Brèves

Mort de Daniel Cordier, ancien résistant et membre de l’Action Française

Le résistant et ancien secrétaire de Jean Moulin pendant la seconde guerre mondiale, Daniel Cordier, est mort à l’âge de 100 ans.

Il est issu d’une famille de négociants bordelais (les Bouyjou coté paternel et les Gauthier lignée maternelle). Membre du mouvement royaliste Action française, il est le fondateur du Cercle Charles-Maurras à Bordeaux.

Daniel Cordier, qui a fui la France vers l’Angleterre à l’annonce de la demande d’armistice par le maréchal Pétain en 1940, s’était engagé dans les premières Forces françaises libres le 28 juin de la même année. Il a ensuite fondé et dirigé, deux ans plus tard, le secrétariat de Jean Moulin, – considéré comme l’un des principaux héros de la résistance – devenant ainsi l’un de ses plus proches collaborateurs.

Fait compagnon de la Libération en 1944, il est devenu, après la guerre, marchand d’art, critique, collectionneur et organisateur d’expositions, avant de se consacrer à des travaux d’historien. Il a notamment publié une longue biographie sur son ami d’antan, Jean Moulin.

Désormais, il reste un seul compagnon de la Libération encore vivant, Hubert Germain, lui aussi centenaire. Il fait partie des 1.038 résistants distingués par le général de Gaulle pour leur engagement au sein de la France libre pendant l’occupation allemande.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

Les réactions sont fermées.

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes