Actualités, Economie

Bordeaux : Pierre Hurmic veut limiter la vitesse à 30 km/heure

La ville de Bordeaux va limiter la vitesse de circulation des voitures à 30 km/h dans la quasi-totalité de ses rues à partir de janvier 2022, a annoncé, mercredi 15 septembre, le maire écologiste de la ville, Pierre Hurmic.

Cette limitation s’appliquera à près de 9 rues sur 10 dans toute la ville, à l’exception des boulevards et des quais de la Garonne ceinturant la capitale girondine sur ses deux rives, qui resteront à 50 km/h, a détaillé le maire lors d’une conférence de presse de rentrée.

Cette décision va « apaiser les quartiers », « diminuer le nombre de voiture en circulation » dans cette ville régulièrement congestionnée, et « baisser la pollution », a affirmé le maire.

« Rouler doucement ne fait pas perdre de temps, et je veux rappeler que la vitesse moyenne pour une voiture en ville est de 14 km/h à Bordeaux », a précisé M. Hurmic.

Le maire de Bordeaux prévoit aussi d’ici à la fin de sa mandature, en 2026, de tripler les couloirs où circulent bus et vélos – passant de 10 à 35 km –, et d’augmenter de près d’un tiers la centaine de kilomètres de pistes cyclables existant dans la ville, en expliquant qu’actuellement « 30 % des déplacements de moins de 2 km se font encore en voiture ».

Concernant l’hypercentre, l’équipe municipale bordelaise veut faire passer la zone piétonne de 40 hectares à 65 hectares d’ici à 2023, pour en faire « l’un des espaces piétonniers les plus grands de France », a également annoncé Pierre Hurmic.

Le journal Sud-Ouest a interrogé ses lecteurs sur cette nouvelle mesure. Ils sont 71% à s’y opposer dénonçant « une pollution plus importante à 30 km/h qu’à 50 km/h » et « un maillage des transports en commun insuffisant pour l’application d’une telle mesure ».

Dans un communiqué de presse, le Rassemblement national appelle Pierre Hurmic « à la raison » : « Loin d’une ville apaisée, c’est un totalitarisme vert qui va s’abattre sur les bordelais avec une explosion des embouteillages dans la ville ».

L’ancienne majorité de droite était déjà favorable à cette mesure. En octobre 2018,  Jean-Louis David, adjoint au maire de Bordeaux en charge de la proximité, déclarait que les zones 30 seraient plébiscitées pour « la sécurité et la tranquillité» qu’elles amènent.

Une étude de l’Ademe (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’énergie), citée dans par la Ligue de Défense des Conducteurs, a montré qu’entre 20 et 45 km/h, la diminution de la vitesse augmenterait le bruit de la circulation et donc les nuisances sonores. À une allure de 30 km/h les émissions de CO² et de NOx (oxyde d’azote, gaz toxique) sont plus importantes qu’à 50 km/h, entraînant par conséquent une hausse de la pollution atmosphérique dans les zones où la vitesse est ainsi limitée.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

2 réactions

  1. Limiter la vitesse à 30 km/h n’est qu’une étape. La prochaine sera de ramener la vitesse à 20km/h, puis à 10.
    Quand tout le monde sera à bicyclette, il faudra songer à un report modale sur la marche à pieds pour réduire la pollution des pneumatiques et limiter le CO2 engendré par la production des vélos.
    Le but ultime étant que tout le monde reste chez soi.

  2. L’écologie punitive chère aux écolos !!!

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes