Actualités, Faits divers

Alain Juppé cède sur le stationnement payant au-delà des boulevards

Lundi 12 mars, lors de la réunion hebdomadaire avec ses adjoints, le maire Alain Juppé a annoncé que le stationnement payant ne serait pas mis en place au-delà des boulevards. Les habitants de Saint-Augustin et de Caudéran ont donc obtenu gain de cause.

Dans un communiqué envoyé hier soir, la mairie annonce ces nouvelles mesures et ajoute également  la gratuité dans toute la ville pour les professions médicales qui consultent à domicile.

Si c’est une victoire pour tous les opposants à la politique d’Alain Juppé et notamment Patrick Point, le porte-parole de l’Association bordelaise de défense des résidents pour un stationnement payant raisonné (ABDRSPR), très mobilisé sur ce dossier, les sujets de mécontentement restent nombreux. Le stationnement sera d’ailleurs toujours payant dans les autres quartiers de la ville.

Comme le précise les promoteurs d’une pétition qui a fait grand bruit à Bordeaux (presque 16 000 signatures), il reste des exigences de la part des bordelais, et notamment « la possibilité d’obtenir le tarif résidentiel pour deux voitures par adresse » et « le stationnement résidentiel gratuit ».

Si le maire de Bordeaux recule, c’est que la pression populaire est devenue trop forte. Les lettres de mécontentement se multiplient à destination des conseillers municipaux. Chaque réunion est désormais l’occasion pour les opposants de se faire entendre. De nombreux bordelais promettent d’ailleurs de lui faire payer aux prochaines élections municipales. Selon nos informations, une manifestation serait même en préparation. Un comble pour le maire qui ne peut se permettre une telle remise en cause.

[Des mesures d’assouplissement vont cependant être mises en place et devraient rentrer en vigueur le 1er mai. La durée maximum de stationnement passe de 4 h 15 au lieu de 3 heures actuellement. Pour la zone rouge (centre-ville) : 2,50 euros pour chacune des deux premières heures puis 5 euros chacune des 2 heures suivantes. En zone verte : 4 heures seront facturées 13,60 euros. Harmonisation du FPS (Forfait post-stationnement) avec les communes voisines : pour tout paiement de sa redevance dans les 24 heures suivant sa notification le FPS sera de 30 euros en secteur rouge et de 25 euros en secteur vert.

Artisans et commerçants : un abonnement professionnel (30 euros) pour tout local implanté sur Bordeaux. Pour les artisans n’ayant pas leur siège social dans la ville, possibilité d’obtenir un arrêté de réservation de place de stationnement pour tout chantier programmé. Profession de santé (médecins, kinés, infirmières) : gratuité pour tout professionnel se déplaçant à domicile avec un nombre annuel minimal de visites déterminé avec les ordres professionnels. Création, en zone verte, d’un 2e abonnement pour les samedis au tarif mensuel de 10 euros, avec également la mise en place d’une commission de régulation qui sera chargée d’examiner chaque situation particulière.]

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

2 réactions

  1. comme quoi, lorsqu’on habite dans quartiers chics, on a de meilleures chances. La classe bourgeoise – la classe ouvrière ! A la lutte des classes ! ! !

  2. Il cède, oui. Mais il n’a rien compris sur les nécessités quotidiennes des bordelais. Enfin… il n’a rien compris parce que J.-L. David et Michel Duchêne n’y comprennent rien non plus !!!
    Moins cher ? Très bien. Revenir à sa promessse, ok mais c’était le minimum requis, il me semble.
    Mais il y des dispositions qui demeurent totalement absurdes :
    – il faut payer dès la 1ère minute : 10 mn gratuites ? Non. Donc on ne peut pas s’arrêter juste pour déposer un colis ou dire bonjour à quelqu’un sans payer le prix fort.
    – les artisans ? Toujours pas de solution.
    – impossible de payer une longue durée : c’est du refus de vente, et ça c’est ILLEGAL !
    Quand à l’empilement des prestataires (trois sociétés différentes) entre les agents et les encaisseurs, c’est une opacité bien calculée.
    Comme toujours Juppé aime plus Bordeaux (son prestige) que les bordelais (pas son problème).
    De toute façon, maintenant, ce qui se passera après lui, ça lui est bien égal. Ceci explique cela.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes