Brèves

Bordeaux : Les Sahraouis volaient l’État français

C’est le journal Sud-Ouest qui révèle que ces immigrés en provenance du Maroc touchaient indûment des prestations sociales.

« Les Sahraouis, très bien renseignés, se sont engouffrés dans les failles de l’administration française (…) Le mode opératoire est très simple. Les Sahraouis vivant en Espagne sous statut de réfugiés embarquaient, parfois jusqu’à 6 ou 7, à bord de voitures pour rejoindre à Bordeaux des squats occupés par d’autres Sahraouis. Ils payaient 50 euros au passeur pour l’aller-retour. Selon la PAF, entre octobre 2017 et juin 2018, l’un d’eux aurait effectué 160 trajets, et quelque 3 500 passagers auraient transité entre l’Espagne et la Gironde, pour un préjudice estimé à 250 000 euros ».

« Les Sahraouis se rendaient à la plate-forme d’accueil des demandeurs d’asile (Cos-Pada) puis sollicitaient l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) qui coordonne et anime sous l’autorité du préfet le dispositif d’accueil des demandeurs d’asile et des réfugiés. Ils montaient ensuite un dossier où ils modifiaient leur identité en changeant une seule lettre de leur nom. Les démarches prenant entre un et deux ans, les Sahraouis touchaient pendant ce temps 340 euros d’allocation par mois. Une carte de retrait leur était même remise pour retirer l’argent directement auprès d’un distributeur de billets ».

Selon la préfecture de Gironde, les sahraouis représentent près de 20 % des demandeurs d’asile en Gironde ! Ces derniers sont issus du Sahara occidental, au sud du Maroc.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr].

Les réactions sont fermées.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes