Actualités, Politique

Proche des imams bordelais, le prédicateur Hassan Iquioussen bientôt expulsé

Hassan Iquioussen (photo), est un des conférenciers « vedette » des « Musulmans de France » (anciennement UOIF, Union des organisations islamiques de France). Ce marocain s’est retrouvé sous les feux de l’actualité dès 2004 suite à un article publié dans le journal l’Humanité. Intitulé « Iquioussen ou la culture de la haine antijuive », l’article retranscrivait les discours donnés par l’imam devant des milliers de jeunes musulmans.

« Au fil de l’histoire, les poncifs sur les juifs avares et usuriers défilent. Arrive le sommet : « Les textes aujourd’hui le prouvent. Les sionistes ont été de connivence avec Hitler. Il fallait pousser les juifs d’Allemagne, de France… à quitter l’Europe pour la Palestine » (…) Dans la foulée, Iquioussen célèbre le Hamas qui, « avec sa branche armée, fait du bon boulot ».

Cet imam sulfureux a été de nombreuses fois invité dans les mosquées du département, sans que les pouvoirs publics n’y trouvent à redire. En 2013, il était même reçu dans une salle municipale de la mairie socialiste de Cenon, lors d’un évènement organisé par l’association dirigée par Tareq Oubrou.

En 2020, c’est l’association Espace cultuel musulman, qui gère la mosquée de Bordeaux- Bastide (située 9 rue de Pineau) qui invitait le fondamentaliste. Ce dernier a également été sollicité par de nombreux autres lieux de culte de la région, proches des frères musulmans : Association des musulmans de l’Agenais en Lot-et-Garonne, association des musulmans de Libourne

Sur le réseau social Twitter, le ministre de l’intérieur a annoncé l’expulsion de l’imam marocain : « Ce prédicateur tient depuis des années un discours haineux à l’encontre des valeurs de la France, contraire à nos principes de laïcité et d’égalité entre les femmes et les hommes. Il sera expulsé du territoire français ».

Celui dont le fils Soufiane est devenu le bras droit officieux de la maire PS de Denain (Nord), Anne-Lise Dufour Tonini, paye pour ses nombreuses diatribes antisémites. Comme le révèle le journal Le Point, il s’agit d’un des motifs principaux justifiant le non-renouvellement de son titre de séjour. « Ses propos, tenus en 2004, 2005 et 2014, ciblaient « expressément les Juifs et non pas l’État d’Israël ou le sionisme ». Hassan Iquioussen les décrivait comme « ingrats », « avares », vivant « entre eux dans des ghettos ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

3 réactions

  1. ”Il SERA expulsé du territoire français.”
    C’est ce verbe ”SERA ” qui laisse planer un gros doute.
    Affaire à suivre où à classer sans suite?

  2. Son fils, Soufiane Iquioussen est un militant socialiste et grand ami de Marwan El Bakhour, le président de la Fédération Musulmane de la Gironde (ancienne Association des musulmans de Gironde). C’est 95% des associations musulmanes qu’il faudrait dissoudre ! Le plus simple est d’interdire toutes les associations et tous les lieux de culte de cette religion !

  3. tout ce que dit ce monsieur n’est pas faux: la tora encourage l’usure, contrairement à la bible et au coran…

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes