 41,51%).

Pourquoi donc les électeurs n’auraient pas voulu lui donner les clefs de cette nouvelle assemblée. Si ses compétences et sa volonté ne sont pas mises en cause, c’est plus son profil qui n’a pas attiré les électeurs. Proche d’Alain Juppé, manque de chaleur, trop parisienne, trop technique et pas assez politique… tels sont les reproches entendus tout au long de la campagne.

Son prochain défi sera de mener la campagne des primaires avec Alain Juppé. Connaitra-t-elle le même « succès » auprès de sympathisants UMP préférant nettement l’aile droite du parti plutôt qu’une ligne centriste qui peine à convaincre ?

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

4 réactions

  1. Alain MoiPrésident

    Une chose m’intrigue…
    Pourquoi donc Juppé s’entoure-t-il toujours de gens sans charisme ?

  2. Jean Petaux, le “politologue” payé par nos impôts et ancien membre du parti socialiste a une dent contre Calmels : http://www.sudouest.fr/2015/12/15/calmels-une-sark-ozette-en-jupette-2217731-4778.php

  3. Une petite “consolation” quand même avec les postes qui l’attendent (conseillère régionale, vice-présidente de la Métropole, 1er adjoint au maire de Bordeaux,…). Bref, tout comme d’autres sur sa liste aux régionales validés par le “sérail politique” de ces 50 dernières années, elle est positionnée en “attente de jours propices” (selon les augures s’entend…). A lire, l’excellent ouvrage “Pilleurs d’Etat” de Philippe Pascot à ce sujet (et entre autres le chapitre 5 page 67 sur “La maladie de la carrière politique”… ): il explique autant l’échec de cette dame que la montée du FN dans notre pays (et vice et versa)…

  4. Alain MoiPrésident

    Lu dans le Figaro ce matin :

    “Un ras-le-bol du système politique français se fait ressentir. On voit toujours les même têtes. Quand aurons-nous un paysage politique qui reflète plus la France d’aujourd’hui? ”

    Rien qu’à l’idée de voir Raffarin, ce gros patapouf nous bassiner encore cinq ans de plus avec ses idées de collaboration avec une gauche à bout de souffle, Juppé, sur le ton “croque-mort” qu’il affectionne, souhaiter ses voeux au pays jusqu’au 1er janvier 2022, ou encore le petit mégalo à talonnettes avec sa grande sotte qui gratte la guitare se contorsionner devant les micros, je me sens une déprime, mais une déprime…

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes