Brèves

Pour Alain Juppé, « la Turquie n’a pas sa place dans l’Union Européenne »

alain-juppeLe maire de Bordeaux, Alain Juppé, a plaidé lundi pour un arrêt de l’élargissement de l’UE, estimant que la Turquie n’y avait pas sa place, demandant la suspension des négociations avec les pays des Balkans.

« A mon avis nous devons mettre fin au processus d’élargissement », a déclaré le candidat à la primaire de droite pour l’élection présidentielle de 2017, dans une interview publiée par le quotidien allemand Die Welt, à l’occasion d’une visite à Berlin.

L’UE est tellement affaiblie, les risques sont trop grands d’intégrer en ce moment un pays de l’importance de la Turquie“. Les négociations d’adhésion d’Ankara avec l’UE ont démarré en 2005 avec le soutien d’une majorité de députés européens « les Républicains » au sein du Parlement européen.

Ces dernières semaines, l’avance d’Alain Juppé dans les sondages a fondue, avec l’ancien président Nicolas Sarkozy qui reprend du poil de la bête. Il s’agit pour le maire de Bordeaux de faire un signe aux sympathisants de droite qui considèrent souvent Alain Juppé comme un centriste plus populaire à gauche que dans leurs rangs.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr].

1 réaction

  1. Les bras m’en tombent ! Une position plutôt bien à droite ?
    Mais non après l’espoir, la douche : “L’UE est tellement affaiblie, les risques sont trop grands d’intégrer en ce moment un pays de l’importance de la Turquie.” En ce moment, signifie juste qu’il conserve l’idée dans un coin de son cerveau, pourtant bien fait… Du moins mieux fait que le mien, mais ça, ce n’est pas difficile !

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes