Brèves

Le responsable des musulmans de Pessac se réjouit de l’arrivée des talibans

Abdourahmane Ridouane (photo) est le président du Rassemblement des Musulmans de Pessac. Ce nigérien, admirateur des frères Ramadan et de nombreux islamistes, a longtemps été actif dans l’UOIF (Union des organisations islamiques de France).

Dans un post publié sur les réseaux sociaux, celui-ci se réjouit du départ de l’armée américaine d’Afghanistan et de l’arrivée des talibans : « Aux faux amis de l’Afghanistan en émoi et aux islamophobes en état de crise de nerfs depuis la débâcle des troupes américaines devant l’avancée triomphale des talibans sur Kaboul, méditez ceci. Débarrassez-vous de votre prisme obstruant d’occidentaux qui se considèrent investis par le Bon Dieu de la mission civilisatrice du reste de l’humanité, et vous pourrez à ce moment-là seulement comprendre le bonheur d’un peuple qui vient de se débarrasser de la présence de 20 ans d’une armée d’occupation ».

(…) En effet, le droit à l’autodétermination des peuples et à la légitimité de leurs luttes d’indépendance  pour faire valoir le respect de la souveraineté de leurs pays ne peut pas être un droit à géométrie variable, qui serait valable en fonction de la couleur et de la religion des peuples en lutte.

En plus, quand on est soi-même citoyen d’un pays comme la France qui a subi le joug de l’occupation d’une armée étrangère, je ne comprends pas qu’on puisse ne pas se réjouir que les afghans aient boutté hors de leur pays les troupes impérialistes américaines, à moins que ce qui est valable pour la libération de la France ne puisse pas l’être pour l’Afghanistan.

Je rappelle pour en finir, que le droit inaliénable des peuples à disposer d’eux-mêmes ne peut pas être un droit à géométrie variable, car il est universel en dépit de votre incohérence, et en cela on doit respecter la lutte héroïque des afghans, qu’ils se nomment talibans ou autres, qui leur a permis de libérer leur pays de l’invasion américaine ».

Abdourahmane Ridouane  est déjà repéré par la police pour ses idées radicales. Le26 Octobre 2020, une dizaine de membres de la DDSP (Direction départementale de la sécurité publique) avaient perquisitionné le domicile du nigérien.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

5 réactions

  1. Qu est. ceqi il. fout en France?et il yen a des milliers comme lui Marre

  2. Dehors ! Et pas tout seul.

  3. Puisqu’il aime tant les talibans, qui l’empêche d’aller les rejoindre ?

  4. Ce monsieur qui paraît ne pas aimer la France devrait être reconduit paisiblement dans son pays d’origine.
    Il verra bien si les terroristes de Bocoharam vont l’adopter et le considérer comme apostat pour avoir vécu en France.
    On ne peut pas avoir deux patries ni deux religions. On doit choisir et respecter les autres sans les insulter gratuitement

  5. Son avocat (Samim Bolaky) est le même que celui de Baraka City, l’association dissoute par le ministre de l’intérieur ! Tout est dit !

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes