Brèves

Le président de l’Université Bordeaux IV se méfie des gens du voyage

Yannick Lung est le président de l’Université Bordeaux IV. Dans un courrier envoyé le lundi 15 avril, ce dernier, en raison de la présence de gens du voyage et des méfaits qu’ils causent, a décidé de restreindre les horaires d’accès aux bâtiments.

« En raison de la présence des gens du voyage à proximité de nos bâtiments, Monsieur le Président a décidé de fermer les portes d’accès à l’Université (à l’exception de l’entrée C) à 17 h au lieu de 20 h à partir de demain, mardi 16 avril 2013 ».

La présence de ces populations pose depuis très longtemps de nombreux problèmes. L’année dernière, le président de Bordeaux III, le socialiste Patrice Brun, déclarait « l’installation des gens du voyage sur le campus nous coûte très cher », tout en dénonçant l’inaction des pouvoirs publics.

université Bordeaux 4

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2021, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

7 réactions

  1. Triste, qu’une personne à priori cultivée se permette d’engager ce genre de d’expression régressive et dangereuse. D’actualité. Le monde va très mal

    • Effectivement, si même les gens cultivés, si prompts d’habitude à dénoncer les amalgames ou à se taire, se mettent à l’ouvrir nous ne sommes plus très loin du vrai changement !

      • Le “vrai” changement ? Vous voulez sans doute parler de la “révolution nationale”, c’est çà ? De triste mémoire… Nous ne sommes plus en 1933 et ne laisserons pas se reproduire de telles abominations

        • Je n’ai jamais parlé de révolution nationale alors pourquoi employer ce terme ? Ah oui, comme vous n’avez pas d’argument, vous répondez à des objections que je n’ai jamais évoquées. Sale procédé…
          Et oui, je suis d’accord, nous ne sommes plus en 1933. Mais comme à cette époque, tous nous gouvernants et la plupart de la presse répètent que tout va bien, qu’il n’y a pas de danger, etc. Et déjà à l’époque, les faits leur ont donné tort.
          N’essayez pas d’inverser les rôles et de travestir l’histoire.

  2. Ces blaireaux de SUD : “L’université autorise la diffusion de ce message au titre de la liberté d’expression. Elle n’est en rien engagée par son contenu.
    Le 15 /04 /2013, un courriel a été envoyé à l’ensemble du personnel de l’Université Bordeaux IV, indiquant que la Présidence avait décidé « en raison de la présence des gens du voyage à proximité de nos bâtiments » de fermer les portes d’accès (à l’exception de l’entrée C) à 17 h au lieu de 20 h. Ce message précise également que « pour le bâtiment Enseignement, les entrées et sorties se feront uniquement par l’entrée C sous la surveillance d’un agent de sécurité ».

    Ces dispositions ne semblent finalement pas avoir été appliquées, mais nous ne pouvons que regretter les ambigüités et sous-entendus de ce message. En effet, nous comprenons bien que la présence d’un grand nombre de familles à proximité de l’Université pose des problèmes logistiques, et que cela implique une surcharge de travail pour une partie du personnel. Malheureusement, ces raisons précises n’ont pas été développées dans le courriel de la Présidence, ouvrant ainsi la voie à toutes les interprétations possibles, y compris celles fondées sur les pires fantasmes.

    Nous nous interrogeons également sur la mission dont aurait été chargé l’agent de sécurité mentionné dans ce message. Aurait-il dû refuser l’accès à l’Université à certaines personnes ? Si oui, sur quels critères ? Sur l’âge pour distinguer entre étudiant.e.s et non étudiant.e.s ? Quid alors des nombreuses personnes qui rendent visite aux enseignant.e.s-chercheur.e.s dont les bureaux se trouvent dans le bâtiment Enseignement ? Il aurait alors dû se fier à des critères d’appartenance « ethnique » ?

    Nous sommes en conséquence particulièrement préoccupée.s par ce type de dispositifs mal réfléchis qui peuvent déboucher sur nombre de dérives et restons perplexe devant cette communication désastreuse de la Présidence.

    SUD Éducation Bordeaux IV”

  3. Le communiqué diffusé à l’occasion de la présence de gens du voyage sur le campus a donné lieu à des interprétations abusives. L’université doit être un lieu de tolérance et de respect de la diversité, ce qui me semble manquer cruellement dans certains commentaires.
    Dans cette démarche, je vous renvoie à mon blog
    http://presidence.u-bordeaux4.fr/?p=1079

Le sondage du moment

Ressentez-vous la montée de l’insécurité dans la métropole bordelaise ?

Chargement ... Chargement ...

Archives des sondages

Inscription aux alertes